La programmation des Solidays 2015

Comme chaque fin juin depuis dix-sept ans, l’hippodrome de Longchamp se fera piétiner par presque 200 000 personnes trois jours durant. Le succès des Solidays 2015 est surtout dû à sa programmation d’artistes grand public, mais on y retrouve aussi quelques formations un peu plus indés pour que tout le monde y trouve son compte. Pour y voir un peu plus clair, voici notre programme, non exhaustif – et non agendé !

Vendredi 26 juin

Dans la veine rock un peu couillu, on passera voir le garage-bluesy d’Hanni El Khatib (lire l’interview), et les gueulards Palma Violets qui viennent de sortir leur deuxième album Danger in The Club. En option, on passera peut-être par les délirants Soviet Suprem et leur électro balkanique, par Caravan Palace (lire l’interview) et leur électro-swing, ou éventuellement par les chansons militantes et festives des Zoufris Maracas. On devrait laisser de côté les Isaac Delusion (vu au point Ephémère) parce que question pop mièvre, on préfère Angus & Julia Stone qui devrait être le groupe idéal pour chiller sur l’herbe en fin d’après-midi. Ensuite on ira écouter Izia (vue au printemps de Bourges) qui devrait forcément envoyer du gros bois et remuer le public de la grande scène. Un passage par l’envoûtant Asaf Avidan bien qu’il nous ait déçus au Zénith, et on ne loupera pas, comme d’habitude, The Do (lire l’interview), qui ne nous déçoivent jamais. Après un détour par Le Peuple de l’Herbe, nous irons fureter autour des performances des jeunes loups de l’électro française : The Avener, Madeon (vu aux Trans Musicales) et Thylacine, qui devraient enflammer la nuit avec du gros son et lumière ! On évitera évidemment l’euro-dance pour enfants de Clean Bandit et on se terminera certainement sur un set du toujours excellent DJ Ivan Smagghe.
YouTube Preview Image

Samedi 27 juin

Parmi les rares jeunes indés présents, on ira jeter une oreille au rock sombre de Grand Blanc et l’élégance pop de Feu! Chatterton (vus aux Inouis du Printemps de Bourges). Puis détour obligé par le rock péchu de The Vaccines (vus à la Flèche d’Or). Les Electro Deluxe ne devraient pas retenir notre attention, même si leur set s’avère sûrement bien festif. Nous ne négligerons pas les Brigitte qui devraient cartonner sans trop nous émouvoir. Les mégastars du soir seront plutôt les mythiques I AM, ces habitués des Solidays ; sans parler des toujours très attendus Die Antwoord (vus aux Eurocks) qui vont forcément assurer une grosse performance freaky et crasseuse. Et nous ne manquerons pas non plus Caribou (vu au Pitchfork), dont on a toujours plaisir à écouter les live aériens et classieux ! Puis ce soir encore, la jeunesse électro française sera de sortie, avec Rone (lire l’interview), qui promet un show très travaillé, même visuellement. On passera également groover au son des quatre membres de Cotton Claw, dans la lignée des groupes de turntablism mais avec pads et samplers. Et il y aura aussi des moins jeunes : un dj set de Cerrone est prévu… on espère qu’il jouera ses tubes disco 70’s et surtout pas sa house-dance récente… Sinon on filera direct écouter le DJ set de Busy P, ou le live électro-rock dansant de Chateau Marmont, tout en évitant la techno-tuning d’Infected Mushroom.
YouTube Preview Image

Dimanche 28 juin

C’est la petite journée ; celle qui ne finit pas trop tard car le lendemain il y a bureau. Donc on va essayer d’en profiter en évitant Vianney et sa foutue chanson qui reste dans le crâne dès qu’on prononce son titre (d’ailleurs on ne le dira pas). Les Moriarty (lire l’interview), qui sont de retour avec un nouvel album, nous inspirent un peu plus. Tout comme les Lilly Wood & The Prick (lire l’interview) qui devraient également nous présenter de nouveaux titres, plus expérimentaux et tribaux que par le passé. Un détour par le blues-rock parfois déchaîné de Benjamin Booker puis par le rock éraillé de Mademoiselle K (vue au FNAC Live). Après avoir esquivé Yelle (vue au Point Ephémère), on jettera un œil à Damian Marley (le ‘fils de’), à la nu-soul de la nigériane Nneka, à l’électro-swing de Parov Stelar, et à Flavia Coelho et sa bossa survitaminée. On ira peut-être manger pendant Zebda pour retrouver ensuite la jolie pop électronique éthérée d’Hyphen Hyphen (lire l’entretien). Ca devrait être ensuite l’heure de l’électro-hiphop des Chinese Man (lire l’interview), qui devraient embraser la soirée. Mais on attend surtout le live de Fakear qui en plus de ses machines est désormais accompagné de vrais musiciens ! Puis en fin de soirée, Brodinski promet un set péchu entre électro dancefloor et hip-hop ; tandis que Get A Room a du nous préparer un DJ set décalé voire farfelu.
YouTube Preview Image

Mais les Solidays 2015, c’est plus qu’un festival de musique ; on ne manquera pas de passer voir les divers stands d’information sur la maladie ou la recherche – même Bill Gates sera là ! On devrait trouver aussi, comme chaque année, quelques attractions de type saut à l’élastique ; mais on va éviter, pour ne pas risquer de dégobiller notre sandwich devant [insérer le nom du groupe que tu aimes le plus]




Catégorie : A la une, Dossiers
Artiste(s) : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Evenement(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins