The Vaccines et Fufanu à la Flèche d’Or

Il y a cinq ans à peine, Le Transistor faisait la connaissance The Vaccines à la Flèche d’Or pour une soirée feu-inRocKs Indie Club. Trois albums plus tard, c’est dans cette même salle que les Anglais reviennent pour présenter en avant-première devant une salle comble leur English Graffiti prêt à sortir pour le 25 mai prochain. En première partie, les Islandais de Fufanu laissaient une forte impression.

Fufanu

Dans une ambiance très sombre, les Fufanu entrent bientôt en transe. Avec leur visage d’enfant, couronné d’une blondeur candide, ils ont l’air fragile, mais leur musique est bien lourde. Le jeune chanteur se projette en avant, volontaire, il ne chante pas pour charmer, mais pour captiver la foule. D’ailleurs il ne chante pas, il se raconte et prend à partie le public qui se laisse subjuguer par les lignes hypnotiques. Les morceaux sont comme des batailles – contre lui-même apparemment -, et tandis qu’il s’exorcise, le reste du groupe reste impassible. Fascinant !
YouTube Preview Image

The Vaccines

Un break de batterie annonce leur entrée, le rock’n’roll est prêt à prendre ses quartiers sur la scène de la Flèche d’Or. Après deux ans sans concerts sur Paris, The Vaccines n’y vont pas par quatre chemins et balancent leur ‘Teenage Icon’. Apparemment furieux, Justin Young s’acharne sur son micro sur la très punk ‘Wrecking Bar (Ra Ra Ra)’ et bientôt la fosse se met à sautiller. Après leur ‘Ghost Town’ criante d’influence The Specials, le groupe propose enfin un nouveau morceau : ‘Dream Lovers’ très stoner.

Il faut se rendre à l’évidence, la foule adhère et applaudit, que ce soit sur la nouvelle groovy ‘Want You So Bad’ – qui pourtant sonne psychédélique sur galette – ou quand Justin Young prend des airs de toréador sur ‘Wetsuit’. La folie s’empare de la foule sur ‘Bad Mood’, puis tout le monde reprend les paroles de ‘Post Break-Up Sex’… Sur cette lancée, leur nouveau single ‘Handsome’ voit éclore le premier slam ! Ca part même un peu en cacahuète sur ‘Radio Bikini’ ! Contrairement aux Wombats, The Vaccines n’ont pas cherché à imposer leurs nouveaux morceaux à la foule…

The Vaccines ont annoncé que pour ce nouvel album, ils n’essaieraient pas de faire du rock intemporel comme sur Come of Age. Aussi ils se retrouvent avec un English Graffiti très actuel, mais qui quelque part perd un peu de son originalité. A se demander parfois s’il ne tentent pas de remplacer The Strokes, notamment sur ‘Minimal Affection’. Mais le fait est qu’ils sont toujours là, à fendre le cœur des filles avec ‘I Always Knew’ et engrainer les mecs sur ‘If You Wanna’. Préparez-vous à les croiser en festival cet été.

Réclame

English Graffiti, le troisième album de The Vaccines paraîtra le 25 mai chez Columbia, Sony.
Lire le compte rendu de The Vaccines au Nouveau Casino
Lire le compte rendu de The Vaccines à la Flèche d’Or en 2010
Lire le compte rendu de The Vaccines au Printemps de Bourges
Lire le compte rendu de The Vaccines à Rock en Seine


Remerciements : Matthieu (Columbia)

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) : ,
Salle(s) :
Production(s) : ,
Ville(s) :

2 réactions »

  • La programmation des Solidays 2015 - Le Transistor | Le Transistor :

    […] Chatterton (vus aux Inouis du Printemps de Bourges). Puis détour obligé par le rock péchu de The Vaccines (vus à la Flèche d’Or). Les Electro Deluxe ne devraient pas retenir notre attention, même si leur set s’avère […]

  • Solidays 2015 - samedi - Le Transistor | Le Transistor :

    […] et rock font directement danser le copieux public. Leur chanteur est encore plus déchaîné que lors de leur prestation à la Flèche d’Or : ici il a de la place pour se démener sur la scène et enchaîner les poses de guitar hero… […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins