Dernier jour des Solidays

Dernier jour des Solidays. La fatigue se fait sentir, mais la programmation donne bien envie de se laisser tout simplement aller.
Aux abords de la scène Domino, on irait bien danser avec Fool’s Gold, la version electro de la Compagnie Créole (formulation approuvée par Benjamin Lemaire) – mais le niveau sonore est trop élevé pour un début d’après-midi violemment ensoleillé. Et pour les Têtes Raides (en concert à Chaumont), même scénario que pour Les Ogres de Barback la veille : trop de monde !! Pourquoi les avoir programmés sur une si petite scène ?!

Asaf Avidan and the Mojos

Asaf Avidan nous vient d’Israël et remet au goût du jour un blues rock trop souvent réservé à d’autres générations. Mais le petit plus, c’est sa voix… Si on ferme les yeux, on a l’impression que Janis Joplin s’est réincarnée – et quand on les ouvre, on tombe face à un jeune homme au look de punk à crête. L’effet de surprise passé, on se laisse attraper par le chant qui donne des frissons, par la richesse instrumentale de The Mojos, pour un résultat plus prenant que sur album. Une voix éclatante et une musique envoûtante, le public ne résiste pas. Et c’est porté par les acclamations de la foule que Asaf Avidan se donne entièrement, poussant des cris de déchirement en guise de final pour une prestation toute en intensité. Asaf Avidan and the Mojos ont accompli leur mission : Spread Mojo Love !
YouTube Preview Image Photos à venir

True Live

Pendant que la foule se masse pour voir Aloe Blacc et Yodelice (à l’Olympia), Le Transistor continue dans le dépaysement avec True Live, qui nous vient d’Australie. De base classique, le sextet donne dans le jazz rap, avec clavier, violon et violoncelle à la clé. On aura d’ailleurs le droit à un solo de violoncelle un poil métal, rappelant fortement Apocalyptica. Si le flow n’est pas révolutionnaire, c’est dans les envolées d’improvisation qu’on ressent la différence. Petit à petit, la foule se rassemble, attirée par le single accrocheur, ‘Something to be’ qui permet à tous de danser. Le spectacle de cerceaux sera juste une touche Circus, totalement dans le ton de la scène qui les accueille.
Photos à venir

I AM

Je te propose un voyage dans le temps via Planète Marseille ! Voilà les Solidays de retour à L’Ecole du Micro d’Argent pour un concours de mémoire des anciens adolescents marqués par le meilleur album de rap… en 1997 (souvenez-vous, quand on achetait encore des disques) ! C’est tout de même le seul groupe de rap français qui rassemble amateurs de tous styles confondus et qui a su traverser les années en gardant la classe. Des ‘Bad Boys de Marseille’ à ‘Petit Frère’ (massacrée à coups de ‘Ah Ouais’), en passant par l’ultime ‘Je Danse le MIA’ et ‘L’Empire du Côté Obscur’, IAM ne fait l’impasse sur aucun titre pour faire plaisir au public. Et si ils affichent désormais des airs de daron, ils ne sont pas fatigués par le poids des années, parce qu’ils arrivent toujours à gérer ‘Demain C’est Loin’ !
Photos à venir

Moby

Les Solidays se finissent sur une note qui rassemble, puisque Moby est le seul programmé, avec la charge de clore le festival en beauté. La nostalgie prend à la gorge à l’écoute de ‘Why Does My Heart Feel So Bad ?’, ‘In My Heart’ monte en vrille dans la cage thoracique, on danse sur ‘We Are All Made of Stars’ qui coïncide avec le coucher de soleil… Moby le touche-à-tout allie le rock avec ‘Rock the Body’, la dance avec ‘Lift Me Up’, et le gospel avec ‘Natural Blues’ porté par la voix de Joy Malcolm. Le final prend des airs de thunderdom sur ‘Feeling So Hard’ avec toute la foule sautant dans tous les sens, et les volontaires invités sur scène pour célébrer le succès de cette édition Solidays in Love.

Réclame

Le dernier album d’Asaf Avidan & The Mojos, Through The Gale, est sorti chez Sony. Ils seront au festival de Nîmes, et à la Cigale le 20 octobre.

Le dernier album de True Live, Found Lost, est sorti chez Wagram. Ils seront aux Eurockéennes, et le 6 juillet à la Bellevilloise.

IAM prépare un nouvel album…

Moby vient de sortir Destroyer (chronique) chez Because.


Remerciements : Brigitte Batcave

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) : , , ,
Evenement(s) :
Production(s) :

2 réactions »

  • Solidays 2015 - samedi - Le Transistor | Le Transistor :

    […] Aux dernières nouvelles, I AM n’a pas sorti de nouvel album depuis plus d’un an et Akhenaton a sorti récemment un album solo. Mais le groupe est venu réviser ses classiques sur la grande scène. La foule est rapidement rendue dingue par la gestuelle d’une formation experte qui sait parfaitement haranguer son public. ‘L’Ecole du micro d’argent’ puis ‘Nés sous la même étoile’ font mouche, mais les morceaux récents un peu moins… Sur la fin, dans une ambiance de nightclub des années 80 installée par leur DJ, les membres du groupe esquissent des pas de danse chacun leur tour, comme lors d’un contest. Jusqu’à ce qu’Akhenaton débarque en survêtement Tacchini pour entamer ‘Je danse le Mia’. Et là, tout Solidays exulte et danse à son tour en reprenant les paroles. Nous aussi. Lire le live report aux Solidays […]

  • La programmation des Solidays 2015 - Le Transistor | Le Transistor :

    […] devraient cartonner sans trop nous émouvoir. Les mégastars du soir seront plutôt les mythiques I AM, ces habitués des Solidays ; sans parler des toujours très attendus Die Antwoord (vus aux Eurocks) qui vont forcément […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins