Les Inrocks Black XS – mercredi à la Cigale

Le festival des Inrocks Black XS est enfin arrivé ! Pour la première soirée, pendant que le Casino de Paris accueillait une PIAS Nite avec des artistes confirmés tels que Florent Marchet et Agnes Obel, la Cigale hébergeait de nouveaux talents : Owlle, Concrete Knives, La Femme et les désormais célèbres WU LYF. Le public a même eu droit à une apparition de Rover.

Owlle

Pour un warm up digne de ce nom, la soirée commence par Owlle. Cette artiste fait partie de ces jeunes femmes à la voix evanescente et à la chevelure incandescente… Owlle, c’est un peu notre Florence & the Machine à nous ! Cette étudiante des Beaux-Arts s’est lancée dans la composition quand elle a découvert son instrument : l’omnichord. Les sons sont ludiques mais infectieux, surtout sur ‘Ticky Ticky‘ qui, insouciant, invite à danser.
Encore quelque peu statique, on sent, malgré son grand sourire, que Owlle préfèrerait rester derrière ses machines.

YouTube Preview Image

Concrete knives

Concrete Knives, artiste de la sélection FAIR 2012, déboule et fonce dans les brancarts. Cette énergie, très combattante mais encore toute juvénile, bouscule le public. Leur paroles s’abattent comme des vérités : « There’s no happy mondays ! » Et tels des enfants qui jouent à la guerre, les voilà partis sur les fronts entonnant ‘Brand New Start‘ comme une comptine.

Leur joie est toute communicative mais les jeunes gens semblent encore intimidés. Il incombe à Morgane de porter tout le jeu de scène du groupe – et elle s’y applique comme une élève studieuse… on verrait presque le bout de langue dépasser pour signifier l’effort. Efforts récompensés car elle arrive à bien faire réagir le public pourtant réputé difficile du festival des Inrocks. La salle applaudit, crie, hurle même ! Belle performance pour Concrete Knivesqui a réussi à se mettre la Cigale dans la poche.

YouTube Preview Image

Concrete Knives à la Cigale par ARTE Live Web

La Femme

La salle est désormais blindée et tout le monde attend La Femme, deuxième artiste FAIR de la soirée. Sur scène, on dénombre six musiciens, dont une femme… Avec leur look tout de blanc jusqu’aux cheveux peroxydés, ils passent pour un gang d’albinos, scandant leurs paroles tels des revendications. Ils en deviennent même stressants à répéter le mot stress à tout bout de chant, mais le fait est qu’ils fascinent. Ce monochrome donne l’impression d’un film en noir et blanc… Comme si on regardait une vieille émission de science fiction. Un peu les années 80 imaginées depuis les années 60.

Les paroles sont brutes, directes et pourtant on s’attache aux personnages, à Françoise qui n’arrive pas à se lever, et Véronique qui vient importuner. Et l’énergie dégagée sur scène est d’autant plus scotchante qu’elle ne part pas dans tous les sens. Mais toute cette rigueur, cette propreté en deviendrait presqu’effrayante… sans besoin de rajouter des masques pour From ‘Tchernobyl With Love’.Un choeur encapuchonné viendra rappeler qu’il reste encore une chance alors que Véronique annonce qu’il n’y a plus d’issue. Le ton monte… Des ordres ? Désordre ! Et les pogos de se lâcher au rythme de la batterie et des percussions électroniques.

YouTube Preview Image

La Femme à la Cigale par ARTE Live Web

Rover

La surprise du chef, c’est Rover, des écuries Cinq7. Seul devant le rideau rouge, il viendra nous interpréter deux chansons à peine. Difficile malgré sa carrure de s’imposer face à un public déjà bien chaud. Mais son chant viendra happer la foule sur ‘Aqualast‘, qui, à la manière d’un dialogue, joue sur toutes les tonalités. L’intensité reste implicite et l’envie de se ronger les ongles point alors qu’on plonge dans des abîmes, jusqu’à ce que sa voix, d’un coup toute en douceur, nous rattrape par surprise. Un artiste plus qu’intrigant !
YouTube Preview Image

Wu Lyf

Le rideau s’ouvre sur une scène vide. Encore maintenant, Wu Lyf cherche à se faire désirer. L’excitation est à son comble et le groupe anglais qui aime à s’entourer de mystère fait son entrée au son de l’harmonium. La voix fend alors la mélodie qui peu à peu s’est installée et immédiatement le souvenir de cette déchirure tape sur le système. Ellery Roberts ne chante pas, il tire sur ses cordes vocales avec une telle ardeur qu’on souffre. D’ailleurs sa voix parlée semble nous provenir d’outre-tombe et fait l’effet d’un mauvais film d’horreur quand il s’exclame ‘Life’s a bitch’.

Le public semble monté sur ressort, et les slams iront bon train tout au long du concert. Mais toute cette intensité, et ces coups répétés sur la poitrine, finissent par lasser… On en vient à douter de la sincérité des paroles. Même ‘Spitting Blood‘, mêlant un rythme tribal à l’urgence du chant, n’arrivera pas à être aussi prenante que sur l’album du fait d’un problème technique : le batteur a cassé la batterie et romp du même coup le mouvement. Mais le plus flippant restera cette reprise de Chris Isaak sur ‘Wicked Game’

YouTube Preview Image

Wu Lyf à la Cigale par ARTE Live Web




Catégorie : A la une, Reportages
Artiste(s) : , , , ,
Salle(s) :
Evenement(s) : ,
Production(s) : ,
Ville(s) :

11 réactions »

  • Entretien avec Fifty Miles From Vancouver | Le Transistor :

    […] Du coup, Xavier a sorti un EP avec La Femme. « Avec Splash Wave, on est des camarades de label de La Femme (aux Festival des Inrocks Black XS)et on a sorti notre premier EP sur la série Le Podium, avec Holstenwall et Mungo Park – même […]

  • Gagnez des places pour l’Inde’Rock festival de Tours | Le Transistor :

    […] se mouche pas avec le coude à Tours : La Femme (au Festival des Inrocks Black XS 2011), D’Austerlitz, Stuck In The Sound (Interview et en live au Midem), Concrete Knives (à Rock en […]

  • Gagnez des places pour Kurt Vile le 22 mars au Nouveau Casino | Le Transistor :

    […] Your Hands Say Yeah (interview) en guest stars. Au Nouveau Cas, un groupe qui monte c’est les Concrete Knives (au festival des inRocKs Black XS). A la Flèche, les PIAS Nites se font hebdomadaires ? cette fois-ci, c’est pour présenter un […]

  • Gagnez des places pour le festival Chorus 2012 | Le Transistor :

    […] Vendredi 30, soirée électrisante avec The Shoes (interview), Christine, Etienne de Crecy, Concrete Knives (au festival des inRocKs) et Juveniles (à la Flèche). Samedi 31, soirée du Prix Chorus avec les groupes de la sélection […]

  • Solidays – jour 1 | Le Transistor :

    […] Lire le live report des Concrete Knives au festival des inRocKS Black XS 2011 […]

  • Rock en Seine 2012 – troisième jour | Le Transistor :

    […] chanson rappelle fortement – notamment ‘Deathbed’ qui prend des airs de reprise- les Wu Lyf (la voix de petit chat blanc martyrisé en moins) !! Passons notre chemin, de toute façon les Bombay Bicycle Club vont pas tarder […]

  • gagne des places pour le Winter Camp Festival | Le Transistor :

    […] Machine du Monde pour des DJ Set de Foals, Friendly Fires (photo au festival des inRocKs Black XS), Concrete Knives (photo au festival des inRocKs Black XS) et Superpoze (au festival […]

  • Entretien avec La Femme | Le Transistor :

    […] Psycho Tropical Berlin, le premier album de La Femme, sort le 8 avril chez Barclay/Universal La Femme sera en concert le 5 avril à l’EMB Sannois, le 12 avril au File 7, le 16 avril au Pan-Piper, au Printemps de Bourges, au Art Rock, à This Is Not a Love Song, et le 14 novembre au Trianon. Lire le live report de La Femme au festival des inRocKs Black XS […]

  • La Femme au Pan Piper | Le Transistor :

    […] Leur concert de la Cigale avait laissé une impression de maîtrise totale de leur image : des jeunes gens tirés à quatre épingles qui balancent une pop émoustillante aux paroles grinçantes sur des rythmes glaçants. Ce soir, le sombre plane toujours autant, avec deux ombres aux diadèmes surchargées de miroirs qui se meuvent lentement pour occuper l’espace tout au long de l’introduction. Mais quand le groupe débarque enfin, c’est la surprise : aucune cohérence, couleurs dans tous les sens, dans une ambiance plus rétro-futuriste qu’apocalyptique. […]

  • Francis Lung à l'Espace B - Le Transistor | Le Transistor :

    […] lire le live report de Wu Luf au festival des inRocKs lire le live report de Wu Luf à Rock en Seine lire le live report de Wu Luf aux Eurocks […]

  • Le Transistor | Le Transistor :

    […] en analogique. « Avec Samy Osta [Tahiti Boy & the Palmtree Family, Da Brasilians, La Femme, Mrs Good], on a enregistré cet album à l’ancienne, dans un studio à Paris. Il est […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins