La Route du Rock 2014 – Jour 2

Deuxième jour de la Route du Rock. La pluie ne menace plus les festivaliers, mais les températures ne sont pas non plus des plus réjouissantes. Qu’à cela ne tienne, personne n’est venu jusqu’à Saint-Malo pour prendre le soleil ! Surtout qu’il y a de quoi s’en prendre plein les écoutilles avec Anna Calvi, Protomartyr, Slowdive, Liars et Moderat. Mais c’est surtout grâce à Portishead que la jauge affiche 14 000 festivaliers !

Anna Calvi


En 2011, Anna Calvi défrayait la chronique avec son premier album, pour finir, après une tournée bien chargée, par clôturer la dernière soirée du festival des inRocKs à l’Olympia. Et il faut avouer que cette artiste a le don d’hypnotiser l’audience. A sa façon d’être douce et forte à la fois, redoutable et vulnérable. Ses boucles anglaises paraissent sauvages et travaillées, son rouge à lèvre souligne sa moue ravageuse, à tel point qu’on en oublierait presque d’écouter ses compositions. Pourtant, ses morceaux savent prendre de l’ampleur pour s’emparer de l’espace, mais Anna Calvi reste plus belle que ses distos, et sa beauté est plus sensuelle que ses embardées…

Lire l’interview d’Anna Calvi

Protomartyr

Après les fiévreuses compositions d’Anna Calvi, direction la (petite) Scène des Remparts pour Protomartyr, groupe du Michigan. Si sur l’album Under Color of Official Right transparaissent des influences post-punk, le résultat est beaucoup plus direct : la batterie indique clairement des envies purement punk. Les mélodies sont timides, alourdies par un chant monocorde, et pourtant, quelque chose dans l’urgence attire l’oreille. A force de pousser sur ses cordes vocales, le chanteur vire au rouge pour garder le carmin comme teinte jusqu’au bout du concert. Il affiche par ailleurs, bière à la main, une nonchalance presque insolente tandis que son bassiste en vient à frapper son instrument d’intensité. Fascinant !
YouTube Preview Image

Slowdive


Chaque année apporte son lot de reformation, et pour beaucoup, ces accès de nostalgie sont motivés sur des besoins financiers. Slowdive ne se cache effectivement pas que cette tournée ait été lancée pour récolter de l’argent, mais le but est de pouvoir retourner en studio, et vingt ans après, pouvoir sortir une suite à Pygmalion – qu’ils n’ont eu jamais eu l’occasion de jouer en live. Et à les voir sur scène ensemble, chantant ‘Catch The Breeze’ à l’unisson avec le soleil qui se couche, on se dit que ça aurait été dommage que Slowdive soit enterré pour toujours. Ce post-rock puissant avec la voix enchanteresse de Rachel Goswell donne des frissons comme rarement un groupe en est capable.

Lire le live report de Slowdive au This Is Not A Love Song festival

Portishead


En vingt ans, Portishead n’a pas été très assidu en matière de sortie d’albums. Depuis Third, paru en 2008, les fans patientent, guettant un quatrième album, prêts à attendre à nouveau onze années s’il le faut. En attendant, Portishead continue les tournées, avec cette année pour prétexte de fêter les 20 ans de Dummy, leur premier succès. Cependant, ils ne donnent pas vraiment l’impression d’être heureux d’être sur scène : Beth Gibbons, bien décidée à ne pas du tout interagir avec la foule, lui tourne radicalement le dos dès qu’elle le peut. A se demander pourquoi ils viennent jusqu’à la Route du Rock. D’autant qu’ils étaient nombreux à s’être déplacés pour les voir, s’entassant pour essayer d’apercevoir sur un écran ne serait-ce qu’une mèche de cheveu s’animer.

Liars


Après les fracassants Metz, place à Liars et leur septième album : Mess. Sur une intro malsaine, l’immense Angus Andrew gesticule, aveuglé par une cagoule aux couleurs de la pelote de laine de la pochette. Entièrement habillé de blanc, il avance à tâtons tel un géant de papier mâché envahissant la scène. Soudain, il se met à crier des insanités avec une voix modifiée sur ‘Mask Maker’ qui ouvre le nouvel album. Les accords de guitares sont rares mais toujours dissonants, le son est toujours aussi dense malgré le plein air, et son chant se fait chamanique. Les répétitions viennent souligner les rythmiques tribales, ornées par des cris inquiétants… C’est barré, viscéral, sincère, et jouissif !
Lire le live report de Liars à la Maroquinerie
Lire le live report de Liars au Pitchfork festival
Lire le live report de Liars au Primavera Sound festival

Moderat


Après une chenille géante organisée sur les réseaux sociaux, c’était Moderat qui venait clore la programmation de la soirée. Toutes les émotions de la journée retombent d’un seul coup devant l’association du duo Modeselektor et de l’éminent Sascha Ring – aussi connu sous le nom d’Apparat (vu au Primavera Sound festival). On succombe à la richesse du son, la délicatesse des volutes, l’intelligence des combinaisons, la simplicité des compositions… Et à l’instar des Liars, le trio s’adresse au public et semble avoir à cœur de le faire participer. On s’arrache à regret à un ‘Bad Kingdom’ pour se soumettre à la dure loi des navettes, avec l’espoir de les revoir bientôt sur scène.


Remerciements : Maxime Lecerf

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) : , , , , ,
Evenement(s) :
Ville(s) :

4 réactions »

  • Entretien avec Liars - Le Transistor | Le Transistor :

    […] de Liars, est paru chez Mute. Liars sera en concert le 9 octobre à la Machine du Moulin Rouge Lire le compte rendu du concert de Liars à la Route du Rock Lire le compte rendu du concert de Liars à la […]

  • Entretien avec Slowdive - Le Transistor | Le Transistor :

    […] Lire le compte-rendu de Slowdive au festival This Is Not A Love Song Lire le compte-rendu de Slowdive à la Route du Rock […]

  • Nadine Shah à la Flèche d'Or - Le Transistor | Le Transistor :

    […] douce, comme pour dompter les guitares. Une fois sur scène, la ressemblance devient troublante : certes, Anna Calvi est blonde et s’habille en rouge, tandis que Nadine Shah reste tout en noir, des pieds à la tête… Mais la différence […]

  • Entretien La Route du Rock - Le Transistor | Le Transistor :

    […] rapports assez intelligents. Paradoxalement, on peut presque trouver des arrangements, parce que s’il y a eu Portishead chez nous, c’est peut-être parce que ça permettait au tourneur de leur proposer plusieurs dates sur un […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins