Nadine Shah à la Flèche d’Or

Pendant la vague de ponts du mois de mai, les tourneurs se sont un peu mis en veilleuse. Sûrement par peur de voir les salles désertées par les Parisiens en mal de soleil et de calme. Néanmoins quelques concerts subsistent. C’est le moment de sortir les artistes féminins ou les styles de niche, car la Flèche d’or, après une soirée on ne peut plus punk, proposait un co-plateau de Nadine Shah et Fiona Walden.

Fiona Walden

Avec son EP intitulé Wanted, Fiona Walden est une sorte de cow-boy au féminin (va savoir, cow-girl ça fait tout de suite sale). Mais arrivés trop tard, on peut juste te laisser un clip pour que tu te fasse ton propre avis.
YouTube Preview Image

Nadine Shah

Ce qui frappe chez Nadine Shah c’est son côté Anna Calvi. Déjà sur album, c’est cette même voix sentencieuse et puissante… et pourtant douce, comme pour dompter les guitares. Une fois sur scène, la ressemblance devient troublante : certes, Anna Calvi est blonde et s’habille en rouge, tandis que Nadine Shah reste tout en noir, des pieds à la tête… Mais la différence s’arrête là. Toutes deux semblent faire partie de ces artistes qui impressionnent mais ne cherchent pas à séduire.

Dans ses cheveux tirés en arrière, pour un chignon impeccable, dans sa veste de costume un peu brillante, jusque dans ses références à la tauromachie, Nadine Shah pourrait être la sœur cachée d’Anna Calvi. Elle a cette même manière, quand elle chante, de rester impassible, puis de sortir les griffes au moment où le morceau gagne en intensité. A croire que pour ces femmes, la scène est une arène où le moindre signe de vulnérabilité peut être fatal !

Nadine Shah est pourtant un peu plus détendue, entre les morceaux surtout. Elle se relâche, livre d’elle-même, ira même jusqu’à détacher ses cheveux sur le rappel. Et dès que la musique reprend, elle est sur le fil pour une ambiance qui vire au thriller un peu crispant. Par moments, Nadine Shah arrive à émouvoir, et ce sentiment prend par surprise… Mais qui sonne faux, car trop dans la représentation et avec une gestuelle exagérée.

Au final, si la performance est impeccable, le travail sur la voix devient lassant, et on a un peu l’impression de tourner en rond. D’autant que son rappel fait véritablement penser à ‘Suzanne & I’.

YouTube Preview Image

Réclame

Nadine Shah vient de sortir son deuxième album Fast Food chez Modulor
Fiona Walden sera en concert le 30 mai à la Loge
Lire l’interview d’Anna Calvi


Remerciements : Ophélie [Modulor]

Catégorie : Concerts
Artiste(s) : ,
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins