Gagne une compilation des Trans Musicales 2013

Les Trans Musicales de Rennes approchent à grands pas ! Il est temps de tenter de s’y repérer dans cette 35e édition ! Comme chaque année c’est un méandre de découvertes autour de quelques grosses têtes d’affiche. Donc quid de ces Public Service Broadcasting ou Ibibio Sound Machine ou encore Mikael Paskalev et Mozes & the Firstborn autour des Benjamin Clementine, London Grammar et Stromae qui soutiennent la programmation. Faut s’accrocher, mais on est sûrs de se régaler. Et pour ceux qui ne peuvent nous rejoindre à Rennes, Le Transistor t’offre des compilations !

Pour les plus assidus, les Trans commencent dès le mercredi 4 décembre ! L’Ubu s’offre une soirée rennaise avec Republik – le nouveau projet musical de Frank Darcel-, la reformation –sans Frédéric Renaud malheureusement- de Les Nus, pour voir resurgir des Johnny Colères d’antant, et Apochela, qui n’est autre que le nouveau nom de scène des Wankin Noodles. A l’Aire Libre, la douce Leonie Pernet s’installe avec Benjamin Clémentine (live report au Carmen) pour une résidence de quatre soirs.
YouTube Preview Image

Jeudi 5 décembre, les festivités débutent à l’Etage avec les sombres mais dansants Marquees, les balades rock rugueuses de Fat Supper, le rock très smooth de The Red Goes Black et nos chouchous Okay Monday (interview) ! Quand la soirée démarre, rendez-vous au Parc Expo. Au Hall 3, on vous recommande les très planants Moodoïd, Luke Jenner (les fans de The Rapture seront aussi excités que Le Transistor à la lecture de ce nom), le plus que fun Bosco Delrey et la white soul de Har Mar Superstar. Au Hall 4, c’est un peu moins excitant : r’nb avec Chic Gamine, les sur-estimés de London Grammar (compte rendu du festival des inRocKs), l’Argentine dans toute sa splendeur avec La Yegros et Molotov Jukebox pour continuer sur les ambiances latino.
YouTube Preview Image

Vendredi 6 décembre, encore en forme, on est à l’heure à l’Etage pour démarrer en douceur avec Disco Anti-Napoleon, enchaînant, toujours dans la rêverie avec Expø, tiré de sa torpeur par les plein de réverb de The Same Old Band, pour replonger avec The Enchanted Wood qui porte bien son nom.

Direction le Parc Expo ! Au Hall 3, on part en old school rock avec The Skins, suivi de la pop légèrement retro de Mikhael Paskalev, on se laisse ensuite porter par les sympathiques Jacuzzi Boys pour finir sur les joyeux Mozes & the Firstborn. Au Hall 4, les débuts sont electro avec Oum Shatt qui s’amuse à mêler un peu d’oriental, suivi du plus urbain Le Vasco, on se réveille avec les cuivres de Melt Yourself Down et les Colombiens des Meridian Brothers, on revient à des sonorités britanniques pour une expérience passionnante avec Public Service Broadcasting et finir sur la chaleur de Frikstailers.

Au Hall 9, on retrouve Labelle, puis départ pour la Chine avec la pop de Nova Heart, les mélodies ouatées du producteur rennais Les Gordon, l’obsédant Stromae, la disco de Escort, le surprenant Marcus Marr – estampillé DFA s’il-vous-plaît !- en parlant de LDC Soundsystem, c’est Gavin Russom qui cloturera la soirée avec son projet The Crystal Ark.
YouTube Preview Image

Samedi 7 décembre, c’est plus dur, mais on ne peut pas sauter l’Etage. Pour commencer, The Travellers, un duo bien de chez nous acclamé Outre-Manche, suivi de Samba de la Muerte, le side project d’Adrien Leprêtre des Concrete Knives, le rap de Rhume, et la noise de Dead.

Tous au Parc Expo ! Au Hall 3, la pop touche-à-tout de Iva G. Moskovich, la chevauchée d’un sosie vocal de James Hetfield (Metallica) sur Daughn Gibson, puis Superets – rappelant La Femme(interview) qui aurait bouffé The Hives (interview), suivie de l’énergie punk-rock de Kid Karate, et le blues rock traditionnel de Velvet Two Stripes.

Invitation au voyage au Hall 4, départ pour La Réunion avec Tiloun, suivi de la douceur ukrainienne de Dakhabrakha, le sculpteur Lonnie Holley, le disco-funk de Ibibio Sound Machine, les Amérindiens de A Tribe Called Red, les Brésiliens de Gang Do Electro et Acid Arab, « muezzin » des platines et machines d’après l’ATM. Au Hall 9, le pote de Superpoze, Fakear, puis les DJ italiens Tiger & Woods, les contagieux The Midnight Beast, l’electro-bof de Boston Bun, avant la révélation du nouveau Boarding Pass de Joris Delacroix, la ‘Madeleine‘ de Konstantin Sibold et le live de Julian Jeweil.
YouTube Preview Image

Et pour gagner ta compilation des Trans Musicales 2013, poste une vidéo d’un des groupes de la programmation !
La manip est simple :
1 Se créer un compte sur Facebook – comment ça c’est déjà fait ?
2 Devenir fan du Transistor – donc ça aussi c’est réglé !
3 Poster sur le wall du Transistor une vidéo d’un des groupes programmés aux Trans Musicales 2013
Le concours se finit le dimanche 8 décembre à 13h59 !


Remerciements : Chakalaka

Catégorie : (re)Découvertes, A la une
Artiste(s) : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Evenement(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins