MaMA Event – Vendredi

Les 15 et 16 octobre, le MaMA avait pris ses quartiers dans le 18e. Un festival international de musique pour les professionnels, avec à la clé tout plein de concerts de groupes émergents. Notre choix : Solillaquists of Sound, Beat Assaillant, Success, Coming Soon et Vismets.

La programmation des Trois Baudets était bien alléchantes : Woodkid, Longital, Alice Lewis et Chapelier Fou… Mais sa disposition n’était pas au cœur de l’activité. Aussi, Le Transistor a alterné entre la Boule Noire et la Cigale avant de se rendre au Bus Palladium en deuxième partie de soirée.

A la Cigale, après Scratch Bandits Crew, jouaient les rappeurs américains de Solillaquists of Sound. Hip hop, dubstep, afrobeat mêlé à un message spirituel, le résultat fait résolument bouger la foule. Les chorégraphies sont basiques mais efficaces, de même leur son ne paraît pas révolutionnaire, mais ça fait du bien par où ça passe. La tête d’affiche était Beat Assaillant, le mélange de genres puisant dans le rock, le jazz et la soul pour produire du hip-hop raffiné. Le Hard Twelve Band a tout donné, mais leur medley n’a été qu’une sombre atteinte à faire danser les foules, sans aucune recherche musicale.

A la Boule Noire, après The Chase, C-Mon & Kipsy était plus électro et plus dansant. Mais le clou de la soirée était Success : ces Rennais sont déjantés ! Menés par un leader au regard de psychopathe, ils livrent un son électro onctueux. Passé les premières frayeurs, Mister Eleganz est hilarant et dégage une énergie exceptionnelle – surtout quand il retourne sa veste pour s’en faire une camisole.

Le décalage incoercible des horaires a donc fait louper la prestation d’Idol au Bus Palladium. Mais Le Transistor était présent pour les Coming Soon et Vismets.

Coming Soon

Bravant l’étroitesse de plateau que présente le Bus Palladium, les Coming Soon tentent de présenter leurs compositions. Les six membres sont engoncés et Howard Hugues est ici comme handicapé par sa taille. Néanmoins, le plus grand problème reste les lacunes sonores de la salle… Impossible de distinguer le panel d’instruments que Mary-Salomé maîtrise : de la flûte traversière ou de la clarinette, la table de son fait fi – même les solos d’Alex Banjo sont maltraités. Difficile donc de prendre du plaisir à l’écoute de ‘School Trip Bus Crash’, pourtant morceau entraînant et plein d’humour. Le seul titre qui ressortira indemne sera ‘Love in the Afternoon’ pour sa simplicité. Le public commencera à danser sur ‘Moonchild‘, malheureusement la dernière du set. Un concert qui ne rend malheureusement  pas justice au groupe !

I cannot read the gallery's xml file: /homepages/40/d144383194/htdocs/letransistor/wp-content/photos/2010_10_15 Coming Soon/gallery.xml
Please check that the gallery's files have been created on the admin pages!

Vismets

Alors que les Coming Soon essayaient de ‘faire avec’ la pauvreté de son que présente le Bus Palladium, Vismets décide de gueuler. Après tout, cela fait partie du personnage. Ces voyous (comme leur nom l’indique) importés de Belgique (sceau de qualité électro-rockienne) se roulent par terre, descendent des bières sur scène, sont de réelles rock star en somme. Leurs dernières prestations parisiennes, sur la place de l’Hotel de Ville et à la Maroquinerie en avait impressionné plus d’un. Ils sont désormais le groupe à suivre et en ont l’attitude, reprenant les Pink Floyd pour forcer à la comparaison. Mais ce soir, le son n’étant pas de leur côté, ils ressemblent plus à des jean-foutre qu’à des révélations. Dommage !

I cannot read the gallery's xml file: /homepages/40/d144383194/htdocs/letransistor/wp-content/photos/2010_10_15 Vismets/gallery.xml
Please check that the gallery's files have been created on the admin pages!

Remerciements : OPUS 64

Catégorie : Concerts
Artiste(s) : , , , ,
Salle(s) : ,

9 réactions »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins