FNAC Live 2014 – Morceaux choisis (suite)

Deuxième volet du Transistor pour ce festival FNAC Live 2014. Malgré les intempéries, la foule était nombreuse sur le parvis de l’Hôtel de Ville pour assister aux concerts gratuits. Parmi la pléthore de propositions, Le Transistor a décidé de faire un choix. Après Glass Animals, La Femme, Julien Doré et -M-, on a retenu : Breton les favoris, Moodoïd le magnifique, Mademoiselle K l’indétrônable, et Mina Tindle la tendre.

Breton


Breton semble beaucoup aimer la France, car aucun festival ne leur résiste. Le Transistor a pu les découvrir aux Trans Musicales, puis l’année suivante au Pitchfork festival. Cette année, pour l’album War Room Stories, après le Printemps de Bourges, le FNAC Live était en quelques sortes une grande répétition pour les Vieilles Charrues qui les attendaient le lendemain.

L’ambiance était décontractée, marquée par une belle complicité sur scène. En effet, ce nouvel album est moins lourd, moins froid que leur premier Other People’s Problems, et se prête – malgré son titre épique – plus facilement à des chorégraphies sous le soleil. Et contre toute attente, le son dense de ce deuxième album fonctionne aussi bien en plein jour que dans un club comme le Silencio.

Lire l’interview de Breton
Lire le live report de Breton au Printemps de Bourges
En concert le 25 novembre au Casino de Paris

Moodoïd

Malgré la chaleur, Moodoïd n’a pas renoncé à son lourd costume à paillettes. Ses musiciennes (au nombre de quatre désormais) arborent elles aussi les masques dorés, tenue de scène règlementaire. Brillant de milles feux, Pablo Padovani pousse des cris suggestifs sur son single ‘Je suis la Montagne’. On le sent plus à l’aise dans son rôle, Moodoïd est moins scolaire dans ses chansons, et prend manifestement beaucoup de plaisir sur scène. Et ce qu’on aime dans son psychédélisme, c’est cette extravagance dans le mélange des genres, cette liberté qui se dégage de ses chansons pourtant savamment construites.
YouTube Preview Image Lire l’interview de Moodoïd
En concert au Coconut festival et et festival des inRocks

Mademoiselle K

La dernière fois que Mademoiselle K était au FNAC Live, elle arborait une immense coiffure iroquoise rouge, telle une fière cheftaine indienne. Ce soir, la rockeuse faisait la moue, le cœur n’y était pas. Peut-être parce qu’elle a dû changer de label pour pouvoir chanter en anglais… « I’m sorry to shock you but I got to » clame-t-elle dans sa brassière de cuir. Pas sûre qu’elle réussisse à choquer le public, l’ambiance est mi-figue mi-raisin sous la pluie. Elle qui partageait tant avec son public semble fermée comme une huître. Heureusement, Mademoiselle K ressort ses singles en fin de concert, ce qui lui permet de s’élancer pour un slam tant attendu par ses fans.
YouTube Preview Image En concert le 26 janvier 2015 à la Cigale

Mina Tindle

Après un timide premier album, Taranta, la légère Mina Tindle refait son apparition. Plus assurée, elle arrive à prendre plus de liberté avec ses compositions. Son single ‘To Carry Small Things’ en ressort plus rock, et perd ainsi de côté ingénu légèrement agaçant. Pauline de Lassus venait au festival présenter en avant-première son nouvel album à paraître en octobre. Le nouveau Parades parle de « navigation, de lutte, de taekwendo » avoue la chanteuse, bien cryptique. De nouvelles chansons plus étoffées, plus électro, mais pas moins personnelles pour autant car Mina Tindle semble très émue de les jouer…
YouTube Preview Image Lire l’interview de Mina Tindle
En concert le 24 novembre à la Gaîté Lyrique


Remerciements : Pauline Le Tallec

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) : , , ,
Evenement(s) :
Production(s) : ,
Ville(s) :

3 réactions »

  • Franck :

    Vous étiez au concert de Mademoiselle K, où on vous l’a raconté ? C’est l’impression que ça me donne parce que manifestement on n’a pas vu le même, d’ailleurs, il n’a plu que sur la fin du Final, alors c’est peut être à cette heure là que vous êtes arrivée ? “La rockeuse faisait la moue”, “elle semble fermée comme une huître”, mais vous étiez à des kilomètres de la scène ou quoi ?? Moi j’étais au premier rang, et elle était épanouie, resplendissante, elle était très heureuse, son public était au rendez vous, un public qui ne l’a pas laché, contrairement à son ex maison de disques, EMI, devenue Parlophone. Car elle n’a pas changé de label pour chanter en anglais, elle s’est faite virer pour avoir voulu préserver son indépendance artistique. Son album en anglais, elle le porte en elle depuis plus de deux ans, elle l’a fait voyager, murir de ses expériences, ses émotions, alors quand ils lui ont dit, “tu fais au moins la moitié des chansons en français ou on te vire”, elle n’a pas cédé au chantage et a suivi son instinct, la seule voix possible pour elle. De plus par rapport à sa pré tournée de février/mars, elle a chanté deux nouvelles chansons, dont une sublime et bouleversante “You’re WOW”, mais pour être ému il faut avoir un coeur, en plus d’une paire d’oreilles.

  • agnes (author) :

    Ah mais j’étais là. Et j’étais pas la seule à avoir cette impression. J’ai d’ailleurs débriefé du concert avec un collègue qui la suit et l’admire depuis longtemps et lui était carrément inquiet, parce qu’il la trouvait “déprimée”… Maintenant à moins de l’interviewer, on ne saura pas.

  • Franck :

    Je me suis permis de réagir à la lecture de votre rapport parce que j’étais sur place, et que je n’ai pas du tout le même ressenti que vous sur la prestation de la Demoiselle, ni sur l’ambiance du concert, je n’ai vraiment pas le sentiment d’avoir vécu le même, et je pense qu’on ne ne le vit pas de la même façon, suivant l’emplacement où l’on se trouve. Sur quoi vous basez vous pour dire qu’elle vous a parue déprimée ? Si c’était le cas, alors elle a bien donné le change, parce que ses multiples sourires et le plaisir lisible sur son visage lorsque son art s’exprime sur scène, ne sont pas pour moi les symptômes d’une personne dépressive. Vous avouez d’ailleurs que c’est un collègue qui vous confie cette impression ; tout n’est que subjectivité, et comme vous dîtes, à moins de recueillir l’avis de l’intéressée elle-même, nous ne pouvons pas nous substituer à elle. Pour ma part, le FNAC Live était mon dixième concert d’elle cette année, le plaisir et l’émotion toujours au rendez-vous, toujours aussi forts et intenses, qu’il s’agisse d’un concert gratuit ou payant, elle se donne toujours à fond, avec toujours autant d’énergie et de passion. Je ne prétend pas la connaître suffisamment bien pour savoir si elle avait du vague à l’âme, mais je ne partage pas cette impression, et j’étais accompagné d’amies fans de plus longue date que moi, et qui ne m’ont pas du tout fait part de cette impression non plus. Si vraiment elle était déprimée, alors elle nous a bien amadoués.

    J’ai réagi, parce que je regrette que, sur la seule base d’une impression que je juge très douteuse, vous publiez un rapport aussi succinct, qui parle à peine de sa musique, qui donne une image de ce concert si négative, et qui donne le sentiment que Mademoiselle K doit revoir sa copie pour trouver grâce à vos yeux. Elle a fait des choix, elle a pris d’énormes risques, en sachant que sa maison de disques ne la suivrait pas, elle s’est maintes fois expliquée sur ses motivations, elle était parfaitement consciente de ces risques, de toutes les emmerdes que ça allait lui apporter, mais elle a décidé d’assumer ses choix. Et quand je me met à sa place, je me dis que ça ne doit pas être facile tous les jours, d’assumer, et que quand on lit de tels rapports, il y aurait de quoi, être déprimée. Mais je lui fais confiance, elle est combative et a déjà enfoncé trop de portes, pour se laisser abattre par la critique, elle se nourrit de son public et celui ci est toujours là pour la soutenir et l’encourager, elle le sait, et quand elle slam, c’est sa reconnaissance qu’elle lui témoigne.

    On t’aime trop pour te lâcher Mademoiselle, c’est toi la meilleure, et tu l’as encore une fois démontré, à l’Hôtel de Ville, ce 19 juillet ! Tu m’impressionnes tellement, t’as encore fait tomber des coeurs ce jour là, Paris pris, paris réussi 🙂

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins