Entretien avec Lena Deluxe

Lena Deluxe, on l’avait rencontrée au Printemps de Bourges l’année dernière : elle avait été sélectionnée en tant que Découvertes du festival. On l’avait déjà croisée en compagnie des Roken Is Dodelijk et on l’avait déjà vue en solo à la Marock grâce à la Marmite. Donc on l’a alpaguée alors qu’elle déjeunait au soleil pour papoter de l’album qu’elle préparait.

Lena Deluxe

Entretien avec Lena Deluxe

Entretien avec Lena Deluxe

Lena Deluxe, c’est le projet solo de Lena. « Roken Is Dodelijk (interview) et Lena Deluxe ça a commencé en même temps en fait. Lena Deluxe, c’est un truc que j’ai commencé vers mes 18 ans, je l’ai muri un peu et  j’ai commencé à faire de la scène vers mes 20 ans. Entre temps, Roken a pris un peu plus d’avance on va dire, du coup je me suis investie dans le groupe mais ça me laissait pas trop de temps pour mon projet solo. » Et juste quand Roken Is Dodelijk décolle, on lui propose de faire un essai avec Brisa Roché. « J’avais 23 ans, j’avais pas une énorme expérience de la scène. C’était marrant parce que je venais d’arrêter mes études – je voulais me laisser deux ans pour faire que de la musique – et puis 6 mois plus tard j’étais sur la scène des vieilles charrues devant 10 mille personnes. Et ça sonne un peu innocent à dire mais c’était vraiment un rêve en fait. »

Avant de jouer avec Brisa Roché, Lena n’avait pas envisagé de faire de la musique professionnellement. « Grâce à Brisa, j’ai commencé dans de super conditions, on a fait plein de gros festivals : on a même fait le Sziget. Ça m’a donné vachement d’expérience ! Et même si depuis 8 mois, j’essaie de me concentrer à fond sur mon projet solo, toutes ces expériences m’ont vachement fait mûrir dans ma manière de composer. » Entre Roken Is Dodelijk et Brisa Roché, Lena a beaucoup appris. « J’ai pris beaucoup de ces projets : ça m’a permis d’exprimer plusieurs facettes de styles musicaux que j’aime, donc j’ai pas de frustrations… Même si Lena Deluxe, ça primera toujours un peu parce que c’est mes morceaux, c’est là que je m’exprime totalement. Dans Brisa et Roken, je suis pas derrière mais je fais partie d’un ensemble. »

YouTube Preview Image

Grâce à Brisa Roché, Lena a même rencontré Henry Hirsch. « Y’a trois ans, on est partis chez ce producteur pour l’album de Brisa Roché, All Right Now. Ce mec a acheté une église et il y a construit son studio. Et ça a été une vraie rencontre humaine et musicale. Donc je suis retournée à Noël le voir et il m’a proposé qu’on enregistre ensemble. L’idée c’est que je parte toute seule, sans mon groupe, et que je joue tous les instruments. »
Parce que même si Lena a monté un groupe pour le live, c’est elle qui écrit les morceaux. « J’essaie de composer toutes les parties avant, j’ai une idée assez précise de ce que je veux pour les instruments, de ce que veux pas aussi. Ensuite, on travaille avec les autres. Avant j’avais envie de laisser plus de liberté aux musiciens mais finalement, ce qui marche le mieux c’est quand je prépare : ça me permet d’avoir vraiment ce que j’entends dans ma tête. »

Henry Hirsch insiste beaucoup sur le fait que Lena joue tous les instruments. « Il veut que ce soit mon feeling qui passe dans toutes les parties, pour qu’il y ait vraiment une harmonie, pour que ce soit vraiment moi. Parce que c’est vrai que quand je suis avec d’autres gens, je m’enrichis, mais on peut aussi se perdre, on accepte des trucs qui sont bien, mais on sais plus ce qu’on aime au final, on sait pas dire si ça nous correspond vraiment. Et comme c’est mon tout premier album… »

Pour cet enregistrement, Lena Deluxe a prévu de s’entraîner tous les jours. « Je joue déjà de la batterie mais c’est pas mon instrument principal. En plus c’est des trucs à bandes, donc je peux pas non plus faire 10 essais. Mais surtout, il faut pas que la technique soit un frein : il faut que quand je joue, je sois pas en train de réfléchir, il faut que je sois libre de mes mouvements. » Elle s’est aussi mis une jolie pression. « C’est clair que c’est un gros travail, donc c’est pour ça qu’il faut que je me prépare six mois à l’avance. Faut pas que j’arrive comme une tocarde, surtout que ce mec… il a quand même produit les premiers albums de Lenny Kravitz et bossé avec Mick Jagger, des trucs comme ça ! Donc faut que je sois super prête, et puis en forme, même psychologiquement, il faut que je sois reposée… »

YouTube Preview Image

En attendant ce challenge, Lena Deluxe raconte une chanson qui lui tient à cœur. « ‘Reperbahn‘, c’est un quartier à Hambourg, c’est un peu le quartier rouge d’Amsterdam mais version allemande, On y avait joué avec Brisa Roché dans une petite salle qui ressemblait à une caverne, vraiment super belle. Ensuite on était restés et la soirée avait vraiment été rock’n’roll ! » Reperbahn‘ raconte cette tournée, cette soirée passée en groupe. « C’était aussi le quartier où les Beatles traînaient quand ils étaient en Allemagne. Mais pour moi ce morceau, c’est un morceau de route, je me vois dans une voiture en train de rouler. Un truc de route avec le passé derrière. »

Réclame

Lena Deluxe sera en concert le 14 juin à l’International pour la Noomiz International Party ! Concert gratuit !


Remerciements : Jérémy Spellanzon

Catégorie : A la une, Entretiens
Artiste(s) :
Evenement(s) :

3 réactions »

  • Gagne tes places pour John Cale au Trianon le 12 février | Le Transistor :

    […] [Mise à Jour : La première partie sera assurée par Lena Deluxe] […]

  • Gagne des places pour Roken Is Dodelijk à l’Eldorado festival | Le Transistor :

    […] a stimulés. Après Fame Is But A Fruit Tree So Very Unsound avec Eric des Baden Baden, après Lena Deluxe (interview), après Jay In Space et on en oublie sûrement… SuperCaliFragili est devenu Gym (plus simple à […]

  • La Marmite 2011 à la Maroquinerie - Le Transistor | Le Transistor :

    […] C’est la voix féminine de Roken Is Dodelijk, et le clavier de Brisa Roché. Mais la jeune fille aux allures de poupée a succombé à son désir de s’exprimer comme elle le ressentait. De dos, avec son écharpe de lapin blanc et ses boucles blondes, on dirait un ange… Puis elle se retourne et vous balance ses sentiments au visage : son amour du quotidien, ses frustration, son incompréhension. Si les rythmes sont catchy, on attend parfois impatiemment le moment où elle va exploser… Lire l’interview de Lena Deluxe […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins