Printemps de Bourges – jeudi

Troisième jour du Printemps de Bourges. On va d’abord se réchauffer à l’auditorium avec Patrick Watson et Daniel Darc. Rapide saut au Palais d’Auron pour Orelsan puis en route pour la déception au 22 d’Auron avec King Krule – anciennement Zoo Kid, Willy Moon et King Charles.

Patrick Watson

C’était tellement beau, qu’on peut pas vous résumer ça en quelques lignes. Lire le live report.

Daniel Darc

Le monsieur, ex-chanteur de Taxi Girl au passage, mérite plus qu’un paragraphe noyé dans autant de groupes insignifiants. Lire le live report.

Orelsan

Après toutes ces émotions, on va se remettre en allant se marrer avec Orelsan. Pour du rap, c’est bien rock quand même dans le son. C’est cool, on danse, on s’éclate, mais heureusement que toute la salle chante par cœur, parce que la star a un flow plus qu’hésitant. Du coup, on s’éternisa pas non plus.

YouTube Preview Image

Lire le live report du concert d‘Orelsan au Bataclan

King Krule

Auparavant connu sous le nom de Zoo Kid, l’enfant a décidé de se couronner King Krule. Auparavant prodige, le jeune musicien s’imagine maintenant exceller à tous les styles. C’est ni du rock, ni du blues, ni du jazz, c’est pas grand-chose au final. Ses compositions sont plates, l’ambiance cabaret ne prend pas, aucune originalité. Et la reverb n’empêche pas de réaliser qu’il n’a pas de voix. Ses musiciens auraient pu l’aider, mais chacun joue son truc dans son coin sans aucune osmose. Next!

YouTube Preview Image

Willy Moon

Sur scène, deux nanas : une Morticia à la guitare et une girl-next-door à la batterie. Quand soudain débarque un présentateur télé, dans son costard tout blanc, avec ses cheveux gominés. Et le voilà qui commence à crier avec beaucoup de ferveur. Avec son air un peu arrogant, il a le mérite d’avoir une bonne choré, car les compos laissent à désirer et les paroles sont déplorables. La salle reste d’ailleurs stoïque. A travers un son un peu bourrin, on entend des cris d’animaux. Il part dans un a cappella un peu ridicule, puis s’élance dans ce qui ressemble à une reprise des World’s Appart – mais on me fait signe dans l’oreillette qu’il n’a chanté que des originales. Heureusement, son set sera écourté.

YouTube Preview Image

King Charles

Quand on l’avait vu au MaMA y’a deux ans, King Charles donnait dans l’expérimentation, entre l’electro et le baroque avec ce qu’il faut de rythmes reggae. C’était intrigant et jouissif. Mais depuis qu’il a signé, il a pondu un album dégoulinant de bons sentiments, surproduit et sans aucun intérêt : aussitôt écouté, aussitôt on veut l’oublier. Et même si en live, il arrive à rattraper les énormes fautes de goût de l’album, on réalise rapidement que les meilleurs moments sont quand ce n’est pas lui qui a composé les chansons : ‘Brightest Lights’ co-écrite par les Mumford & Sons et sa reprise de Billy Joel, ‘We Didn’t Start The Fire’. Un mec dans la salle se fout de sa gueule… et il a pas tort, ce roi est ridicule.
YouTube Preview Image PS : Mon cher roi, les femmes ne sont pas interchangeables, merci.


Remerciements : Antoine (Opus 64)

Catégorie : Concerts
Artiste(s) : , , , , ,
Evenement(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins