We Are Match à la Gaîté Lyrique

A la rentrée dernière, les We Are Match sortaient enfin leur premier album, Shores. Surprenant tout le monde avec leur excellent single ‘Shark’, ils avaient rempli une Maroquinerie prête à huler en choeur. Après une tournée à se roder notamment avec le FAIR, le quintet était à la Gaîté Lyrique pour retrouver son public parisien. En première partie, c’est le prometteur Adrien Soleiman qui était en charge de chauffer l’ambiance.

Adrien soleiman

YouTube Preview Image

D’une voix affectée, Adrien Soleiman fait des projets d’avenir lointains sur une basse groovy qui soudain s’énerve pour partir en slap plus funky. Mais le chanteur s’obstine à nous plonger dans ses souvenirs d’enfance, en mode nostalgique “sur-le-sable-les-yeux-dans-l’eau”… Avec son physique à la Yannis de Foals, on s’attend pas à ce qu’il parte en Arcade Fire. Et encore moins à ce qu’il nous happe de sa chanson sur les poissons volants. Par contre, malgré de jolies (et surprenantes) tournures de phrase, sa balade de rupture amoureuse donne un peu envie de se pendre (tout court, pas au cou de qui que ce soit).

We Are Match

Comme Le Transistor suit les We Are Match depuis leurs débuts, l’objectivité n’est pas forcément de mise, aussi c’est avec énormément de joie qu’on remarque que la foule est tout aussi enthousiaste que nous dès le début du concert. D’une voix douce, Paco entame ‘Shores’, puis Jim derrière sa batterie s’énerve un peu, comme pour dégager le passage à la trompette de Simon.

Le concert est lancé, la foule réagit bien, applaudissant en rythme pour ‘Mohawk’ ce qui galvanise Gwen ! C’est le bon moment pour balancer le requin gonflable – rencontré sur les réseaux sociaux – dans la fosse pour le single. We Are Match se sentent tellement à l’aise, qu’ils sortent déjà un nouveau morceau, ‘Brothers’, dont les choeurs très marqués RnB 90s gagnent bientôt le public.

Quand tout à coup, c’est le drame. Une personne vient de faire une crise d’épilepsie ! Les pompiers interviennent pour l’évacuer, et We Are Match tentent de se remettre dans le bain avec ‘Old Chimney’. Les habitués du groupe se disent que décidément ils accumulent les gamelles (notamment à Rock en Seine). A la fin du morceau, Paco est soulagé de pouvoir annoncer que leur ami (d’enfance en l’occurrence) va bien, mais annonce qu’ils vont tout de même calmer le jeu, avec ‘Radical’, le nouveau single.

Pour relancer le concert, ‘Dying Kings’ semble toute trouvée, mais le groupe n’a pas vraiment la tête à ça, malgré les bras en l’air de la foule pour les encourager. La clameur reprend, et We Are Match enchaîne avec la fameuse ‘Violet’, leur premier titre ! Ils s’éclatent tellement que Simon tombe de scène sur ‘Speaking Machines’, bientôt suivi en slam par Paco !

Les instruments grésillent, attendant sagement que la foule rappelle le groupe. We Are Match remonte pour une ‘Older Colder’ sans bugle… Malgré les briquets qui s’allument, ils ne resteront pas pour ‘L’Avenue’ – car le coeur n’y est pas du fait de l’incident. On salue tout de même leur professionnalisme d’avoir réussi à tenir leur concert jusqu’au bout.

YouTube Preview Image

Dessin par AnneCécile Kovalevsky

Réclame


Lire l’interview de We Are Match
Lire le compte-rendu de We Are Match à la Maroquinerie
Lire le compte-rendu de We Are Match à Rock en Seine
Lire le compte-rendu de We Are Match au Silencio


Remerciements : Delphine Caurette

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) : ,
Salle(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

  • Solidays 2015 - vendredi - Le Transistor - par Benjamin Lemaire et Agnès Bayou | Le Transistor :

    […] Le chapiteau César Circus est comble pour les jeunes Français, et le tubesque ‘The Shark‘ ne manque pas de faire danser l’assistance… D’autant que le chanteur nous balance des requins gonflables qui valdinguent au-dessus de nos têtes ! Le set est plutôt à la cool, entre mélodies pop et maracas frétillantes. Les We Are Match présentent une nouvelle chanson, puis le set se fait font plus transe sur fond noisy. L’excellent ‘Speaking Machine‘ est bien accueilli et tout le monde ondule. Ca manque un peu de poigne en live, mais ils ont vraiment des compos élaborées sympas. Lire l’interview de We Are Match lire le live report de We are Match à la Gaîté Lyrique […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins