The Wombats à la Cigale

Afin de présenter leur nouvel album Glitterbug à paraître début avril, The Wombats étaient à la Cigale. Après plusieurs années de silence, seuls les vrais fans étaient présents pour ce concert qui marquait le début de la nouvelle tournée. Mais les Liverpuldiens étaient très excités de pouvoir partager leurs nouvelles compositions en exclusivité, et la foule était plus qu’enthousiaste à l’idée d’essuyer les plâtres.

La scène est baignée de bleu, avec des néons qui dessinent les lignes d’une grande ville. En effet, Murph a depuis quelques temps déménagé à Los Angeles, un réel changement par rapport à Liverpool où sont restés les deux autres membres du groupe. Ce qui ne les a pas empêchés de composer ce Glitterbug à distance, des deux côtés de l’Atlantique.

Le concert commence sur le single ‘Your Body Is A Weapon’, qui sonne légèrement pleurnichard, mais la foule applaudit et Murph fait mugir sa guitare. Bientôt la fosse s’excite sur ‘Moving To New York’, qui permet de retrouver l’esprit punk de leurs débuts. Car c’est pour ce premier A Guide To Love Loss and Desperation que le public est venu ce soir, la preuve c’est qu’un groupe de potes commence à reprendre a cappella leur ‘Tales of Boys, Girls and Marsupials’ !

Mais le but de ce concert n’est pas de se perdre dans la nostalgie : pour The Wombats il s’agit de tester les nouvelles compositions, aussi ils enchaînent sur ‘Greek Tragedy’. Heureusement, le public est tellement heureux de les revoir sur scène qu’il s’avère plus indulgent que jamais. Même quand le groupe ignore une nouvelle marque d’affection avec ‘Here Comes The Anxiety’ entonnée en chœur : à la place, le groupe présente ‘Headspace’ qui ne fait clairement pas le poids…

Le concert continue dans l’ambiance de cette confrontation, avec le batteur Dan qui tente d’assurer le rôle de médiateur en s’adressant au public en français. Le message est pourtant clair : c’est sur ‘Kill The Director’ que les esprits s’échauffent le plus. Mais The Wombats sont somme toute assez contents : ils ont réussi à finir toutes leurs chansons, ce qui est pas si mal comme score pour un premier concert, surtout avec leurs parents venus pour l’occasion. Dommage que leur public parisien ait dû payer les pots cassés.

YouTube Preview Image

Réclame

Lire l’interview de The Wombats
Lire le live report de The Wombats au Trianon
Lire le live report de The Wombats au Point Ephémère
Lire le live report de The Wombats à Rock en Seine


Remerciements : Marion [Ephélide]

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) : ,
Ville(s) :

Une réaction »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins