Printemps de Bourges – mardi

Première journée du Printemps de Bourges. Il n’y a pas encore grand monde. On a commencé le festival par la déroutante GiedRé qui ouvrait au Phénix. Puis on s’est posté au 22 d’Auron pour profiter un peu de découvertes folk pop avec The Barr Brothers, Rover, Balthazar, Jacuzzy Boys, Baxter Dury et The Minutes.

GiedRe

On savait déjà que c’était cool, puisqu’on avait fait une session. Mais là c’est la première fois qu’on la voyait en live. Et c’était tellement bien qu’on va faire un papier dédié. Lire le live report complet de GiedRé au Printemps de Bourges.

The Barr Brothers

Avant, les frères Barr, Brad et Andrew de leurs petits noms, jouaient dans le groupe The Split, un groupe montréalais d’avant-garde, flirtant avec le jazz fusion. Puis un jour, Andrew tombe amoureux. Et c’est le drame, parce que cette charmante Sarah Page joue très joliment de la harpe. Du coup, les frangins abandonnent l’expérimental pour faire de folk doucereuse. C’est dommage parce que ça paraît bateau et on s’ennuie ferme.
YouTube Preview Image

Rover

Rover n’est pas une découverte. Après l’avoir rencontré en novembre dernier, on avait assisté à sa première Marock en mars. La dernière fois, on avait maudit l’ingé son. Cette fois-ci, si le son est plus riche, c’est la salle qui n’est pas très réactive. Même si Rover a débordé niveau timing, il en ressort une performance un peu froide, au cours de laquelle le groupe n’a pas réussi à tisser des liens avec son public.
YouTube Preview Image

Balthazar

Sur scène, aux côté d’une délicieuse violoniste, un chanteur un peu crooner raconte une histoire un peu à la manière du barman qui partage sa brève de comptoir. La basse mène la danse, les voix se superposent, les choristes tentent de tempérer les refrains. C’est sympa, ça paraît frais… sauf qu’on sait pas trop où ils veulent en venir, on est un peu déphasé par les directions quasi contradictoires que prennent les morceaux. On note au passage qu’ils prendront la peine de nous dire en français qu’ils ont sorti un premier album, Applause, et sont déjà en train d’enregistrer le suivant.
YouTube Preview Image

Jacuzzy boys

Ce trio a beau faire un vacarme de tous les diables, aboyant et criant à tout bout de champ, a au moins le mérite d’être direct. Les bruitages sont équivoques, la batterie est très punk – avec la casquette à l’envers un peu old school, le guitariste cheveulu s’excite sur sa guitare – compensant pour le bassiste. Les mélodies sont pas développées mais on couvre le tout de noise pour pas que ce soit trop évident et ils ont manifestement envie de faire passer le message qu’ils sont déjantés. Les Jacuzzy Boys font penser un peu à un groupe de lycée dans un Comic : ils sont bien marrants.
YouTube Preview Image

Baxter Dury

C’était un réel plaisir de voir Baxter Dury sur scène. Aussi on développera dans un papier dédié. Lire le live report complet de Baxter Dury au Printemps de Bourges.

The Minutes

De nouveau un trio qui ravage tout sur son passage. Avec les coupes courtes gominées, on a un peu l’impression qu’ils s’embarquent pour une blitzkrieg. Surtout qu’ils sont un peu hargneux dans la manière de balancer le chant… c’est des rebelles, c’est clair, c’est marqué sur la grosse caisse. En tous cas, avec leur rock’n’roll garage bien bourrin, ils ont le sens du show. Et tous les ingrédients sont là : une bonne batterie, des paroles bien guimauve, des chansons boulet de canon, un guitariste égocentrique et un bassiste qui fait ce qu’on lui demande de faire. Mais c’est pas très original.
YouTube Preview Image


Remerciements : Antoine (Opus 64)

Catégorie : Concerts
Artiste(s) : , , , , , ,
Evenement(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins