Le Prince Miiaou et OH MU au Badaboum

Après une mise en bouche l’été dernier, Le Prince Miiaou était cette fois-ci prête à dévoiler son nouvel album Victoire ! Pour sa release party, notre reporter et illustratrice Anne-Cécile Kovalevsky était au Badaboum afin de vous offrir un nouveau point de vue sur l’artiste, un oeil neuf, sans l’expérience du fan qui connaît toute les chansons. En première partie, c’était OH MU qui présentait son univers.

OH MU

Arrivée avant la fin de la première partie, je me faufile sur le devant de la scène et découvre une jeune femme, face à la foule avec son clavier, sa boite à rythme et une multitude de petit bonhomme-porte-clé sur le micro, supporters de quand “ça va pas” et qu’il n’y a plus rien de “Sage” sur scène. Un public réceptif qui se laisse porter par les beats et les paroles en français plutôt incisives de cette chanteuse grimées de paillettes.

Le Prince Miiaou


Alors même si les peintures de guerre d’Estelle Marchi (alias OH MU) annonçaient la couleur, Le Prince Miiaou, elle, semble vraiment prête à en découdre avec le Badaboum pour sa release party : cuirasse flashy rouge et bleue qui crie « VICTOIRE » tout comme le nom de son nouvel album !

Après 4 albums, Le Prince Miiaou nous livre un nouvel opus, plein de petites histoires, les siennes surtout, les nôtres peut être, celles dans lesquelles l’on se reconnaît. Beaucoup d’émotion dans ces textes, entre la langue de Molière et celle de Shakespeare, pas de surprise de ce coté-là. Mais comparé aux anciens albums, j’ai trouvé les sonorités plus électros parfaites pour le live.

Accompagnée de Norbert Labrousse son batteur et mixeur de Victoire, elle donne un set loin des chansons de chanteuse à texte que je m’imaginais. Et bien je peux vous dire que je n’ai pas été déçue, je n’ai pas vu le temps passer, j’ai aimé ses chansons (les nouvelles, comme les anciennes qui font toujours plaisir à un public fidèle), des plus calmes au plus rythmées. J’ai aimé ses solos de guitare musclés, son espèce d’instrument gratte-piano (qu’elle n’a pas utilisé tant que ça finalement) et surtout ces interventions/discussions avec le public qui répondait super bien (public vraiment à l’aise/habitué de ses concerts/d’amis venus soutenir cette sortie = choisissez votre réponse préférée !) ce qui rendait l’ambiance vraiment cool, intimiste sans avoir l’impression de s’incruster dans son salon.

J’ai tellement aimé que je suis allée ensuite faire un tour sur son site, et je me suis vraiment marrée à lire les 10 chapitres relatant l’aventure de la réalisation de son clip ‘Closure’. En fait je crois que son attitude m’a vraiment conquise, même si je me suis empourprée lorsqu’elle a demandé en plein concert ce que je fabriquais avec mon carnet juste sous ses yeux. Alors même si dessiner, plutôt qu’écrire, a eu l’air de la rassurer, j’ai cru comprendre qu’il y avait un petit coté perturbant… Maud-Elisa, si tu me lis, j’espère que le résultat vaut le coup et que ça te plait.

Enfin, pour les multiples rappels, Le Prince Miiaou s’est présentée sans cuirasse, comme pour se livrer pleinement à son public enchanté.

YouTube Preview Image

Réclame

Victoire, le cinquième album du Prince Miiaou, est disponible
Voir les prochains concerts du Prince Miiaou
Lire l’interview du Prince Miiaou
OH MU sera en concert au festival des Inrocks à la Gaîte Lyrique le 24 Novembre
Vous pouvez retrouver le travail de Kova sur Facebook KOVA, sur instagram @kovaview et sur le site www.kovaview.com


Remerciements : Pauline Bérenger et Mélissa

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) : ,
Salle(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins