MaMA 2019 – OH MU, Elisa Jo, Silly Boy Blue

Comme chaque année, le MaMA festival c’est l’occasion de faire le plein de découvertes en matière de musique indé, avec des groupes venant des quatre coins du monde. Le Transistor est donc parti battre le pavé de Pigalle pour un parcours du combattant et pour ce premier volet, revient avec The Pier (Italie), Silly Boy Blue (France), Elisa Jo (France), Béesau (France), Joanna (France) et OH MU (Suisse).

The Pier

Les Italiens ouvrent le festival à la Boule Noire, avec un metal mélodique, ça crie un peu, ça crisse aussi. Ne vous fiez pas au palmier gonflable qui habille la scène, c’est des rythmes un peu math-rock mais en plus crasseux. Imaginez un Totorro (lire l’interview) torturé. La rythmique est surprenante, avec des sursauts punk. Bref, on est conquis.

YouTube Preview Image Voir les prochains concerts de The Pier

Silly Boy Blue

Elle était déjà programmée l’année dernière, mais la salle était blindée, le Transistor n’avait pas pu assister à son concert. Cette année, c’est toujours blindé, mais on est arrivé plus tôt. Depuis son dernier passage au MaMA, Silly Boy Blue a remporté les InouIs du Printemps de Bourges, et commence à s’assurer une belle tournée (Rock en Seine et Fnac Live notamment) en attendant la sortie son deuxième EP.
Sur scène, livide et tellement 90s, elle part dans une incarnation habitée de ses chansons. Silly Boy Blue démarre sur un ‘Cecilia’ à la manière d’un opéra. Puis on se retrouve à se laisser bercer par ses synthés, à vouloir se battre à ses côtés sur ‘The Fight’. Car derrière l’inquiétude qui tend ses traits, parfois on aperçoit une petite fille qui ose se montrer telle qu’elle est.

Voir les prochains concerts de Silly Boy Blue

Elisa Jo

Elisa Jo c’est avant tout une voix reconnaissable entre mille. En 2012, on était tombé sous le charme de son EP Back Around. Loin du hip hop avec lequel elle flirtait, elle revient quelques années plus tard métamorphosée, plus assumée qu’avant, avec des tenues qu’on aurait envie de lui piquer (dont ce magnifique pantalon avec des gros doigts d’honneur et un petit coeur ornant le derrière). Signée chez Blue Note, elle est là pour chambouler les codes du jazz. Elle reprend les standards, ‘Cry Me A River’, ‘In The Mood’, mais pieds nus. Si elle s’allonge, s’alanguit, c’est pour mieux écouter le solo de son contrebassiste. Tout y passe, y compris une Nina Simone interprétée magistralement. Aux Trois Baudets, le public est suspendu à ses lèvres.

YouTube Preview Image

Voir les prochains concerts de Elisa Jo

Joanna

De nouvelles salles à arpenter cette année au MaMA dont le magnum club où le Transistor a pu écouter Joanna, dont les visuels nous avaient déjà tapé dans l’oeil. KOVA était donc curieuse d’aller la découvrir sur cette scène entourée de miroir. Et c’est un bout de femme débordant de style au regard perçant qui vous défie d’écouter ses paroles pleine de “séduction”. Avec un côté assez cru dans ses paroles, mais la musique et son flow enveloppent d’une envoûtante suavité.

Voir les prochains concerts de Joanna

OH MU

On change d’ambiance avec OH MU pour une musique non pas moins dark mais plus brute de décoffrage, et depuis la dernière fois qu’on l’avait vue au Badaboum en première partie du Prince Miiaou, c’est rien à voir niveau look ! Elle occupe l’espace, hèle le public, le secoue, Oh MU c’est une musique engagée et féministe. Un set rafraîchissant par rapport à la pop servie actuellement.

Voir les prochains concerts de OH MU

Béesau

Jazz toujours, on revient aux Trois Baudets, pour une session electro-cuivres. Les mélodies sont assez familières, clairement Béesau n’est pas là pour révolutionner le genre, mais le trompettiste est un vrai showman, jouant d’une seule main, avec une jolie insolence. Finalement, on se laisse prendre au jeu, car le set est assez festif. Le leader, en jogging adidas, nous raconte qu’il est heureux de faire un clip, car c’est pas commun en jazz.
Mais… au bout d’un moment, ses mimiques exagérées commencent à peser, et pourquoi s’attraper ses testicules ? Le trompettiste voudrait-il être rappeur ? N’a-t-on pas suffisamment de mâles alpha dans la musique ?

YouTube Preview Image

Voir les prochains concerts de Béesau


Remerciements : Victoria Levisse

Catégorie : A la une, Reportages
Artiste(s) : , , , , ,
Evenement(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins