La Route du Rock 2018 – Phoenix, Charlotte Gainsbourg, The Lemon Twigs…

Dimanche à Saint-Malo, et le soleil est au rendez-vous pour La Route du Rock ! Au programme, on se met en jambes avec King Tuff, on reste fasciné devant Charlotte Gainsbourg, on se défoule comme des gamins avec Superorganism, on manque de patience avec Phoenix et on suit la comédie musicale de The Lemon Twigs.

King Tuff

Si le nouvel album de King Tuff, The Other, est plus calme et plus personnel, le musicien n’a rien perdu de sa superbe ! Casquette décorée scintillante visée sur la tête, King Tuff sautille en costume complet, entouré de trois musiciennes. Et dès le début du set, il n’hésite pas à sortir ses nouveaux morceaux, qu’il assume entièrement avec ‘Raindrop Blues’ et ‘Circuit Sand’.

A son invitation, les musiciennes se lâchent et derrière les gros breaks de batterie et les guitares rugissantes, il est étonnant que le synthé parvienne à se faire entendre. En tous cas, ils ont l’air de prendre leur pied sur scène, et ça fait plaisir à voir. On se laisse prendre par les lalala de ‘Psycho Star’, qui arrive à point après la plus douloureuse ‘Thru The Cracks’. Et pour le final, King Tuff reprend ses standards avec l’énergique ‘Black Moon Spell’ et un ‘Ultraviolet’ aux accents métal.
YouTube Preview Image Voir les prochains concerts de King Tuff
Lire l’interview de King Tuff

Charlotte Gainsbourg

Pour défendre son album Rest, le premier en sept ans, Charlotte Gainsbourg a investi dans une jolie scénographie de cadres lumineux. Et pourtant, tout le monde sait (elle comprise) qu’elle peut faire tout ce qu’elle veut, tant qu’elle reprend une chanson de son père, elle sera acceptée (et bookée). Quelque part c’est une sécurité, mais être fille de monument national ne doit pas être facile. Charlotte Gainsbourg appartient à tout le monde… Tout le monde a une opinion (surtout physique apparemment !) sur elle, son père, sa mère, sa demi-soeur, même son mari ! Il se murmure d’ailleurs que l’ovation de ‘Heaven Can Wait’ elle la doive en partie à Beck.

Tout le monde se projette dans le moindre de ses gestes – est-elle désinvolte ou triste sur son nouveau single ‘Sylvia Says’ ? et sur ‘The Song We Sing’ ? En tous cas le final se doit d’être familial sur ‘Charlotte For Ever’ qu’elle emprunte à son père, une dédicace à sa soeur Kate, et le légendaire duo ‘Lemon Incest’…
YouTube Preview Image Voir les prochains concerts de Charlotte Gainsbourg

Superorganism

L’entrée du collectif Superorganism se fera aux son de clochettes et rire enfantins ! Tout en douceur, l’introduction se fait sur un sample répétitif, et la jeune Orono s’élance sur ‘It’s All Good’. Malgré sa voix nonchalante, la chanteuse encore adolescente ne peut cacher son innocence. D’un air qu’elle souhaite détaché, elle boit son verre et part dans ‘Nobody Cares’, soutenue par trois choristes en imperméable de couleurs.

Sur la longue introduction de ‘Night Time’, le public semble s’impatienter, mais contre toute attente, quand Orono demande à la foule de lever les bras au ciel, tout le monde la suit ! Pendant ce temps-là, on se laisse gagner par les chorus contagieux, et le contraste entre les instrus rythmées et le chant apathique. Bientôt, on a envie de danser comme si personne ne regardait.

Orono tient bien son rôle de jeune bouddha, à rapper en français, à communiquer avec le public, à faire participer les membres du collectifs, même si elle a parfois des airs de petit gourou tyranniques. En fin de compte, on aime son style, avec ses mike drop calculés. Et puis de toute façon, on est foutu : on est accro !
YouTube Preview Image Lire l’interview de Superorganism
Voir les prochains concerts de Superorganism

Phoenix

Comme le titre du dégoulinant nouvel album de Phoenix est en italien (sûrement pour conquérir un nouveau territoire), l’intro se fait sur fond de beaucoup de synthés (plus que d’habitude) avec J-Boy. A l’instar de Charlotte Gainsbourg, le groupe s’est déplacé avec une belle scénographie faite de blocs colorés. Le groupe se lance dans ‘Lasso’, et dès ‘Entertainment’ on voit le batteur, Thomas Hedlund – plus connu comme opérant chez Cult of Luna – se lâcher comme sur du metal… comme si personne ne l’avait prévenu que Phoenix c’était de la pop.

Le set débute à peine, que Thomas Mars lâche le fameux ‘Lisztomania’, sur laquelle il joue le chef de chorale. Mais du coup, il est d’autant plus évident que depuis 2009, le groupe cherche à tout prix à composer exactement le même tube… Le Transistor en dénombre trois mauvaises copies dans la setlist. Malgré ces faiblesses de compositions, on reconnaît au leader une certaine dévotion, à se jeter dans la foule à corps perdu, ce qui pallie un peu au fait qu’il chante faux.
YouTube Preview Image Voir les prochains concerts de Phoenix

The Lemon Twigs

L’introduction est grandiloquente, car c’est avéré, les deux frangins d’Addario ne sont pas du genre à faire dans la dentelle ! Ils ont un sacré sens des “wouhou” et des mélodies intemporelles ! Maintenant, le festival n’est peut-être pas le cadre indiqué pour s’élancer dans leur tout nouvel album Go To School, aux airs de comédie musicale. Il n’y a pas à dire, The Lemon Twigs sont britanniques jusqu’au bout des ongles ! Surtout quand ils jouent sur les genres, comme leur père spirituel David Bowie leur a enseigné…

Mais ce qui est le plus beau chez ce duo familial, ce n’est pas tant leur amour des paillettes, c’est qu’ils ont le sens du show. Ce qui veut dire qu’ils arriveront toujours à rattraper un public qu’ils devinent en train de perdre le fil de leurs pérégrinations artistiques, en renvoyant un de leur jolis tubes. Chapeau ! As long as they’re together, rien ne pourra leur résister !

YouTube Preview Image Voir les prochains concerts de The Lemon Twigs
Lire l’interview de The Lemon Twigs


Remerciements : Maxime Lecerf

Catégorie : A la une, Reportages
Artiste(s) : , , , ,
Evenement(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

  • Entretien avec Superorganism | Le Transistor :

    […] Superorganism, le premier album de Superorganism est paru chez Domino. Superorganism jouent à Rouen le 1er novembre et Lille le 2 novembre Voir les prochains concerts de Superorganism Lire le compte rendu de Superorganism à la Route du Rock […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins