Fnac Live 2016 – premier volet

Rendez-vous incontournable de l’été parisien, le festival Fnac live investit une fois de plus la place de l’Hôtel de Ville. Quatre jours de concerts gratuits où se côtoient artistes confirmés et jeunes pousses, surtout francophones, devant plusieurs dizaines de milliers de spectateurs. mercredi, le groove de Bon Voyage Organisation, la poésie déchirée de Feu! Chatterton, et Jain dans sa boule. Le jeudi, on a suivi le rock très écrit de Nicolas Michaux, la chanson hip-hop barrée d’Odezenne et l’électro planante de Thylacine.

Bon Voyage Organisation

Voila un groupe français qui groove sa race. Et pour ça, ils ont un atout: des lignes de basse hyper chaleureuses et sautillantes jouées au vieux synthé analogique. Et en plus de ça, congas et guitare aux cocottes funky se chargent de nous faire remonter le temps, à une époque où Marc Cerrone faisait des disques intéressants. On voyage donc entre pop langoureuse, comme sur ‘Love Soup‘, et space disco, comme sur ‘Shenzen5‘. Et on se retrouve entraînés par les rythmes chaloupés et les chant et poses sensuels de leur chanteuse. Pas étonnant qu’ils soient à la fois captivants, intrigants et dansants : ils sont signés sur Disques Pointus, le label créé par La Femme.

Feu! Chatterton

On a l’impression que les Parisiens sont partout; ça fait bien deux ans qu’ils écument les salles et les festivals. Et vu l’accueil du public aujourd’hui, leur triomphe ne semble pas prêt de s’arrêter. Leur chanteur Arthur est toujours étonnant, de par ses envolées poétiques, mais aussi avec ses tenues de dandy d’une autre ère. Son blabla entre les morceaux est parfois un peu too much poète-style, mais le principal avec eux est la musique et l’interprétation; et les morceaux comme ‘Boeing‘ ou ‘Côte Concorde‘ font respectivement danser et s’émouvoir une foule ultra attentive, sous un soleil de plomb.

Jain

En un an, bien mise en avant par sa maison de disque, Jain est parvenue à enchaîner quasiment tous les festivals de France, drainant un public très large. Public qu’elle maîtrise facilement, même seule en scène. Elle délaisse régulièrement son pupitre où se trouvent ses sampleur et séquenceur, pour se lancer dans des phases dansantes plus ou moins hargneuses, mais toujours dans sa tenue de petite fille sage.

Jain part enregistrer les premiers rangs sur son single ‘Come‘; et en final sur l’entêtant ‘Makeba‘, elle nous gratifie de son désormais fameux moment boule: Elle revient des backstage en marchant dans une grosse bulle en plastique, et roule ainsi sur le public en galopant à quatre pattes tel un petit hamster griffé Agnès B. D’autres l’ont fait, mais l’effet fonctionne toujours.

Nicolas Michaux

On ne pensait pas que la prestation du Belge était aussi rock sur scène. Les jolis titres tout doux comme ‘Croire en ma chance‘ ou ‘Nouveau départ‘ prennent donc une autre dimension et semblent même encore plus touchants en mode basse guitare batterie. Mention spéciale pour ‘Les îles désertes‘, superbe titre passant par différentes ambiances parfois même noisy. Avec sa voix angélique légèrement murmurée, on a l’impression d’entendre un Mathieu Boogaerts qui aurait fait une cure de Redbull. Tout comme le public, on s’est laissés transporter pendant cette trop courte demi-heure.

Odezenne

Le flow des chanteurs-rappeurs français est à la fois affûté et déroutant. C’est assez anachronique d’entendre leurs chansons ‘Je veux te baiser‘ et ‘Tu pu du cu‘ sur le parvis de la prestigieuse Mairie de Paris. C’est cru et fun, mais toujours sous-tendu par un soupçon de gravité. Les deux chanteurs sont foufous et savent prendre les bonnes poses qui vont provoquer le public. Ce dernier est à fond et reprend la plupart des refrains, jusqu’à un incident technique interrompant quelques minutes ce multi-men show. Mais tout repart de plus belle grâce à leur mur d’instruments analogiques produisant rythmiques et arrangements qui claquent.

Thylacine

Après son deuxième album Transsiberian et des centaines de dates à son actif, le jeune Angevin fait maintenant partie du patrimoine électro français. Et le public agglutiné pour lui sur le parvis de la mairie le lui rend bien, en d0ansant et criant durant une heure. Dans une atmosphère sombre aux lights finement paramétrées, il enchaîne ses principaux nouveaux titres, comme le magnifique ‘Belobezvodnoe‘, et surtout ‘Train‘, génial moment de montagnes russes hypnotiques du dernier opus. Et dès qu’il délaisse ses machines pour se lancer dans des solos de saxo, la foule s’embrase de plus belle. Cette transe conclut parfaitement cette deuxième soirée : on ne voulait plus que le train s’arrête.

Réclame

Bon Voyage Organisation sera en concert le 14 septembre au Badaboum
Feu! Chatterton sera en concert au Cabaret Vert et à l’Olympia le 17 octobre
Jain sera en concert le 28 novembre puis les 6 et 7 mars 2017 à l’Olympia
Nicolas Michaux sera en concert aux Primeurs de Massy
Odezenne sera en concert à Marsatac et à l’Elysée Montmartre le 17 novembre
Thylacine sera en concert à Marsatac et le 2 décembre au Plan de Ris-Orangis
Lire l’interview de La Femme


Remerciements : La Cadence

Catégorie : A la une, Reportages
Artiste(s) : , , , , ,
Evenement(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins