Entretien avec Mini Mansions

Mini Mansions, c’est un trio fondé autour de Michael Shuman, le bassiste des Queens of the Stone Age. Avec son ami d’enfance Zach Dawes et son colocataire de fac Tyler Parkford, ils célèbrent leur amour commun des belles mais noires harmonies. Pour leur deuxième album, The Great Pretenders, le trio s’est offert des featurings de folie avec Alex Turner des Arctic Monkeys mais surtout Brian Wilson des Beach Boys. Rapide rencontre au soleil de Rock en Seine cet été avec Michael et Tyler avant leur concert à la scène Pression Live.

Mini Mansions

Dans une interview, Mini Mansions analysait The Great Pretenders comme ce sentiment au lever après ce rêve dans lequel le premier album nous avait plongés.
Tyler : Qui a dit ça ? Je trouve que c’est très très bon !
Michael : ça m’a l’air génial, donc je pense que c’est moi qui l’ai dit !”

En effet, l’attente de cinq ans entre les deux albums a pu paraître comme une mise en sommeil de Mini Mansions.
Tyler : Je suppose qu’on doit avoir une bonne excuse… En fait, on voulait sortir un album bien avant, mais le temps que tout soit prêt, on était déjà sur une autre phase de composition, on avait entamé un autre chapitre de notre discographie. On était déjà en train d’écrire la suite en quelque sorte.
Michael : On s’est pas tourné les pouces non plus pendant 5 ans. En fait, en attendant de sortir cet album, on a écrit d’autres chansons. Et c’est celles-ci qui nous ont paru plus pertinentes à sortir. En tant qu’artiste, on a fait un choix et on a fait un album avec les plus récentes.
Tyler : Mais on a pas jeté tout l’EP. La plupart de ce qu’on a fait à cette période constituera notre prochaine sortie.
Michael : En gros on a gardé la majorité pour une sorte de B-sides.”

A l’écoute de The Great Pretenders, l’impression d’avoir loupé une étape s’impose.
Tyler : Il y a certaines chansons qui font le pont entre les deux albums, comme ‘The End, Again’. Parce qu’elles ont été finies juste après la sortie du premier album. En même temps, elles sont toutes différentes. Mais dans un sens, elles sont beaucoup plus excentriques, et nous paraissent beaucoup plus directes. Quelque part il n’y a rien de subtil dans ce deuxième album par rapport au premier.
Michael : Je crois qu’on voulait qu’il soit un peu moins sérieux. Parce que le premier était très sombre en effet… et enigmatique.
Tyler : Oui, celui-ci est moins sombre, mais il reste ombragé on va dire. Il y a plein de recoins. Je suis pas pour utiliser le terme sombre parce que je crois pas qu’il y ait comme une cachette secrete entre la lumière et l’obscurité.”

YouTube Preview Image

Mini Mansions ne cherche pas à produire une musique grave ou triste non plus.
Michael : Quand on sonde notre soi, on découvre beaucoup de choses, qui peuvent s’avérer assez frontales pour l’auditeur. Or c’est pas du tout ce qu’on essaie de faire.
Tyler : On essaie pas de creuser non plus, mais c’est inévitable quelque part… Parce qu’au bout du compte, c’est le genre de choses que tu ne vois pas, qui sont dans l’ombre, qui sont les plus intéressantes à raconter. Tous les jours on voit la même chose, donc on veut sortir de notre introspection pour explorer autre chose.
Michael : Cela dit, effectivement, qu’on écrive une chanson pop comme ‘Death is a Girl’, ou un brûlot lent comme ‘Mirror Mountain’, il y a toujours cet élément de ressenti…
Tyler : Je pense que ce qu’on tente d’expliquer, c’est que nous n’essayons pas de noircir le tableau non plus, on cherche pas les éléments les plus sinistres. Si ça arrive, c’est inconscient.”

Le changement dans l’approche de Mini Mansions, c’est que The Great Pretenders est plus adapté à la scène.
Michael : On ne l’a pas écrit pour pouvoir partir en tournée à proprement parler. Je pense qu’on a écrit la musique qu’on avait le plus envie d’écouter et d’enregistrer. Cet album n’a pas été conçu dans le but d’une tournée, tout simplement parce qu’on ne pense jamais au live quand on écrit. On essaie avant tout d’écrire le meilleur album possible.
Tyler : Oui, s’il nous prend l’envie de mettre des cordes, et bien il y aura des cordes. Et si on peut pas ramener un quatuor sur scène, c’est dommage mais on trouvera un moyen.
Michael : Néanmoins, maintenant qu’il est fini et qu’on est en tournée, il faut bien admettre qu’il est beaucoup plus sympa à jouer en live.
Tyler : Des fois je me dis, surtout quand on assure la première partie d’un groupe, que le premier album pouvait être un peu difficile. Donc oui, cet album est plus simple, mais on l’a pas fait dans ce but là. Du tout.
Michael : Mais il il est pas disco-funk non plus ! Et en même temps, rien ne dit qu’on ne va pas le faire… Rien ne nous est interdit !
Tyler : Et puis avec notre syndrome de dédoublement de personnalités, on est sûrs de rien.”

YouTube Preview Image

Si l’apparition de Brian Wilson et Alex Turner sur l’album peut filer un coup de pouce au trio, il est à craindre que les noms prestigieux des Beach Boys et Arctic Monkeys n’éclipse Mini Mansions.
Tyler : N’en parlon pas alors… Parce que c’est pas l’aspect le plus pertinent de l’album pour être honnête.
Michael : Oui, c’est comme d’avoir ton meilleur ami comme garçon d’honneur à ton mariage. Tu vas te marier de toute façon, ce sera un événement génial ! Et en même temps, tu veux que ton témoin soit quelqu’un de spécial, qui compte dans ta vie. Et c’est clair qu’on admire toutes ces personnes.”

Réclame

The Great Pretenders, le deuxième album de Mini Mansions, est paru chez Caroline.
Mini Mansions ont annulé leur concert du 30 novembre au Divan du Monde.
Lire le live report de Mini Mansions à Rock en Seine
Lire la chronique de Mini Mansions, le premier album de Mini Mansions.


Remerciements : Diane [Caroline]

Catégorie : A la une, Entretiens
Artiste(s) :
Evenement(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

2 réactions »

  • El Vy au Trabendo - Le Transistor | Le Transistor :

    […] fait tomber amoureux de l’album. Celle que le batteur murmure malgré lui sur la montée de toms. Celle qui aurait pu (dû ?) être signée par les Mini Mansions. Celle qui est bien trop courte car déjà on reprend en choeur le single ‘Return to the Moon’ […]

  • Mini Mansions au Point Ephémère | Le Transistor :

    […] Every Time, le nouvel EP de Mini Mansions, est paru chez Caroline Lire l’interview de Mini Mansions Voir les prochains concerts de Mini […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins