SayCet au Divan du Monde

Voilà dix ans déjà que SayCet s’impose sur la scène electronica française. Après deux albums très organiques, Pierre Leveufre revient avec Mirage, un nouvel album qui se veut plus franc dans sa recherche mélodique. Afin de célébrer cette nouvelle sortie, le concert affichait complet au Divan du Monde avec Louise Roam au violon à ses côtés et Zita Cochet à la régie pour les vidéos.

Sur leurs consoles lumineuses à intensité variable, Pierre et Louise sont penchés, appliqués. Un écran composé de bandelettes blanches les encercle, pour une vision à 200° sur les vidéos. L’intro est douce, on se met en condition pour se laisser prendre par la magie. Les basses se mettent à grésiller, puis à vrombir, en écho aux hélicos projetés sur l’écran. La voix grave mais délicate de Louise Roam monte, et l’ensemble commence lentement à trouver son équilibre pour prendre de l’ampleur.

En fait, le point d’équilibre n’arrive pas. Les vidéos sont trop floues, répétitives, et ne parviennent pas à maintenir l’attention, rapidement confondues par les jeux de lumière classiques. De même le son, qui se fait ravageur, empiète sur les parties de chant : à un moment la cacophonie devient tumultueuse, mais pas suffisamment longtemps pour inviter réellement à la danse. La foule commence gentiment à se dissiper et le brouhaha du balcon gagne du terrain sur le concert.

Dans sa recherche de l’incisif, SayCet semble avoir perdu de sa subtilité. Et pourtant, Mirage ne dispose pas d’une réelle force de frappe – si ce n’est par rapport aux précédents albums. Si on décèle des envies d’indus, on est loin d’un Nine Inch Nails et toujours en flirt avec un Yann Tiersen. Les compositions donnent l’impression d’une aile de papillon mécanique, qui s’affole, frôle l’épique mais ne parvient à faire basculer uniquement des détails. Avec un album aussi beau que ce Mirage, on était en droit d’attendre un concert à filer la chair de poule, mais seul le morceau éponyme parviendra à réellement subjuguer comme on l’espérait.

YouTube Preview Image

Réclame

Lire l’interview de SayCet
Lire le live report de SayCet au Café de la Danse


Remerciements : Virginie Freslon

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins