SayCet etc..

J’ai découvert SayCet par leur dernier album Through the Window mais je n’avais jamais eu l’occasion de les voir en live. SayCet fait pour moi partie de ces groupes électro-parisiens. Et comme j’ai croisé Phoene pour la première fois devant le café de l’Industrie, la question à définir était : est-ce qu’ici, électro parisienne rimerait avec électro branchouille ?

Young Man

Le comble de la hype en ce moment, c’est Colin Caulfield, qui opère sous le nom de Young Man. Nouvelle découverte chez Kitchen musique, je l’avais vu en première partie des Local Natives. Si son premier album, Boy, est bon, sa performance live ne m’avait pas convaincue. Une fois de plus mon esprit n’a pas accroché, mais je dois reconnaître que son son est plus riche et moins brouillon qu’en février.

Double U

Deuxième première partie : Double U. Le trio s’excuse presque d’être présent, se forçant à rassurer le public avec un compte à rebours. Les morceaux se finissent abruptement et méritent un peu de travail. Si les mélodies m’ont plu, les musiciens paraissent un peu maladroits : le bassiste semble mal à l’aise avec son instrument et la xylophoniste a la main mal assurée. Mais je suis convaincue du potentiel de leur musique.

SayCet

Trois plateaux couverts de machines et d’ordinateurs, dans la pénombre on distingue trois silhouettes. Comme décor : un écran blanc, la lune et des voiles blanches appelant à l’évasion. SayCet apporte autant de soin au son qu’à leur conception scénique, ces espaces blancs serviront à Zita de cour de récréation pour jongler entre la projection et la réflexion d’images. L’interprétation des symboles comme le cerf-volant, le sablier, les vagues reste libre.

La musique de SayCet est indescriptible, mais, même si certains thèmes paraissent plus inquiétants, l’impression qui m’est restée est d’une infinie douceur. Les voix, en superposition, sont pareils à des souvenirs qui s’étiolent. Le chant de Phoene, comparable à celui d’une sirène, me happe.

Les morceaux s’enchaînent, les musiciens ne communiquent presque pas avec le public, pour ne pas briser l’atmosphère. Le son me saisit, m’élève et le retour à la réalité m’a laissée dans une sorte de transe vaporeuse. J’ai le sentiment d’avoir vécu une expérience plus que d’avoir assisté à un concert.

I cannot read the gallery's xml file: /homepages/40/d144383194/htdocs/letransistor/wp-content/photos/20100520-cafedanse/gallery.xml
Please check that the gallery's files have been created on the admin pages!



Catégorie : Concerts
Artiste(s) : , ,
Salle(s) :

6 réactions »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins