Virgin Radio Live Experience avec The Dø

Virgin Radio organisait un showcase un peu spécial au Yoyo, la salle berlino-underground du Palais de Tokyo. La Virgin Radio Live Experience réunissait quatre groupes pop-rock des écuries Cinq7 : les jeunes Natas Loves You, Gush qui viennent de sortir un deuxième opus, Lilly Wood and The Prick reboostés cet été par un remix de Robin Schulz, et The Dø, qui après deux ans d’absence sortent probablement un des albums de l’année : Shake Shook Shaken.

Natas Loves You

Dans ce line up cosmopolite, looks de babos et tignasses seventies sont de sortie pour un set poppy et planant. Le son et les lights sont au top, malgré un gros pépin de guitare, avec une mention spéciale pour le panneau illuminant le fond de scène, aux coloris et dessins forcément psychédéliques.

Le chanteur est assez maniéré avec une voix passe-partout mais camouflée dans une profonde reverb’ qui-va-bien. L’audience est plutôt calme mais les titres phares vraiment agréables ‘Go or Linger’ et ‘Skip Stones’ font remuer les têtes et confirment un album à potentiel, voire exportable. Le final dans le genre « on est tous énervés autour de la batterie et des percus » sonne assez faux mais ils ont tout le temps de peaufiner le jeu de scène.
YouTube Preview Image

Gush

Après deux faux départs, les Yvelinois débutent par leur dernier single ‘Siblings’, qui semble déjà être devenu un standard de l’électro-pop atmosphérique. Suivent d’autres titres du dernier album confirmant leur évolution vers du synthé analogique, contrairement à la voie plutôt acoustique de leurs débuts.

Le remplaçant de Vincent s’énerve directement par des roulements de toms moyennement à propos et Yann se prend pour Travolta en dansant devant la scène sur fond de strobos et de jolie roue à leds multicolores (reprenant la pochette du dernier album Mira, et non la roue de la fortune comme on aurait pu le penser à première vue). Mais malgré quelques pains, la sauce prend, surtout quand le groupe entonne ses harmonies vocales de leur premier album.

YouTube Preview Image

The Dø

Le public plutôt jeune, invité sur concours par Virgin Radio, ne semble pas spécialement intéressé par The Dø. Le duo vient pourtant de sortir le magique ‘Shake Shook Shaken’, album aux douze singles potentiels. D’ailleurs, chaque date de concert mise en vente est prise d’assaut en moins de deux.

Sur scène, Olivia arbore désormais sa combi rouge de pilote, et nous gratifie toujours de ses ensorcelantes envolées lyriques, comme sur ‘Trustful Hands’. Le ‘Despair, Hangover & Ecstasy’, morceau semi-dance aux synthés acides et au final épique, réussit même à faire groover les invités les plus récalcitrants du VIP. Alors oui, désormais les sons électroniques de synthés criards sont légion chez The Dø, mais utilisés à bon escient, sans pathos, à la limite du second degré. Dommage tout de même qu’on perde sur scène le côté organique, voire expérimental, qui révélait leur côté aventureux. Adieu batterie acoustique, bonjour drumpads ; certains risquent de râler…

Hormis un ‘Slippery Slope’ inattendu, les anciens tubes ne sont pas abordés ; mais peu importe puisque Shake Shook Shaken en regorge. Du coup, on a hâte de les retrouver le 18 novembre à La Cigale pour un set complet !
YouTube Preview Image

Lire l’interview de The Dø
Le concert du 18 novembre à la Cigale est complet, deuxième round le 27 mars 2015 au Zenith de Paris.

Lilly Wood and the Prick

Les gros problèmes de son au début du set n’empêchent pas l’audience de reprendre les refrains du duo parisien. A Commencer par ‘Where I Want To Be (California)’ et son refrain atmosphérique, puis le joli ‘Long Way Back’, et la ballade ‘Hey It’s Ok’ avec fin en mode apocalypstrobos.

C’est le bon moment pour dégainer l’ancien/nouveau tube ‘Prayer in C’, amené par une nappe de synthé brouillant les pistes, mais donnant lieu à une acclamation dès l’entame des fameux arpèges de guitare. Evidemment, la version de ce soir est celle du remix et non l’originale… Ca y est, le public de Virgin Radio peut enfin se lâcher, d’autant que suivent les titres les plus rythmés tirés du premier album : ‘Down the Drain’ avec des hoohoohs repris en coeurs par les fans, puis évidemment ‘My Best’, ponctuant une soirée de bon aloi avec plateau sympa.

Au final, le seul truc pas cool ce soir au Yoyo, c’était le vestiaire hors de prix…

YouTube Preview Image

Lire l’interview de Lilly Wood and the Prick

Réclame

La prochaine soirée Virgin Radio sera une Creative Live Session le 28 octobre toujours au Yoyo avec Brigitte, As Animals, George Ezra, Alle Farben et FM Laeti
Lire le live report de Brigitte

YouTube Preview Image

Remerciements : Nathalie (Virgin)

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) : , , ,
Salle(s) :
Evenement(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

  • The Do à l'Olympia | Le Transistor :

    […] aux Vieilles Charrues Voir les photos de The Do aux Solidays Lire la chronique de The Do au Zénith Lire la chronique de The Do au Virgin Radio Live Experience Lire la chronique de Both Ways Open Jaws Extended – Live at Studio […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins