Mogwai à l’Olympia

Après avoir participé au succès de la série Les Revenants sur Canal+, Mogwai s’est attelé à son huitième album, pour enfin donner suite au Hardcore Will Never Die But You Will. Pour fêter la sortie de Rave Tapes, les Ecossais étaient à l’Olympia pour présenter leurs nouvelles compositions. Pour certains, le concert n’était pas assez violent. Pour d’autres, comme Le Transistor, ce nouvel album a réussi à allier subtilité et l’intensité.

Mogwai entre sereinement sur scène, et plonge la salle dans une ambiance feutrée avec ‘Heard About You Last Night’, aux faux airs de bande-son des Revenants. Mais aucune allusion ne sera faite à la série tout au long du concert, n’en déplaise aux nouveaux fans ; les écrans sont mêmes bannis au profit d’une scénographie aux couleurs de la nouvelle pochette.

Mogwai-2014

Immuables, les musiciens se reposent sur les lumières pour marquer les changements d’humeur au fil des morceaux. Seul Stuart Braithwaite s’échine sur sa guitare et s’empare du micro esseulé pour adresser méthodiquement de sobres remerciements au public. Sur scène, rien ne présage de l’humour dont ils sont capables en interviews.

A mesure des morceaux, Mogwai enfonce l’Olympia dans une atmosphère de plus en plus sombre mais néanmoins cadencée avec ‘Master Card’. Après la puissante ‘I’m Jim Morrison, I’m Dead’, arrive ‘Blues Hours’, qu’on pourrait presque reprendre en chœur. Mais l’échange se fait en silence, le respect règne sur la fosse, qui attend des moments opportuns pour encourager les musiciens.

Quand soudain, au détour de l’implacable ‘Ithica 27-9’, apparaît la redoutable ‘Deesh’. Les frissons, qui auparavant arrivaient par vagues surmontables, se multiplient pour assaillir la salle : certains ne tiennent pas le choc et s’effondrent en sanglots. Mogwai applique alors la mélodique ‘Small Children In The Background’ comme un baume apaisant et enchaîne avec avec ‘The Lord is Out of Control’ aux allures d’immensité de possibles.

Pour clore le set, les Ecossais choisissent la chevauchée de ‘Remurdered’ acclamée par la foule, suivie de la plus électronique ‘Mexican Gran Prix’. Il en manque encore tellement à l’appel, Mogwai se doit d’aller à l’essentiel pour le rappel : ce sera donc ‘How To Be A Werewolf’ avec ses guitares indomptables, ‘Hunted By A Freak’ et l’imparable violon de Luke Sutherland, pour enfin céder aux réclamations et clore sur le dantesque final de batterie de ‘Mogwai Fear Satan’.

YouTube Preview Image

Réclame

Rave Tapes, le huitième album de Mogwai, est paru chez Rock Action / Sub Pop (PIAS).
Lire l’interview de Mogwai
Lire le live report de Mogwai aux Folies Bergères


Remerciements : Selma et Jennifer (PIAS)

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

2 réactions »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins