Luke Jenner au Silencio

Exclusivité des Trans Musicales, Luke Jenner venait présenter son nouveau projet en solo. Mais comme on ne peut avoir été le chanteur de The Rapture sans garder des connections, Luke Jenner se faisait une joie, la veille de son passage à Rennes, de rendre visite au Trabendo puis au Silencio afin de partager quelques morceaux en bonne compagnie. Ce soir-là, c’est la curiosité dévorante qui a poussé Le Transistor à affronter la nuit et les prix exorbitants de la salle conçue par David Lynch.

Sur scène, Luke Jenner n’est pas seul. On ne reconnaît pourtant aucun des musiciens, et de fait, le chanteur est parti demander à ses voisins s’ils avaient envie de se joindre à lui pour une petite tournée. Le groupe se résume ainsi à une batterie, un clavier et une basse, ça fera l’affaire !

jenner

Sur les premiers morceaux, on retrouve les éléments qui assuré le succès de The Rapture : les grosses batteries qui encouragent à taper du pied, et les claviers qui font danser. Par moments, on a l’impression qu’il vacille, prêt à tomber dans un morceau tiré de l’excellent In The Grace of Your Love… On retient son souffle, mais non, le tempo est décidément plus lent, et s’étire sans décoller. Il semble plus libre au niveau de la structure : les morceaux s’éternisent, pour au fur et à mesure de la répétition enfin révéler leur signification.

Une fois passée l’envie que les morceaux – comme on leur connaît l’aisance- décapent, on se résoud à respecter son choix. Luke Jenner agrippe le micro plus que la basse, et sa voix se fait suppliante, implorant de l’amour – son safe word apparemment. Malgré la détresse que sa voix communique, le chanteur affiche un immense sourire avant de se lancer dans de puissants chœurs.

Là où The Rapture se distinguait par son énergie, ici c’est la mélancolie et la douceur qui règnent. Certaines mélodies peuvent paraître presque joyeuses, mais la voix vient immédiatement plomber l’ambiance. Petit à petit, les ballades deviennent plus légères, se reposant sur une montée chromatique qui inviterait presque à la danse. Du regret, on passe à l’espoir, et le chanteur devient émouvant dans cette confidence.

Mais alors qu’on se laissait aller au son d’un trio plus que bancal, Luke Jenner se lance dans un clin d’œil aux Pixies incompréhensible, suivi d’une copie ratée de ‘Sail Away’, et d’un massacre de Van Halen sur ‘Jump’… Gâchant ainsi le moment de grâce atteint. Heureusement, le lendemain, c’est l’émotion qui aura le dernier mot avec le public applaudissant en rythme les efforts de ce projet encore embryonnaire.

YouTube Preview Image

Réclame

A venir, l’interview de Luke Jenner aux Trans Musicales de Rennes
Lire le live report de la soirée DFA avec The Rapture et Planningtorock


Remerciements : Pi-Pole

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) : ,
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins