Solidays – Jour 3

Troisième et dernier jour des Solidays pour un final arrosé. La pluie transforme le terrain. La pelouse bientôt recouverte par la boue disparaît peu à peu et s’achemine vers un terrain glissant. On aura tout vu ! Au programme : Hyphen Hyphen, Crane Angels, Arthur H, 1995 et Garbage.

Hyphen Hyphen

Tout juste arrivés, on entend au loin l’énergie folle du groupe niçois. Pop tribale groovy aux accents rock, Hyphen Hyphen ne laisse pas indifférent. Le concert s’achève par des applaudissements francs, signe d’un public totalement conquis.

YouTube Preview Image

Lire l’interview de Hyphen Hyphen

Lire le live report de Hyphen Hyphen au Printemps de Bourges

Crane Angels

Avec la pluie qui n’en finit plus de tomber le groupe nous annonce que l’on va devoir un peu patienter parce que certains instruments commencent à prendre l’eau. Peu de temps après Crane Angels commence par “une chanson sur la guerre, la destruction et la mort”. Les lauréats du prix Chorus 2012 délivrent une prestation intéressante, entre pop électrique et rock, qui sait faire évoluer les morceaux en amenant chacun des musiciens à s’exercer à différents postes. Après avoir remercié la guerre, la chorale entonne un morceau sur la drogue et les pilotes d’avion. Psychédélique.

YouTube Preview Image

Arthur H

Pluie de Chine, venue de Shanghai comme la nomme Arthur H, celle-ci ne réussira pas à perturber la performance du dandy gainsbourien. Bien au contraire, c’est une foule compacte qui se presse sous le chapiteau. Certains restent sous la pluie et dansent dans les flaques désormais pleines de boue. Le chanteur enchaine plusieurs titres de son dernier album Baba Love. Entre poésie et mélodies mêlant à la fois jazz, rock et l’électro, Arthur H lance une dernière prière pour que la pluie cesse “Il faut faire remonter les gouttes au ciel”, en vain.

YouTube Preview Image

1995

Ce soir les six membres du collectif ont démontré par leur prestation qu’ils étaient plus que la simple révélation rap français de l’année. 1995 est un véritable phénomène scénique. La scène justement, terrain de jeu favori du collectif, devient une tribune mais aussi un lieu de dialogue et d’échange avec le public. Scindant la foule en deux, d’un côté les filles et de l’autre les garçons, chacun participe alors de sa voix en répondant “on ne s’arrête pas non” à chaque “frangin/frangine”. Duel mais surtout jeu musical. Et après avoir bien observé autour d’eux, les un-neuf-neuf-cinq s’affrontent dans une impro en temps réel révélant l’étendue de leurs talents. Euphorisant !

YouTube Preview Image

Lire l’interview des 1995

Garbage

Le festival s’achève avec le grand retour de Garbage. Après sept ans d’attente, le groupe présente son cinquième album Not Your Kind Of People. À l’heure où les lumières tournoient pour annoncer le clou du festival, le public n’est présent qu’en apparence. En effet, on assiste à peu de manifestations ou de réactions lorsque le groupe entonne ses classiques : seules quelques personnes sautillent sur place. La pluie a pourtant cessé de tomber. Il faudra attendre l’arrivée sur scène des bénévoles et le tout dernier morceau pour qu’une dernière célébration éclose de toutes parts.

YouTube Preview Image

C’est sur une édition réussie que s’achève le festival. Les objectifs ont été remplis et l’affiche riche de cette année aura apporté son lot de bonnes surprises. “On reviendra” entend-on en écho dans les allées du festival !


Remerciements : Batcave

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) : , , , ,
Evenement(s) :
Production(s) : ,
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins