Sebastien Tellier au Trianon

Nouvel album de Sébastien Tellier, nouveau concept. Après la politique et le sexe, le chanteur a cette fois-ci opté pour la religion pour faire parler de lui. Et on peut dire qu’il y en a eu du tapage au sujet de My God Is Blue ! Certains ont eu beau crier au foutage de gueule, semblaient clamer que le roi de l’électro était passé bouffon de la Cour, mais le Trianon était bel et bien blindé pour la transformation live.

On démarre avec le fameux ‘Pepito Bleu’, sur lequel notre Guru nous accueille à bras ouverts dans la lumière. On déroule ensuite le fil du nouvel album, et on se laisse gagner par une vague de bleu : le petit son kitsch de ‘Sedulous’ nous détend, on se met à l’aise sur le single ‘Cochon Ville’, on chante les « I Love You » de ‘Russian Attractions’ et on s’enfonce sur ‘My Poseidon’.

Sébastien Tellier au Trianon par Fabrice Crénel

Sébastien Tellier au Trianon par Fabrice Crénel

Mais toute cette apnée dans cette ambiance de messe du dimanche devient claustrophobique, et les chapes de synthé font l’effet d’encens étouffants… Aussi on reprend sa respiration avec ‘Fingers of Steel’, ‘Kilometer’, ‘Sexual Sportswear’ jusqu’à ce que les chabada de ‘Divine’ allègent l’atmosphère. Mais pas de miracle, c’est sur ‘La Ritournelle’ que le public sort les briquets.

A l’entendre se confondre en remerciement, on remarque que la ferveur des disciples aura réussi à mettre notre mégalo-mélomane mal à l’aise. Il ne tient pas son rôle jusqu’au bout, ses chorégraphies sont timides, mais on nous a assuré que c’était parce qu’il était encore trop sobre. Cependant, la déception reste : aucune référence à un détournement d’argent ni à des enfants… Aucune religion ou culte n’est réellement touché.

La seule entourloupe sera gardée pour la fin. Après un rappel conventionnel sur ‘L’Amour et la Violence’ et ‘Yes It’s Possible’, la foule acclame son sauveur pour le faire revenir ! Il débarque alors avec une clope fumante et une flasque de vodka. « Bon d’accord, je peux en faire une petite » et offre au public de choisir. Il s’excuse même de pas avoir répété ‘Roche’ pour l’occasion… mais à la vue de la setlist, tout ceci était prémédité. On s’attendait à un concert-happening, on s’attendait à de la provocation, on s’attendait au pire… On repart avec un moment agréable en tête.

http://www.dailymotion.com/video/xq90sf

Réclame

My God Is Blue, le nouvel album de Sébastien Tellier, est sorti chez Barclay/Universal.
Sébastien Tellier sera en concert au festival Beauregard, à Calvi On The Rocks, dans le Gard pour Lives au Pont, à Dour, à Biarritz pour le Big Festival, à Reims pour Electricity, au Nancy Jazz Pulsation, au Pitchfork Music Festival et au Casino de Paris le 3 décembre.


Remerciements : Pauline (Barclay)

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

2 réactions »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins