Breton au Point FMR

Déjà croisés à plusieurs heureuses reprises, en ouverture pour Is Tropical ou aux Transmusicales, on avait furieusement hâte de retrouver Breton pour un vrai bon passage à tabac de nos oreilles. C’est chose faite avec leur concert au point FMR pour fêter la sortie de leur premier LP, Other People’s Problems.

Passés par la douceur islandaise des studios de Sigur Ros pour finaliser leur production, on les avait crus faussement assagis, lissés par des vélléités de flottement éthéré. De son expérience nordique, Breton n’a pourtant gardé que la précision d’orfèvre apportée à leur son, un coup de polish ne dénaturant en rien la brutalité de leur création.

Dès les premières minutes, plongés dans une obscurité de confessionnal, subtilement révélés par les noirs & blancs de leurs vidéos projetées en fond de scène, Breton tape fort mais juste.
Violente et gratifiante comme une connerie d’adolescent, leur musique parle d’abord aux tripes. Elle déploie les trésors d’une rencontre savamment orchestrée, entre la froideur chirurgicale d’un son urbain électronique et la douceur d’une instrumentation indé bien léchée.

Le set se vit comme une expérience, proposée par cinq protagonistes créant un équilibre réfléchi, canalisant la fougue de leur prestation. Des compositions fortes comme ‘Electrician’, ‘Interference’ ou le génial ‘Edward the confessor’ sont ainsi plus partagées qu’offertes, et l’on se retrouve heureux acteur-récepteur de morceaux coup de poing dont chaque mesure est calculée pour produire une claque viscérale qui force à la projection.

Emmenée royalement, mais sans débordement d’égo, par Roman, le chanteur, le collectif ne cherche pas l’attitude, préférant déballer crûment son savoir-faire plutôt que de s’auto-satisfaire dans une pose intelllo-branlette. Breton donne ainsi à voir la vie à travers un appareil photo dont ils ont eux-même dessiné les filtres, laissant libre d’appropriation ces instantanés complexes d’une urbanité sans répit et sans pité.

YouTube Preview Image

Quarante-cinq minutes d’un set hystérique et dément qui rappelle que la vie se ressent dans les tripes autant que dans la tête, pour qui est assez fou pour s’y jeter tête haute et coeur grand ouvert.

Réclame

Other People’s Problems, le premier album de Breton est sorti chez Fat Cat Records.
Breton sera en concert le 7 juillet à la Cité de la Musique
Lire l’interview de Breton aux TransMusicales
Lire le live report de Breton en première partie d’Is Tropical.




Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins