Amadou et Mariam et Kouyaté-Neerman au festival Chorus

Suite du festival Chorus à la Défense avec une programmation aux accents très world : Clinton Fearon, le duo Kouyaté-Neerman et les célèbres Amadou & Mariam. Néanmoins, sur fonds de djembés, c’est une soirée très rock qui a battu son plein à deux pas de la Grande Arche.

Kouyaté-Neerman

En effet, Kouyaté-Neerman c’est la rencontre trippante entre David Neerman, vibraphoniste de jazz et de Lansiné Kouyate, prodige du balafon, découvert par Salif Keita. Leur duo de percussions nous emmène aux frontières du free jazz pour une expérience des plus vibrantes. Un dialogue entre la France et le Mali, qui prend parfois des allures de combat, pour nous conter Skyscrappers et Deities, leur dernier album paru chez No Format. Un album très prenant pour un concert saisissant… presque aliénant même – surtout sur leur hommage à Gainsbourg. C’est rock, c’est tribal, c’est rageur et planant, c’est reposant et énergisant. Très très bon !

Amadou et Mariam

Le Mali est décidément à l’honneur ce soir : le deuxième duo qui hisse bien haut le drapeau c’est Amadou et Mariam. On pensait les connaître, certains pensaient même avoir fait le tour de ce qu’ils avaient à offrir… mais ils reviennent avec un nouvel album qui en surprendra plus d’un : Folila. Après s’être associés à Mathieu Chedid, Keziah Jones, Damon Albarn et même Manu Chao, le couple ose cette fois-ci inviter Bertrand Cantat à contribuer à plus de la moitié de leurs nouvelles compositions. L’opus s’orne ensuite de featurings en tous genres de TV On The Radio à Theophilus London en passant par Jake Shears des Scissors Sisters. On redécouvre Amadou & Mariam sous un nouveau jour. Un régal !

La difficulté d’une galette remplie de collaboration, c’est la mise en pratique de ces boutures. Mais sur scène, nos amoureux de toujours ne s’en laissent pas compter. Si ‘C’est Pas Facile Pour Les Aigles’ comme ils le chantent avec Ebony Bones, ils ont combattu des obstacles bien plus difficiles. Entourés d’un groupe de musiciens alliant percussions traditionnels et ordinateur dernier cri, ils se tiennent tous les deux souriants, prêts à présenter leurs nouvelles folies au public.

Le public bigarré est venu pour danser au son de l’Afrique, aussi il se laisse porter par les tonalités familières du djembé qui se marie sans problème avec la batterie métallique et les guitares très rock. Après ‘Magossa’ et ‘Batoma’ en guise de chaleureuses retrouvailles, Amadou et Mariam abattent leurs cartes et jouent ‘Oh Amadou’, le single avec Bertrand Cantat dont le clip circule déjà. Le suspense est retombé : non, le célèbre Bordelais ne montera pas sur scène ce soir, occupé qu’il est à préparer son album annoncé pour 2013, mais des riffs de guitares aux paroles, on reconnaît sa patte sur un millier de détails.

La très prenante ‘Wari‘ – composée avec Amp Fiddler – fait ensuite place à la fluctuante ‘Africa Mon Afrique’. L’exaltation de ‘Masiteladi’ nous mène à l’envoûtante ‘Wily Kataso’ de TV On The Radio et ‘Dougou Badia’ aussi vibrante que sa contributrice, Santigold. Puis l’ambiance s’affole, les rythmes s’accélère, les danseurs s’enflamment, la folie s’empare de la salle. Mais minuit approche et la salle commence à se vider quand le temps des singles du passé – annonçant le final du concert – arrive.

Oubliant quelque peu la cécité des artistes, le public balance les bras sur ‘La Réalité’, puis sur ‘Dimanche à Bamako’, on sent la terreur des hanches engourdis, n’osant suivre les pas des choristes qui s’enhardissent. Malgré cette tétanie toute culturelle, Amadou et Mariam ont réussi à embrasser le public de La Défense un soir de semaine – jolie performance !

YouTube Preview Image

Réclame

Folila de Amadou et Mariam est à paraître le 26 mars chez Because Music.
Skyscrapers and Deities de Kouyaté – Neerman est paru chez No Format.


Remerciements : Alexandra (conseil général des Hauts-de-Seine)

Catégorie : Concerts
Artiste(s) : ,
Salle(s) :
Evenement(s) :
Production(s) : ,
Ville(s) :

3 réactions »

  • Eurocks 2012 : jour 1 | Le Transistor :

    […] couple malien est revenu cette année avec un nouvel album : Folila. Au milieu des collaborations, toutes plus prestigieuses les unes que les autres, on remarque un cont…. Bertrand Cantat signe en effet la moitié des titres. Et pour la première fois de la tournée, il […]

  • Trans Musicales 2012 – Parc Expo Jour 2 | Le Transistor :

    […] du set, alors que le single ‘Stamina’ sera jouée deux fois. Heureusement, entre le remix de ‘Sabali’ d’Amadou & Mariam (au festival Chorus) et Linda Lamb sur ‘One Above One’, on déguste la voix de Owlle (en session P20RIS) sur […]

  • Warpaint et The Garden au Trianon - Le Transistor | Le Transistor :

    […] Le début du set avec le titre ‘Warpaint’ est de suite envoûtant et magnétique. Dans la même veine mais en plus rythmé, on a ensuite droit à ‘No Way Out’ extrait du futur troisième opus. Mais après deux albums, les filles disposent déjà de morceaux qui sonnent désormais comme des classiques de l’indé, tendance art-rock, et qui sont les plus attendus en live. Chacune de leurs intros déclenche directement les « hourras » du Trianon. C’est le cas sur le trio imparable ‘Love is to Die’, ‘Keep it Healthy’ et ‘Disco//Very’. Viendra ensuite ‘Elephants’ avec son intro en arpèges de guitare claire très reconnaissable et réjouissante, qui tendrait presque vers du Amadou et Mariam… […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins