Un samedi soir à la Flèche d’Or

La Flèche d’Or, depuis la nuit des temps, c’est le lieu parfait pour boire des coups avec les potes tout en découvrant de nouveaux groupes. Contrairement à d’autres salles, la programmation se charge de trouver des groupes qui arrivent à tenir un set… C’est pourquoi, même si le nom ne nous dit rien, on peut leur faire confiance et y aller les yeux fermés.

D’autant plus quand on a déjà entendu parler d’un groupe. C’était le cas pour Juveniles, qui revient assez souvent dans les conversations depuis quelques semaines. Alors on chausse ses ballerines, on hume l’air en chemin de la Flèche et on se prépare à passer une bonne soirée.

The Juveniles à La Flèche d'Or (c) Nicolas Brunet

The Juveniles à La Flèche d'Or (c) Nicolas Brunet

Il est communément admis en blogging, de ne pas dire du mal des nouveaux groupes, parce que les conséquences seraient désastreuses à ce stade. Mais parfois, on se dit qu’à force de les encenser, on les aide pas à avancer.

Récemment, lors d’une interview qui a dérapé en conversation, Alec Ounsworth de Clap Your Hands Say Yeah faisait remarquer que grâce à Internet, les groupes étaient rapidement projetés sur le devant de la scène et n’avaient pas le temps de murir avant d’exposer leurs compositions… Et c’est vrai que souvent on se retrouve face à des groupes qui n’ont qu’un EP en poche et à peine trois concerts au compteur.

Cette conversation m’est revenue à l’esprit lors de cette soirée à la Flèche d’Or qui avait pour affiche The Nodz, Coastal Cities et Juveniles. Certes, ces trois groupes avaient de leur côté l’énergie de la jeunesse et la fraicheur de son… mais on avait l’impression d’avoir entendu ces riffs des dizaines de fois.
C’est comme l’affaire Zak Laughed, le jeune prodige de la guitare. Il était très doué, et à douze à peine, avait déjà composé un album, voire plus. Cependant, The Last Memories of My Old House ressemblait à un copycat de tous les grands noms de la folk… Il savait très bien mener sa guitare et connaissait manifestement ses classiques mais n’avait pas encore trouvé sa griffe.

Ce soir-là, à la Flèche, The Nodz avaient clairement été biberonnés à la pop des années 90s, avec des techniques efficaces et des ballades qui résonnaient de Bryan Adams. Quant à Coastal Cities, leur son ressemblait à The Drums sur fond de Vampire Weekend… sincèrement, le guitariste avait trouvé le gimmick de guitare tellement sympa, qu’il s’en était servi dans tous ses morceaux ! Passé trois chansons, on commençait à être saoulé, et pas que par les bières qui s’alignaient sur le comptoir.
Enfin vint Juveniles, que l’on attendait tous ! J’aurais aimé vous dire que c’était étonnant, innovant, vu la ferveur des personnes présentes dans la salle. Mais on aurait dit Interpol, avec un surplus de synthés qui donnait l’impression que des mecs se battaient à coup de laser.

Alors certes, il faut encourager les nouveaux talents, mais il faut savoir aussi éviter de s’extasier sur tout ce qui bouge sous prétexte que c’est nouveau. Si tu passes en tête d’affiche à la Flèche d’Or (et que tu es programmé aux Transmusicales en plus) à ce stade là, quand vas-tu te remettre en question ?

Personnellement, je ne me fais pas de souci pour Juveniles : ils n’en sont pas à leur coup d’essai, puis que ce groupe est constituée du guitariste des Wankin’Noodles et du bassiste des Russian Sex Toys… D’ailleurs, j’aurais envie de les suivre, parce que je suis sûre que dans quelques années, avec un peu de maturité, on les reverra, sous ce nom ou un autre, parce qu’ils ont du talent ! Mais après leur performance de samedi soir et l’écoute plus attentive a posteriori de leur EP sur Bandcamp, ils n’ont, pour moi, pas encore trouvé leur son.

 


Remerciements : Anh Phi

Catégorie : Concerts
Artiste(s) : , , , ,
Salle(s) :
Ville(s) :

4 réactions »

  • isatagada :

    Juveniles, ceux que je ne suis pas allée voir parce que “désolé Isa mais tu comprends, on a besoin des places pour les pros” ?
    Souvent tout est lié …
    Et de toute façon Pierre sera dentiste alors…

  • Gagnez des places pour l’Inde’Rock festival de Tours | Le Transistor :

    […] Tours… Surtout pour Housse de Racket (Interview), The Magician, Is Tropical (Interview), Jupiter, Juveniles (à la Flèche d’Or), Beataucue et […]

  • Printemps de Bourges – Découvertes | Le Transistor :

    […] Non, on a pas changé d’avis sur Juveniles. C’est juste qu’on se demande ce qu’ils font encore en découverte quand ils ont déjà signé en major. […]

  • Gagnez des places pour le festival des inRocKs Volkswagen | Le Transistor :

    […] C’est au Casino de Paris que ça se passe avec une soirée In ! Hot Chip vous fera danser avec son nouvel album In Our Heads, Lescop se torturera seul avec sa pop noire, Kindness et son côté déjanté inexplqué et Juveniles en mode revival cold wave. […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins