Entretien avec Young The Giant

Young the Giant vient de sortir son tout premier album, intitulé Young The Giant pour faire simple. Choisis par Les Inrocks comme tête d’affiche de leur Custom en mai dernier, Young The Giant était sur Paris pour la sortie de leur album. Le Transistor a sauté sur l’occasion de rencontrer ce jeune groupe, et a rencontré des jeunes gens un peu dépassés par les évènements, malgré une fraîcheur indéniable.

Young The Giant

Young The Giant existe sous cette formation depuis trois ans, mais les musiciens se connaissent depuis le lycée. « Notre ville avait 5 lycées, et la scène musicale était très active. Tous ceux qui jouaient de la musique se connaissaient, donc n avait tous des amis en commun en fait. On était tous dans des groupes différents, et petit à petit, on s’est retrouvés pour former Young The Giant. »

Young The Giant[/caption]

Au début, les cinq lycéens se retrouvaient pour jouer, sans aucune attente. « On aimait bien jouer de la musique ensemble, on passait toujours un bon moment. Et puis quand tu joues dans un groupe, tu te retrouves dans tout un tas de situations, y’a toujours de bonnes anecdotes, c’était un bon délire. » Mais devant le risque de se retrouver dispatchés dans des universités différentes, il a fallu faire un choix. « On pouvait pas continuer le groupe et aller à l’université en même temps. Donc on a décidé de se donner six mois pour tenter notre chance. Si ça marchait pas, on avait prévu de retourner à la fac. C’est là on a déménagé à Newport Beach. Du coup, on a demandé à notre manager de nous caler où il pouvait et c’est comme ça qu’on s’est retrouvé à faire un showcase à South by South West [le festival à Austin, Texas]. On était même pas dans la programmation officielle du festival, et en fait, c’est là qu’on a eu une proposition de contrat. »

C’est au moment de signer les contrats avec Roadrunner qu’ils ont changé de nom. « On a été signés en tant que The Jakes. C’était plus les mêmes membres que la formation d’origine mais à l’époque le nom était pas important. Puis avant de sortir l’album, on s’est dit qu’on voulait un nom qui nous ressemblerait plus. Le nom avait expiré, il ne représentait pas cette formation, donc on a voulu établir notre propre entité. » Derrière ce nom très solennel ne se cache aucune revendication. « Young The Giant s’est imposé tout seul. Dès qu’on l’a trouvé, tout le monde a réussi à s’y identifier d’une manière ou d’une autre. C’est pour ça qu’on la gardé, c’est pas un message genre on veut sauver le monde… C’est un concept dans lequel on était confortable… En même temps ça sonne prétentieux de dire ça ! Il faut pas prendre ce nom trop au sérieux – c’est juste un nom. »

YouTube Preview Image

Les chansons sont inspirées de leur séjour à Newport Beach, mais ont été écrites pour la plupart à Los Angeles. « Les chansons naissent dans les répètes à l’appart. Notre appartement à L.A. avait un loft au dessus, donc c’était en quelque sorte notre lieu de partage, et en même temps notre salle de répétition avec tout le matériel pour enregistrer. Dès qu’on se levait on pouvait monter et jammer… on faisait ça tous les matins pendant cinq ou six heures. Les chansons évoluent du premier spectre par les petits détails que chacun apportent. » Les paroles n’ont pas de sens personnel ou particulier, presque instinctives. « Sameer invente des mélodies pendant la répète, et ajoute les paroles après… parfois il écrit même pas de paroles. C’est très spontané, on réfléchit pas outre-mesure aux paroles. C’est pas comme si on s’asseyait en se disant, bon, aujourd’hui on va écrire une chanson sur tel thème ou autre. »

Leur premier album, Young The Giant, a été entièrement enregistré en live, ce qui reflète de leur énergie. « Comme on joue ensemble depuis longtemps, on a des mécanismes, des pauses, on fonctionne les uns par rapport aux autres… donc c’était logique de l’enregistrer de cette façon. On a cette manière de jouer ensemble, de respirer, de créer en jouant, de réagir … on est pas des habitués du métronome en vrai. Ca garde une certaine fraicheur. » L’enregistrement live laisse plus de place aux erreurs. « En même temps, on doit être les seuls à s’en rendre compte. Les gens cherchent pas les erreurs, ils écoutent l’ensemble. Alors que nous y’a des endroits qui nous font tiquer… mais c’est comme ça qu’on apprend. Ce serait pas intéressant si c’était parfait. » Par contre, ils regrettent d’avoir enregistré l’album avant leur tournée. « On est partis en tournée au milieu des sessions d’enregistrement, et quand on est revenus, on était un autre groupe… On avait découvert l’ambiance des tournées, avec la fatigue et tout ce que ça entraîne. Avec des soirs où on est excités et des soirs où on est un peu lassés. Ca change beaucoup de choses. »

YouTube Preview Image

Young The Giant revient sur la réalisation de ce premier clip, pour ‘My Body‘. « C’est bizarre, c’était notre tout premier clip. On vient de faire un nouveau clip pour notre deuxième single, cette fois-ci on a un peu plus pris les choses en main. Du coup, on est réellement contents du résultat. J’aime bien le premier clip, mais on a fait que jouer, on s’est pas sentis concernés, on n’a pas été concertés. Maintenant on connaît un peu mieux le processus pour les clips… » Le clip ne concorde pas avec leur idée de la chanson. « Ca n’a pas la même direction que le son. On aurait aimé plus d’énergie parce que la chanson est plus déterminée. Le clip est intriguant, mais ça répond à aucune question… et ne correspond pas vraiment à ce que la chanson apporte. »

Par contre, avant la sortie de leur album, ils avaient eux-mêmes réalisé des sessions In The Open. « C’est l’idée d’un très bon ami, qui est un photographe et un musicien. On était en tournée, on traversait l’Utah sur le trajet de Salt Lake City à San Francisco. Et pendant des centaines de kilomètres, on se croyait au milieu du désert ! Et lors d’une pause, on s’est dit que ce serait un bon endroit pour faire un clip. Donc on s’est un peu baladé, notre pote a sorti son appareil, on a sorti les instruments, et on s’est lancé. C’était très innocent. Et ensuite on en a fait d’autres en Californie, quand les paysages nous plaisaient sur la route. »

YouTube Preview Image

Réclame

Young The Giant, le premier album du groupe, est sorti le 16 mai chez Warner.
Photos et Live Report de leur concert à la Custom


Remerciements : Isabelle (Warner)

Catégorie : A la une, Entretiens
Artiste(s) :
Evenement(s) :
Production(s) : ,

2 réactions »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins