Vieilles Charrues 2019 – Nile Rodgers & Chic, Booba et Jamel Debbouze

Au coeur de la Bretagne, l’affluence est toujours record aux Vieilles Charrues avec plus de 200 000 personnes sur quatre jours ! Pour la première journée, c’est une programmation éclectique qui nous attend ! Des découvertes sur la scène Gwernig avec Namdose (BRNS + Ropoporose) et The Psychotic Monks, le rappeur Booba, l’electro de Flavien Berger, la séquence nostalgie avec Skunk Anansie, l’humour avec Jamel Debbouze, et une légende vivante : Nile Rodgers & Chic.

Jamel Debbouze

Etonnant de le retrouver ici, mais il est déjà venu ambiancer le festival. Par contre, on reste un peu sur notre faim ; un peu trop d’impros basées sur les réactions d’un public qui devient amorphe. C’était pas la grosse poilade et le show a semblé bien court, dommage…

Namdose

Toujours une prog intéressante sur la petite scène Gwernig; après le bluesy suédois Bror Gunnar Jansson, la formation franco-belge formée par les groupes BRNS et Ropoporose mixe pop et math-rock pour un résultat hyper prenant, d’autant qu’avec 2 batteurs aux extrémités et un set joué au milieu du public, on était vraiment bien dedans.

Voir les prochains concerts de Namdose
Lire l’interview de Ropoporose

Booba

Oui, oui, tout à fait. Pas vraiment notre truc mais on se devait de le voir un jour… La grande scène Glenmor est pleine à craquer et à fond; le rappeur pose en balançant ses punchlines tout en buvant son propre whisky à la bouteille, normal. Apparemment, ça fait chanter avec une voix autotunée… On va plutôt aller voir Flavien Berger.

Voir les prochains concerts de Booba

Flavien Berger

Avec lui, on tourne toujours autour d’une ambiance un peu dancefloor, un peu chanson, un peu hyperespace. Mention spéciale à son humour désopilant et à son tie and dye. Bref, on adore toujours autant.

Voir les prochains concerts de Flavien Berger

The Psychotic Monks

Retour sous le chapiteau Gwernig pour se prendre une rouste sonore. Entre transe bruitiste, post-hardcore sombre et post-rock énervé, le quatuor a offert un set dantesque et immersif (eux aussi jouaient dans le public).

Voir les prochains concerts de Psychotic Monks

Nile Rodgers & Chic

Retour sous les lights et les paillettes avec le gourou de la musique qui groove: Nile Rodgers en personne. Ce n’est plus vraiment le même groupe que dans les seventies mais le guitariste star balance toujours ses plus grands riffs funky, pour faire danser toute la scène Kerouac. Et toutes ses collaborations majeurs y passent: ‘Let’s Dance‘ (David Bowie), ‘Get Lucky‘ (Daft Punk) , ‘Material Girl‘ (Madonna), ‘Le Freak‘ (Chic), ‘Spacer‘ (Sheila!), ‘Good Times‘ (en final avec public invité sur scène)… Bref, monstrueux megamix; imparable pour danser.

Voir les prochains concerts de Nile Rodgers

Skunk Anansie

On l’avait presque oubliée, mais ce soir on a bien compris que Skin est toujours une des plus grandes performeuses de tous les temps: hypnotisante, presque effrayante, avec une voix toujours tonitruante. Finalement, le seul moment de répit dans cette profusion de riffs sombres et de voix puissantes était le fameux ‘Hedonism‘.

Voir les prochains concerts de Skunk Anansie
Lire l’interview de Skunk Anansie


Remerciements : Claire Malard

Catégorie : A la une, Reportages
Artiste(s) : , , , , , ,
Evenement(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins