Totorro et It It Anita à la Maroquinerie

Après avoir présenté son deuxième album Come to Mexico devant salle comble au Point Ephémère à l’automne dernier, Totorro se payait une Maroquinerie au retour d’une tournée au Mexique justement. Un peu fatigués, les jeunes Rennais étaient tout de même heureux de retrouver leur public parisien. En première partie, c’était le groupe It It Anita – des Belges bien allumés – qui ouvraient les festivités.

It It Anita

Placés face à face, les quatre musiciens semblent s’affronter – et c’est probablement leur batteur aux faux airs de lutteur qui remporte le match. Pourtant ça beugle pas mal, même quand ils s’amusent à jouer au ralenti. Car si It It Anita paraît bourrin, ces taquins aiment les feintes de rythme. Pour le dernier morceau, les Belges arrivent à bien faire monter la pression (ah ah ah le comble !), puis le guitariste qui se targue d’être un Wanker sur sa casquette descend dans la fosse filer sa guitare à une nana et en profite pour aller taper une bière à un pote dans la fosse, tranquille.

Les autres sur scène surenchérissent de grands gestes violents, mais on est loin du final, car voilà notre Wanker en train de déménager la batterie au cœur du public. Toujours plus loin, toujours plus fort, le Wanker Texas Ranger arrache les fûts en plein break pour pousser le bouchon encore d’un cran. Le public, quelque peu mitigé, les suit dans leur délire. Ce qui est sûr c’est que ce projet est radical et tranché.

YouTube Preview Image

Totorro

Avec une scénographie aussi minimaliste que leur pochette, les musiciens s’agitent devant un simple cactus pour partir en mode ensoleillé, vers leur terre promise : le Mexique. Comme à leur habitude, les breaks sont multiples et les brisures de rythmes sont toujours prises à revers, mais Bertrand James a l’air toujours aussi à son aise derrière ses fûts– à tel point que c’en devient insolent ! Les revirements se font dans un crissement de guitares, pour repartir de plus belle dans des montées épiques, et les chœurs viennent recoller les bris de croches.

Parfois, Totorro s’accorde des passages un peu paisibles, mais se fait rapidement rappeler à l’ordre par le public qui trouve que les jeunes musiciens mettent un peu trop de temps à s’accorder. Alors les guitares repartent sur des riffs sautillants et enjoués, et les silhouettes se mettent à bouger comme faites de chewing gum. A part Bertrand, qui rebondit sur son siège et se redresse de tout son séant dès qu’il le peut.

Un « Comment ça déchire » échappe à de nouveaux fans… la foule est d’humeur potache ce soir. C’est pourquoi la salle n’est pas très réceptive à la ballade ‘Ouah & Khaled’ malgré son caractère magique. Heureusement Totorro sait rattraper l’attention du public à temps, et déclenche même quelques gentils pogos. Le public tenterait bien de taper en rythme dans ses mains, mais l’ensemble paraît tellement désordonné, que le soufflet retombe. Heureusement la clameur s’éléve quand la cavalcade reprend avec ‘Chevalier Bulltoe’.

Il est clair que la Maroquinerie ne quittera pas les lieux sans avoir eu son Porte-Avion, et ce en dépit de tous les frissons fournis par les rebondissements de ‘Gerald Blast’. Alors Totorro revient pour jouer son hit ‘Osao San’ en rappel, afin que le public se lâche. Un beau moment de communion !

YouTube Preview Image

Réclame

Come to Mexico, le deuxième album de Totorro, est paru chez Recreation Center
Totorro sera en concert le 8 avril au Brise-Glace d’Annecy, au Supersounds Printemps, aux 10 ans du Ferrailleur, aux Nuits Eclectiques, au Young Team festival, au festival Usopop, aux Vieilles Charrues, au Chien à Plumes.
It It Anita sera en concert au Houtain Rock festival et au Bface Vinyl Festival.
Lire l’interview de Totorro


Remerciements : Jérémy [Promo Batcave]

Catégorie : Concerts
Artiste(s) : ,
Salle(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins