LA Priest au festival A Nous Paris Fireworks

Coup d’envoi du festival A Nous Paris Fireworks ! Avant de jouer à la Route du Rock hiver, LA Priest était au Badaboum. Il ne s’agit pas d’évangélisation de Los Angeles, car prononcé « Lah » mais du projet du chanteur de Late of the Pier, Samuel Eastgate. L’été dernier, il sortait son album Inji, chez Domino, puis assurait le warm up du dernier Pitchfork Music Festival Paris. De la pop étrange, parcourue de beaucoup d’interférences, mais très funky et résolument accrocheuse.

LA Priest

Téméraire, LA Priest démarre son set avec son single à la guitare glam, ‘Oino’. Certes, c’est une bonne manière de rappeler à tous le titre qu’ils ont écouté en boucle l’été dernier, mais c’est aussi le moment de réglage des balances, ce qui fait que le chant accuse le coup. Ne s’en rendant probablement pas compte, le chanteur enchaîne sur sa ballade, ‘Lady’s In Trouble With The Law’, qui semble explorer des fonds abyssaux.

Ses effets de voix sont périlleux, mais on admire son envie de manipuler les sons, un peu à la manière des Yeasayer. Et surtout de défendre cet album pop mais conceptuel, pas si évident, tout seul. Cela dit, il s’en sort bien ! Il s’adresse tout naturellement à la foule, et singe le concert participatif en demandant de l’aide pour débrancher une pédale sur son micro pendant ‘I’m On A Night Train’.

Parfois, on sent qu’il n’a pas joué depuis longtemps, parce qu’il s’élance sans filet et ‘Mountain’ finit de manière un peu bancale. Mais LA Priest retombe sur ses pattes, jongle avec les textures et part complètement en 8-bit ! Fort de cette prouesse, il décide même de proposer un nouveau morceau, à la flûte charmeuse de serpents. Enfin, pour clore ce concert étonnant d’équilibrisme, il sort son collage ‘Party Zute / Learning to Love All Over Again’ en mode dancefloor.

Avant de s’éclipser, il lance un beat plus hip-hop en DJ set qui fait crier la foule, et promet de revenir bientôt avec d’autres morceaux… Apparemment, ce sera en compagnie de son pote Connan Mockasin.

YouTube Preview Image

Réclame

Inji, le premier album de LA Priest, est paru chez Domino Records.


Remerciements : Jennifer [Domino]

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Evenement(s) :
Production(s) : ,
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins