We Are Scientists à la Maroquinerie

Révélés en 2005 avec leur album With Love And Squalor, les We Are Scientists ont poursuivi leur bonhomme de chemin. Certes, leur route paraît semée d’embûches, car leurs sorties d’albums passent souvent inaperçues par nos contrées, mais les fans répondent toujours présent pour leurs concerts. Et justement, le trio passait par la Maroquinerie pour présenter son flambant neuf cinquième album intitulé TV en Français.

Pour démarrer en douceur, le trio ouvre avec une nouvelle chanson, ‘Return The Favor’, qui explose légèrement… pour enchaîner avec leur pop plus adolescente sur ‘After Hours’. Leurs compositions ont toujours été marquées par des envies punk dans la rythmique mêlées à des mélodies très accrocheuses. Pensez à OK Go mais en mode comique : car ce qui fait le sel de leurs concerts, c’est plutôt la mise en scène du duo Keith Murray et Chris Cain.

Comme à leur habitude, le concert tourne rapidement au stand-up comedy – rappelant parfois le duo Flight of the Conchords-, entrecoupé de morceaux qui donnent envie de danser. On en oublierait presque que c’est Andy Burrows (l’ancien batteur de Razorlight qui s’est lancé en solo quand il n’est pas occupé à crooner à l’approche de Noël avec Tom Smith du groupe Editors) qui gère la batterie d’une main de maître. Car c’est bel et bien les rythmes disruptifs qui font que les We Are Scientists arrivent à tirer leur épingle du jeu.

Malgré leurs efforts, le set repose sur leurs singles comme ‘Nobody Move Nobody Get Hurt’, ou ‘Rules Don’t Stop’… Parce qu’il semblerait que les We Are Scientists pèchent par trop d’ambition : ne voulant pas céder à des morceaux pop autoroutiers, ils explorent plusieurs pistes départementales et ne sachant quelle direction prendre, décident de garder toutes les options et de les mélanger au sein de la même chanson. Ce qui transforme parfois des ‘Sprinkles’ en un foutoir pas croyable tiraillé entre solo crissants et petits choeurs enjôleurs.

En fait, le public attend juste que le ‘Lethal Enforcer’ parte en sucette, ou qu’un vieux ‘This Scene Is Dead’ refasse surface pour sautiller sur place. Les morceaux passent, certains évidents, d’autres à rebondissement perpétuels, avec irruptions inopinées de solos de métal… On passe un bon moment, mais on ne retient pas grand-chose : leur musique est aussi agréable qu’éphémère. Et à la fin on ne sait pas si on a préféré les dialogues comiques ou les chansons accrocheuses.

YouTube Preview Image

Réclame

TV en Français, le cinquième album des We Are Scientists, est disponible.
Lire l’interview de We Are Scientists


Remerciements : Elodie (Him Media)

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins