FNAC Live 2013 – Morceaux choisis

Troisième édition du FNAC Live : le festival gratuit organisé sur quatre jours devant l’Hotel de Ville de Paris. Quand on voit qu’un évènement comme Soirs d’Eté, co-organisé par Ouï FM et la Mairie du 3e se retrouve à devoir glaner des fonds sur la plateforme KissKissBankBank, on se dit que les festivals gratuits traversent de réelles difficultés. Bref, malgré tout, on a pu voir la Canadienne Melissa Laveaux, les très jeunes Colours In The Street, le duo Saint Michel, et le fringant Albin de la Simone.

Melissa Laveaux

Sous le soleil de plomb, Melissa Laveaux réussit à l’aide les tonalités haïtiennes dont sont empreintes ses compositions, à faire danser la foule. Sa reprise de Beyoncé arrive même à convaincre les récalcitrants… ou alors serait-ce le sourire contagieux de sa bassiste ou encore le groove indéniable qui se dégage de la bassiste ?
Armée d’une rutilante Gibson rouge, elle manie la gratte comme Brittany Howard d’Alabama Shakes, mais garde cette voix qui rappelle Gwen Stefani de No Doubt. Le contraste de ses lignes créoles irrésistibles et de son chant tempéré par son admiration pour Elliott Smith gagnent l’approbation du public.
YouTube Preview Image

Colours In The Street

Cette année, les Colours In The Street ont eu 18 ans, ce qui leur a enfin permis de gagner le concours Lance-toi en Live de Ricard SA Live Music. En effet, ces jeunes garçons originaires de Niort étaient déjà pressentis pour l’édition 2012. Et il faut avouer que certaines de leurs compositions sont bien addictives, même si oscillant de manière flagrante entre les Two Door Cinema Club et Foals… En même temps on a vu pire comme références ! Jusqu’à ce qu’ils se perdent dans une imitation de Coldplay.
Ce tremplin leur a permis, entre autres, de suivre les Naive New Beaters pour une tournée française. Ils ont ainsi gagné un peu d’expérience scénique, même s’ils restent encore vacillants sur beaucoup de points. Heureusement que leur batteur est solide !
YouTube Preview Image

Saint Michel

Le duo est de retour, avec un album dans les starting-blocks : Making Love and Climbing, prévu pour la rentrée. Comme Philippe et Emile le souhaitaient (ils nous l’avaient confié en interview), le groupe a pu s’étoffer en live. Leur performance à deux était très fragile, et l’apport du saxophone permet à Saint Michel de donner une autre dimension à leurs compositions et surtout de moins se reposer sur les machines. Mais cette nouvelle formation ne paraît pas encore bien rodée pour le moment, même s’ils sont plus investis que jamais sur scène.
YouTube Preview Image

Albin de la Simone

Nouveauté 2013, pour les artistes à vocation plus intimiste, une centaine de personnes peuvent assister à un concert dans les Salons de l’Hotel de Ville. C’est un cadre idéal, si ce n’était pour ce parquet qui ne permet pas aux curieux de discrètement quitter la salle. Or c’est un concert de couinements qui a accueilli la prestation d’Albin de la Simone, pourtant si charmant. Léger, presque taquin, il se lance dans une sérénade au piano, accompagné par de ravissantes violoncelliste et violoniste. Délicat, peut-être un peu trop, il s’égare dans une complainte, même si ses jeux de mots restent toujours élégants. La douceur de sa voix enjôle, mais sa crise de la quarantaine commence à sincèrement taper sur le système. Il peut se rattraper avec des chorégraphies espiègles, le portrait de cet homme fragile est touchant mais devient écoeurant à la longue.
YouTube Preview Image


Remerciements : Paulien Le Tallec

Catégorie : Concerts
Artiste(s) : , , ,
Evenement(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins