Two Door Cinema Club et The Aerial au Studio SFR

Le Studio SFR s’est lance dans une soirée rouquins, probablement pour la défense des minorités. Du coup, l’Irlande était à l’honneur avec les Two Door Cinema Club, qui présentaient leur nouvel album Beacon. Et en première partie, SFR Jeunes Talents a réussi à mettre en avant sa dernière découverte : The Aerial.

The Aerial

The Aerial

The Aerial

Le quatuor originaire de Nancy n’est pas encore à l’aise sur scène, mais il n’a que peu de temps pour rentrer dans le bain : en moins de vingt minutes, The Arial se doit de convaincre. En commençant par ‘Clarity’, qui sonne très Two Door Cinema Club, le jeune groupe essaie de se mettre la salle dans la poche.

Malgré le son très dancefloor très eighties, la salle résiste aux rythmes de ‘Kick It Up’. Joe essaie de se lancer dans un flow rap, mais son doigt en l’air trahit son passé de prof d’anglais. Il enlève alors son gilet pour s’enflammer sur ‘Ticking Hearts’ qui rappelle légèrement le tube ‘Sexbomb’ immortalisé par Tom Jones. La foule commence alors à réagir sur ‘Losing My Head’. Le final sera un peu emphatique, Joe levant trois doigts rappelant ainsi, sa chevelure aidant, une icône du Christ. Mais il faut avouer que The Aerial s’en est bien sorti.

lire l’interview de The Aerial

Two Door Cinema Club

TDCC (c) Marco Prosch/Redferns via Getty Images

TDCC (c) Marco Prosch/Redferns via Getty Images

Le premier album s’étant écoulé à plus d’un million d’exemplaire, le public est anxieux à l’idée de découvrir le nouvel album Beacon en live, et à la fois ravagé par l’envie de danser sur les tubes. Après une introduction grandiloquente (certes ils ont joué à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympique, mais quand même), les Two Door Cinema Club montent sur scène sur une intro digne d’un film de Sofia Coppola.

Connus pour leurs tubes bourrés de gimmicks, la première chanson du set a le don de surprendre. ‘Next Year’ est calme, très calme, et ressemble à du Keane sur plusieurs aspects. Mais pour rappeler à tout le monde ce dont ils sont capables, les Irlandais enchaînent sur ‘Undercover Martyn’, ‘Do You Want It All’ et ‘This Is The Life’. L’ambiance s’est réchauffée, ils peuvent se lancer plus sereinement dans Beacon.

Wake Up’ s’annonce moins basée sur une répétition de gimmicks à outrance (leur marque de fabrique sur Tourist History ou la patte de Zdar ?) mais ne s’avère pas plus profonde pour autant. ‘Spring’ est sympa mais pas décoiffante, ‘Sleep Alone’ – le nouveau single – est dansant mais donne un effet Doris à leur titre (= on se demande si c’est une redite d’un de leurs premiers tubes). Heureusement, ‘Sun’ a le mérite de surprendre tout en restant catchy. On appréciera aussi ‘Pyramid’, qui force à danser sur une complainte, apportant ainsi une nouvelle dimension à leurs compositions.

Derrière ses futs, Ben s’agite, voire se déchaîne sur ‘Hand Shake’, peut-être parce que les parties de batterie ne sont pas écrites par des batteurs et ne sont pas forcément réalisables en live pour qui veut rendre justice aux maquettes.

On regrettera aussi qu’Alex soit malade, ce qui rendra une version de ‘Something Good Can Work’ un peu faible – néanmoins, les Two Door Cinema Club gardent en tête que ce concert exclusif n’est pas à dénigrer et que le label Cooperative Music est en jeu, aussi le set ne sera pas écourté. La mèche déstructurée ne s’avoue pas vaincue et la foule pourra se lâcher sur ‘Eat That Up, It’s Good For You’, l’irresistible ‘Want It All’, applaudir en chœur sur ‘Someday’ et finir en beauté sur ‘I Can Talk’.

YouTube Preview Image

Lire l’interview des Two Door Cinema Club aux Eurocks


Remerciements : David (SFR Jeunes Talents) et François-Xavier (Zmirov)

Catégorie : Concerts
Artiste(s) : ,
Salle(s) :
Evenement(s) :
Production(s) : ,
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins