Caravan Palace au Trianon

Le plus classe des groupes nomades est revenu semer la panique dans les salles de concert. Caravan Palace vient de sortir Panic ! le 5 mars dernier et, pour marquer le coup, ils avaient prévu un Trianon… La salle affichant trop rapidement complet, les gitans cinq étoiles ont dû rajouter une puis deux dates. Comme quoi, malgré quatre ans d’attente d’un second opus, leurs fans les attendaient de pied ferme !

Pour ouvrir le bal, l’adorable Zoé nous murmure un ‘Queens’ dans une ambiance cabaret soulignée par un pavillon de gramophone gigantesque. Puis l’atmosphère se réchauffe avec une intro plus prohibition sur ‘Maniac‘ : la contrebasse s’anime et Zoé se fait séductrice. Le violon et la clarinette s’excitent pour le plus grand plaisir de la salle et bientôt le sol du Trianon se met à rebondir dès l’intro de ‘Suzy’. Le maître mot : divertir les gens.

Caravan Palace au Trianon par Annelise Keestra

Caravan Palace au Trianon par Annelise Keestra

Comme c’est la dernière date de cette mini résidence, ils ont décidé de tout donner. Cependant, pour ne pas tomber dans la complaisance, la setlist donne la part belle aux nouvelles compositions. Après un démentiel ‘Bambou’, la reine de la soirée reprend sa voix de velours pour envoûter la salle sur ‘12 juin 3049’. Après avoir murmuré des Papadum à l’oreille du public sur ‘Je M’amuse’, notre Betty Boop enchaîne gracieusement sur ‘Clash’ à jouer la poupée mécanique. On atterri en douceur sur ‘Cotton Heads’ pour repartir de plus belle sur ‘Panic !’…

Ce mélange d’électro-swing sur fond de guitare criant le jazz manouche fait mouche à chaque coup. En plus, nos musiciens se mettent en quatre, assurant le show à coups de scat, de claquettes ou de choré de swing bluffants. Le public est plus qu’à bloc et Zoé, essoufflée, le remercie chaleureusement car il ne les a jamais déçus en maintenant cinq ans.

Pourtant, malgré le jeu scénique musclé et les compositions innovantes et élaborées, on a l’impression d’entendre une même bande son avec variations et modulations. On passe un agréable moment avec le corps qui bouge tout seul et les doigts qui démangent de claquer en rythme, cependant aucun morceau ne ressort particulièrement. Ce n’est pas l’avis du reste de la salle complètement sens dessus dessous. En plus, après ‘Jolie Coquine’, Caravan Palace offre une reprise de ‘Minnie The Moocher’ pour que le final se fasse à l’unisson. En sortant, on ne croise que des visages ravis et rouges d’avoir trop dansé.

Réclame

Panic ! le deuxième album de Caravan Palace est disponible chez Wagram.
Caravan Palace est en tournée française actuellement, gardez un oeil ouvert sur la programmation des festivals 🙂 Notamment Rock en Seine !
Entretien avec Caravan Palace


Remerciements : PH (Wagram)

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

  • Entretien avec Caravan Palace | Le Transistor :

    […] Palace sera aux Caprices festival en Suisse, au festival Django Reinhardt et à Rock en Seine ! Live Report et Photos de Caravan Palace au Trianon […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins