Portugal. The Man à la Boule Noire

Le Transistor suivait Portugal. The Man de loin. Puis Le Transistor s’est retrouvé avec leur dernier album In The Moutain In The Cloud dans les mains et l’a apprivoisé. Donc Le Transistor a interviewé Portugal. The Man et est radicalement tombé sous le charme. Du coup, Le Transistor ne pouvait pas louper leur passage à la Boule Noire. Un concert qui a confirmé tous les espoirs !

Dès le début du set, Portugal. The Man surprend. Ils commencent, comme sur In The Mountain In The Cloud, par ‘So American‘, avec sa petite mélodie pop et ses petits sons glokenspiel adorables… et d’un coup, ils ravagent tout à coup de gros riffs de guitares ! Pour ceux qui avaient peur de s’ennuyer avec un album très doux, ouf ! Portugal. The Man n’est pas un groupe de pop, c’est un réel groupe de rock.

Rock, mais métissé : ‘Work All Day‘ a un flow proche du hip-hop, ‘The Devil‘ résonne plus de percussions africaines, juste avant ‘AKA M80 the Wolf‘ aux synthétiseurs rêveurs. Aucune chanson ne se ressemble, et chacune est tout aussi prenante que la dernière. Il faut dire qu’après six albums, ils ont eu le temps d’explorer toutes leurs influences pour nous servir leur son bien distillé.

Portugal. The Man a une réelle conscience du live, sachant laisser parler les guitares. Sur ‘Head Is A Flamme‘, c’est fou ce qu’ils arrivent à nous emmener loin ! Les guitares s’énervent et la voix gonflée à l’hélium de John Gourley s’élève. ‘Elephant’ nous emmène en montgolfière : à chaque fois qu’on a l’impression qu’on va s’écraser, une bouffée d’air nous fait remonter ! Et ‘Floating‘ se charge de nous faire atterrir en douceur.

Autre chanson, autre atmosphère. ‘All Your Light‘ mêle un rythme plus urbain avec solos limite glam rock, alors que ‘1989′ part en raggae… Certes, Portugal. The Man restera timide avec la Boule Noire pourtant pleine, mais ils font vivre tellement de choses. Malgré la chaleur, on aurait presque envie de lever les bras sur ‘Everyone Is Golden‘, si ce n’était pour le « Nobody Will Love You » répété en boucle…

C’est tout ça Portugal. The Man : dès qu’on se fait la réfléxion qu’ils sonnent très américains sur ‘People Say‘, ils s’élancent sur une reprise de ‘Don’t Look Back In Anger‘ de Oasis. Et qui pourrait se douter que derrière les gentilles mélodies de ‘Got It All‘ se cachait une revendication politique ? Et instantanément, tous les conflits économiques s’effacent pour planer sur le très progressif ‘Sleep Forever‘. On ne sait à quel saint se vouer, c’est ce qui fait la saveur de leurs concerts.

YouTube Preview Image

Réclame

In The Moutain In The Cloud, le sixième album de Portugal. The Man, est disponible chez Atlantic, Warner.

Portugal. The Man seront le 25 janvier au Zénith de Paris, en première partie des Black Keys. 

Lire l’interview de Portugal. The Man.

Lire le live report des Black Keys à l’Olympia.


Remerciements : Elsa (Warner)

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins