Applause au Café de la Danse

Applause était au Café de la Danse pour présenter son tout premier album, Where It All Began. Entre le mélange de rock-électro et la présence de Nicolas, le public a rapidement été conquis. Un concert fantabulique, transationnel… que dis-je ? Transmagorique même !


En deux chansons, la voix soul de Nicolas Ly sur ‘Traceability’ aura gagné la foule : les gradins sont déjà en train de demander à la fosse de se lever. Après ‘All About You’, la moitié de la salle est déjà debout. On ressent une électricité, une alchimie sur scène qui parcourt alors la salle. Les musiciens nous emmènent à une frontière de l’esprit et Nicolas n’a pas peur de se laisser aller : il se laisse gagner par une sorte de dementia qui va crescendo.

On sent clairement que les musiciens, aussi connus sous le nom de La Fanfare du Belgistan, ont quinze ans de pratique dans les doigts. Ici, les claviers ne sont pas pour les fioritures, David Picard crée un brouillard pour une ambiance fantomatique sur ‘A Road To Nowhere’, pendant que Nicolas se lance dans une mélopée. Avec des airs de Pythie de Delphes, Nicolas s’accroche éperdument à son micro, puis le repousse pour donner libre cours à la folie qui le prend. Sur ‘Witches’, le climax est atteint ! Il pousse sur sa voix jusqu’à la limite déchirement, il hurle, d’un mouvement qui part de la tête aux tripes.

Chaque chanson est rythmée par des clins d’oeils PinkFloydiens, que ce soit dans les chœurs ou dans les riffs de guitares, ‘Closer’ est alors comme une couche nuageuse qui absorbe les accès de fureur de Nicolas. Une fois la transe finie, ‘Lighthouse’ indique la direction à prendre, Nicolas reprend ses esprit, la basse devient sousbassophone, contrebalancée par une guitare insidieuse et une batterie qui sonne comme les battements du cœur. L’outro nous laisse des airs de plage au lendemain d’une tempête.

Applause repart alors à pas de velours sur ‘It’s About Time’, et on se sent à nouveau pris par un cyclone, mais alors qu’on perd l’équilibre, la voix nous attrape de justesse. Le bonheur chez Applause, c’est qu’on découvre des nouveaux détails qui attirent l’oreille, qui enrichissent chaque écoute. Chaque morceau a différents mouvements, sans pour autant surcharger la partition.

“Vous nous faites chialer les mecs” lance l’auditoire ! Et voilà que la salle entière est debout pour ‘Black Sand’, le single au clip sombre et prenant. Le public trépigne pour qu’ils reviennent : ‘Where It All Began’ et ‘Feelings‘ permettront de mettre la voix exceptionnelle – très Little Voice – de Nicolas en valeur. Le concert d’Applause se finit sur une réelle ovation !

Réclame

Where It All Began de Applause est disponible depuis le 6 juin chez 3eme Bureau

Si ce Live Report ne vous a pas convaincu de vous le procurer, allez lire notre interview d’Applause.


Remerciements : Anne-Sophie (3eme Bureau)

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins