The Bewitched Hands et Absynthe Minded à l’EMB

Si on est fan de musique, on veut faire des concerts à foison. Si on veut faire des concerts à n’en plus pouvoir, deux conditions : avoir un bon budget et habiter dans Paris. Parce que rares sont les artistes qui parcourent la France dans le détail pour aller jouer dans toutes les salles. Cela dit, certains sont mieux lotis que d’autres et dans le Val d’Oise, ils sont vernis avec l’EMB de Sannois : programmation de qualité à des prix plus que raisonnable !

The Bewitched Hands avaient clôt le festival des Inrocks Black XS au Zénith, partageant l’affiche avec LCD Soundsystem, rien que ça. Seulement, tout le monde n’avait pas eu la chance / les moyens d’assister à ce concert. Heureusement, l’EMB a réussit à appâter les Rémois dans ses filets. Du coup, au lieu d’attendre des mois avant de les revoir passer sur Paris, il a suffit prendre le train pendant 20 minutes au départ de la Gare St Lazare.

The Bewitched Hands

I cannot read the gallery's xml file: 2010_11_19 Bewitched/gallery.xml
Please check that the gallery's files have been created on the admin pages!

The Bewitched Hands ouvrent -comme sur leur album- sur ‘Happy With You‘. La voix mal assurée au début, mais le sortilège est jeté. Le public est venue surtout pour Absynthe Minded qui passe fréquemment sur les ondes, sauf que peu de monde reste au bar, et petit à petit, le public se sent happé. Le groupe n’est pas à l’aise, à six, ils n’ont le droit que d’utiliser la moitié de la scène. Résultat, ils ne commencent à s’amuser que sur ‘Work‘, où l’ensemble devient assourdissant, proche de la joyeuse cacophonie.

Sur ‘Birds & Drums‘, qui donne son nom à l’album, les chœurs donnent une impression d’accumulation des forces : les motifs sont ajoutés les uns aux autres, comme des couches de peinture sur un Monet. Les paroles proches plus proches du yaourt que de l’Anglais mettent en valeur les riffs. Leurs morceaux montent insidieusement, le chant est répété, de manière obsessive, à la limite de l’obsession. Puis les guitares partent en disto, les chœurs partent en cris énergiques, on est au bord de l’implosion. C’est ainsi que le seul mot pour décrire ‘Sahara Dream‘ reste ‘fracassant’.

L’ovation du public sur ‘Out of Myself‘ finit de rassurer le groupe. La salle s’enflamme sur ‘Hard To Cry‘, The Bewitched Hands l’achève avec ‘2 4 GET‘. Certes, ce n’était qu’un groupe de première partie, mais leur setlist comptait plus d’une quinzaine de titres. Forcément, toute cette énergie vient aussi de morceaux très courts. Et au milieu des morceaux extraits de leur premier album, on en décèle déjà beaucoup de nouvelles, très prometteuses.

Un groupe à ne pas perdre de vue.

Réclame

Bird & Drums est déjà disponible chez Sony
The Bewitched Hands seront le 14 décembre à la Flèche d’Or.

Absynthe Minded

I cannot read the gallery's xml file: 2010_11_19 Absynthe Minded/gallery.xml
Please check that the gallery's files have been created on the admin pages!

Remerciements : Sophie et Guillaume (EMB), Thierry et Julien (Jive/Epic)

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :

5 réactions »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins