Spoon à l’Elysée Montmartre

Depuis quelques semaines, la rumeur enflait : après cinq ans, le groupe le plus cool de la planète allait enfin poser ses amplis à Paris. Depuis quinze ans, Spoon mène la parfaite carrière de rock underground, prouvant qu’on a pas besoin de tourner pour vendre des disques… On peut aussi tout bonnement se faire désirer.

En se prêtant à une analyse, la force de Spoon est composée de riffs saturés, de distos électro à point nommé, d’une basse lascive et de la touche de piano telle la cerise sur le sundae fouetté. Mais rien ne sert de disséquer, tout réside dans les nerfs. Simple et recherché à la fois, Spoon innove sans avoir l’air de faire des efforts. Seulement, si tout le monde en parle, personne ne les a jamais vus sur scène. On est donc en droit de se demander comment le combo texan arrivera à rendre la complexité de ses compositions en live.

Les débuts sont timides, et malgré les décorations festives sur scène, la foule mettra un peu de temps à se plonger dans l’esprit Spoon. Ce qui pouvait passer pour stupéfaction d’avoir enfin le groupe devant ses yeux, ne fait plus illusion après trois chansons : le concert a du mal à décoller. Le public écoute, s’imprègne, respecte la qualité, mais ne danse pas. Un mouvement se lance sur ‘Dye’, mais meurt rapidement. La faute à une Elysée non remplie ?

Pourtant, avec sept albums studio au compteur, Spoon a une large gamme de styles sur lesquels jouer. Le concert s’avère diversifié, mais les changements d’humeur créent une atmosphère insaisissable. Alors que l’attention commençait à retomber, la foule s’élance enfin sur ‘Don’t Make Me A Target’, ou serait-ce porté les fans qui sentent que le concert touche à sa fin ? Le concert se finit sans anicroche, avec le fameux ‘The Way We Get By‘, valeur sûre de 2002. Mais on reste sur sa faim, on attendait sûrement plus d’un groupe tant récrié.


Remerciements : Bérengère Promotion

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

  • La programmation du Primavera Sound 2014 - Le Transistor | Le Transistor :

    […] Juste après, on aura peut-être le temps de voir les filles d’Hospitality sur la scène Vice ou la pop de Spoon (vus à l’Elysée Montmartre) sur la scène Heineken. Gros problème : il faudra être présent pour Godspeed You ! Black Emperor […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins