Qui va piano va sano : Yseult, Pomme, David Numwami

Quelle allégresse de se retrouver en famille avec Microqlima à l’église St-Merri pour la quatrième édition de Qui va Piano va sano, événement initialement organisé à l’occasion du Piano Day le 88eme jour de l’année (302eme jour ici en 2020 pour les raisons que l’on connaît). C’est formidable que cette messe ait pu être maintenue, grâce notamment à l’organisation scrupuleuse du label et du respect des gestes barrières (nous avons été équipé d’un dark masque à l’entrée afin d’être tous assortis pour la captation du live, retransmis en direct et disponible en streaming sur Arte x Culturebox.) D’autant plus précieux vu le couvre-feu qui nous est désormais imposé…

Pepite

Pepite ouvre la cérémonie à 21h. Membres de l’écurie Microqlima depuis le début, ils n’en sont pas à leur coup d’essai sous les voûtes de St-Merri, rappelez vous 2018 ! Eddy est au piano tandis que Thomas nous invite à bord de leur frégate avec sa voix entêtante, l’acoustique du lieu se prête parfaitement à la contemplation: des textes, des notes, touchées aussi, par la trompette de Voyou (lire l’interview) sur leur dernière chanson.

Myd

On continue avec Myd et son live Band, des habits chatoyants, le regard bleu et la casquette blanche vissée sur la tête telle une auréole (allez nous sommes dans une église autant y aller à fond dans la métaphore !). Cette courte version acoustique de leur set ne m’a pas autant charmée que je l’aurais voulu, en même temps l’exercice est difficile. Mais elle nous met l’eau à la bouche pour aller voir l’équipe avec tous leurs skills le 28 octobre 2021, à La Cigale (prévu initialement à la Gaîté Lyrique le 27 novembre prochain, on garde la force)

David Numwami

S’ensuit l’un de mes coups de cœur David Numwami auteur-compositeur-interprète belge aux fourmillantes collaborations (Le Colisée, Nicolas Godin, Charlotte Gainsbourg, François and the Atlas Mountains, Moodoïd lire l’interview…). Il nous a joué ‘Les Beats’ et bien sûr ‘Le Fisc de l’amour’ (on attend son premier album The Blue Mixtape début février avec impatience !). Ce fut d’une douceur et d’une sensibilité folle, le piano lui sied particulièrement bien. La mélancolie et l’émotion sont palpables et font ressortir des textes plein d’humour.

Iliona

Autre belle découverte, celle d’Iliona, une artiste belge également, qui nous a scotché avec cette première scène française. On sentait l’émoi, une certaine pudeur à fleur de peau surtout. J’avais l’impression d’être seule avec elle, sa voix et ses doigts sur les touches. Elle vient de sortir son 3ème single ‘Moins joli’ qui me trotte dans la tête depuis et que je vous conseille vivement d’aller écouter.

Ichon

Nouvelle ambiance, on enchaîne avec Ichon qui vient groover au centre de la nef. Après une première chanson seul, il est rejoint au piano par Ph Trigano et Loubenski, afin de pouvoir exprimer son flow et son charisme scénique avec toute l’amplitude qu’on lui connaît. Cependant à deux contre un, la voix se perd un peu et c’est dommage, j’aurais aimé être plus habitée comme avec les deux dernières artistes de la soirée…

Pomme

Pomme donc, qui n’a jamais froid aux yeux malgré des petits bugs techniques qu’elle désamorce par quelques fantaisies et punchlines bien senties, une sorte de copine des 400 coups. Elle nous joue trois chansons de son album dont ‘Anxiété’. C’est toujours très fort, un peu deep aussi, d’entendre la voix de cette pluri-instrumentiste qui ne s’est d’ailleurs pas contentée du piano (qu’elle dit modestement ne pas vraiment maîtriser… ) mais aussi de la guitare et d’une sorte de petit synthé. Rendez-vous les 23 (complet) et 30 Novembre à L’Olympia (je me trouve d’une espérance sans… faille !)

Yseult

Enfin pour clore cette soirée malheureusement trop courte et rare, c’est Yseult en exclusivité qui nous happe a cappella pour nous chanter une nouvelle chanson ‘#YBADBOY’ (sortie le 30 octobre)… vibrant ! Elle chante également ‘Corps’ où je suis sortie du mien, temps suspendu au bout de ses lèvres. Je ne voulais pas croire, la tête sur cette épaule, que c’était déjà fini. Concert prévu au Trianon le 18 novembre (complet) un bel écrin pour mettre sa voix et sa présence en valeur, on prie pour que la date soit maintenue !

Je m’y suis sentie comme sur un mini-festival, différents univers mais la même ferveur pour la mélodie, l’émotion et le partage – des artistes comme des spectateurs ! Puis nous avons dû partir fissa mais les quelques cigarettes échangées à la sortie de l’église nous ont permis de pouvoir communier entre amoureux de la musique, en plus il faisait bon !

Réclame

Vous pouvez retrouver le travail de Kova sur Facebook KOVA, sur instagram @kovaview et sur le site www.kovaview.com




Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) : , , , , , ,
Salle(s) :
Evenement(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins