Whitney au Trabendo

On vous l’avait déjà dit, on est tombé raide dingue de Whitney au premier regard. C’était par une soirée d’automne, au Pitchfork Music Festival Paris 2016. Depuis, Whitney a beaucoup tourné, et fini par sortir un deuxième album, Forever Turned Aroundpour ceux qui n’ont pas encore lu l’interview du groupe à ce sujet, c’est par ici). Et pour défendre ce nouvel opus, Whitney était de passage à Paris pour chanter la sérénade au Trabendo.

Whitney

La scéno est toujours particulière, car Julien Ehrlich, le chanteur, est aussi batteur, et donc son instrument trône au milieu de la scène, avec à sa droite, Max Kakacek, et derrière lui une armée de guitares… et de cuivres ! Car la trompette est l’élément essentiel de leur musique. Ca et le chant haut perché de Julien, et les accents jazzy enjôleurs. Un peu mal à l’aise, le chanteur nous annonce dès la dernière note du premier morceau éteinte : “On va jouer une heure et dix minutes…”

La foule, déjà conquise, rit de bon coeur, et le concert se poursuit avec ‘No Matter Where We Go’, romantique à souhait. C’est le bon moment pour balancer ‘Giving Up’, qui ouvre le nouvel album Forever Turned Around. Toujour en opération séduction, Julien nous raconte qu’un des musiciens parle français, mais qu’il est trop timide pour prendre la parole. Et il enchaîne sur ‘Dave’s Song’, une chanson dans laquelle on aimerait se pelotonner, par cette soirée d’hiver.

Whitney invite alors leur première partie, Aldous RH, à les accompagner sur la chanson instrumentale qui orne ce nouvel album : Rhododendron. Pour compenser, le premier rang se transforme en chorale pour le titre suivant, ‘Forever Turned Around‘. Julien remercie gentiment le public, et encourage à continuer sur leur tube ‘Golden Days’, mais sans pression… “si vous en avez envie”.

Enfin détendu, Julien nous raconte que la prochaine chanson, ‘Before I Know It’, est sur le fait de boire trop d’aperol, “mais sur une longue période… genre du matin au soir”. Ou que ‘Light Upon The Lake’ parle d’anxiété, et ‘Follow’ de mort. Mais même si les sujets sont difficile, Whitney sait les enrober avec goût et mélodies.

“Marry me!” A cette demande en mariage spontanée, Julien joue la carte de l’honnêteté : “Non, tu veux pas m’épouser… enfin surtout parce que je suis jamais là”. Les solos de trompettes s’enchaînent et permettent aux chansons de briller, et les musiciens donnent l’impression de prendre plaisir à jouer ensemble. Jusqu’au rappel, où la fatigue les frappe brutalement… Soudainement, Ils ont l’air saoulé de jouer leurs tubes ‘Used to be Lonely’ et ‘No Woman’ qu’ils traînent dans tous les concerts… Mais qu’à cela ne tienne, le public balance les bras sur ‘Valleys (My Love)’ et c’est bien tout ce qui compte : être ensemble.

YouTube Preview Image

Réclame

Forever Turned Around, le deuxième album de Whitney, est paru chez Secretly Canadian
Voir les prochains concerts de Whitney


Remerciements : Agnieszka Gérard

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins