Pitchfork Music Festival – Blood Orange, CHVRCHES, Chromeo

Premier volet des aventures du Transistor au Pitchfork Music Festival Paris. En ce vendredi, notre reporter-illutratrice Anne-Cécile Kovalevsky a piqué des idées fringues à Chromeo, tapé un petit pogo avec Bagarre, est tombée amoureuse grâce à Chvrches, et s’est laissé envoûter par Blood Orange… Comme toujours Kova allie amour et musique !

Chromeo

Pour ceux qui l’ignoraient (comme moi avant de discuter avec des fans post-concert) Chromeo est un duo venant de Montréal composé de Dave 1 et de Pee-Thugg. Ils ont sorti leur premier EP en 2002 et autant vous dire que cette petite bombe électro-funk tourne depuis un bon moment, avec en prime un CV de collaboration long comme un jour sans pain…

En quelques mots comme en un seul… Chromeo = sexy ! Mais pas seulement grâce aux gambettes chaussées de rouge présentes sur scène, des choeurs et du jeu de basse de Pee-thugg ou encore de Dave 1 le frontman scandaleusement séduisant tout de cuir vêtu… En vrai, simplement, la funk c’est sexy! Le public était en feu, notamment lors de mes instants préférés, ceux où ils étaient dos à dos en mode solo-communion. Les deux musiciens nous ont grisés. Parfait début pour se jeter dans le grand bain du Pitchfork.

Bagarre

J’enchaine ensuite (comme tout le monde d’ailleurs mis à part ceux qui préfèrent fumer, fréquenter les food-trucks ou encore faire un tour à l’espace créateur) avec Bagarre ! J’avais vraiment hâte de voir leur set car si maintenant cela fait un petit bail que ces 5 musiciens complètement allumés tournent, les voir lors du festival emblématique du Pitchfork était un vrai bonheur pour eux comme pour nous.

Entre pogo, semblant de choré et gros son de club, Bagarre a su ambiancer le public. Reste me semble-t-il que celui-là même aurait pu être plus réactif lorsque le groupe le sommait de chanter et de sauter ensemble (je ne compte évidemment pas les premiers rangs…J’ai encore quelques bleus!). On se souviendra qu’ils mettent la patate, des patates même, comme celle que s’est prise le FN par le groupe en dernière chanson ou encore celles de la guitare et de la batterie pour une fin de set complètement punk (certainement un peu trop de l’avis de la gratte entre autres…) !

CHVRCHES

Chouchou de Pitchfork et de leurs programmateurs depuis leur début en 2013, leur dernier album Love Is Not Dead est sorti en mai dernier. Normal donc que CHVRCHES revienne faire vibrer la scène du festival parisien pour l’unique date française de sa tournée.

On se laisse emporter par la musique du trio qualifiée de synth-pop, énergique et également lyrique à mon avis. La chanteuse Mayberry semblait sortir d’un conte de fée rock, et les jeux de lumière n’y étaient d’ailleurs pas pour rien. Elle nous amène pour cet album à nous retrouver face à l’amour et les rapports que nous entretenons avec l’être aimé et nous-même. Néanmoins j’ai préféré la force de l’album plutôt que celle du live, étrangement.

Lire l’interview de CHVRCHES

Blood Orange

La scénographie était plutôt impressionnante pour Blood Orange (Devonté Hynes de son nom) ! Placé entre deux installations rectangulaires où étaient placés en hauteur les 4 musiciens (cuivre, clavier et guitares), il était également accompagné de deux choristes, qui ont d’ailleurs eu plus que les chœurs à chanter, notamment lorsque Dévonté s’est mis à son magnifique piano à queue, un vrai show !

Je garde de ce live un souvenir complètement envoutant, je n’arrivais pas a quitter les oreilles de la scène, mes yeux fermés pour apprécier encore plus cette musique et cette voix ensorcelantes. Cependant même si ça ne m’a pas personnellement dérangée, il me semble que dans la programmation de cette journée il y avait vraiment des sets comme celui de Chromeo et de Bagarre qui on su exciter la foule tandis que Blood Orange a eu tendance à la poser. Mais qu’à cela ne tienne Kaytranada a ensuite fait danser le reste du Pitchfork jusqu’à 2h du matin.

Réclame

Vous pouvez retrouver le travail de Kova sur Facebook KOVA, sur instagram @kovaview et sur le site www.kovaview.com


Remerciements : Sandra Nicolas [Panache]

Catégorie : A la une, Reportages
Artiste(s) : , , ,
Salle(s) :
Evenement(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins