Rone et Mai Lan au Zénith

En octobre dernier, Rone sortait son quatrième album, Mirapolis, sur le thème de l’enfance. Comme à son habitude, Erwan Castex a invité pléthore d’artistes ! Cette fois-ci, pas d’Etienne Daho ou de The National, mais Saul Williams, Baxter Dury, Noga Erez, et Kazu Makino. Et sur scène, c’est bel et bien John Stanier, batteur de Battles qui l’accompagne. En première partie, Mai Lan a réussi à motiver ce petit mais chaleureux Zénith.

Mai Lan

La chanteuse démarre de son phrasé machinal sur ‘Autopilote’. Elle a l’air réellement ravie d’être là, mais quand la salle s’allume, les gradins sont encore vide – car le public profite des rayons de soleil. Sans se démonter, elle se met à danser et s’élance à la manière d’une M.I.A. La foule commence à arriver, pile à temps pour tester son flow qui se fait plus menaçant sur ‘Clermont’. Mai Lan a réellement sorti le grand jeu pour ce Zénith : sur ‘Nail Polish’ elle se transforme en power rangers armé de lasers, puis un mini sosie vient la doubler en chorégraphie sur le final plus jungle.
YouTube Preview Image

Rone

Dans un décor citadin noir et blanc, Rone se place, rayonnant au milieux des couleurs de cette cité pour enfants – ce parc d’attraction Mirapolis qui a fermé au début des années 90, après seulement 4 ans d’exploitation. Erwan Castex règle ses machine et son antenne magique (le fameux Thérémine), une jolie mélopée s’impose sans difficulté, que déjà la batterie mitraille. Oui John Stanier de Battles s’est installé et assène des coups sur ses fûts, avec la tête de celui qui les reçoit.

Rone accélère, et son son scie sciemment, tandis que la foule est suspendue aux baguettes de John. Rapidement, le Zénith est parti pour un voyage onirique, rattrapé ponctuellement par des paroles comme sur ‘Down For The Cause’. Les gens ont l’air heureux, ils se délassent de leur semaine dans toute cette douceur. Et dès qu’on s’évade un peu trop loin, John reprend les rennes pour un joli coup de pression. Quand ce n’est pas la voix de l’écrivain Alain Damasio qui nous ramène brutalement à la réalité.

La foule est maintenant à point, et applaudit les volutes mélodiques… même les gradins dansent ! Et c’est une réelle scène de foule en liesse à laquelle on assiste pour ‘Parade’ ! Rone prend le micro, remercie la foule, et invite La Chica pour remplacer Noga Erez sur ‘Waves’. Pour le rappel, Rone fait tomber des confettis sur la salle au son d’ ‘Origami’, avant de s’enfoncer dans une beauté infinie sur la ritournelle de ‘Brest’. La foule le réclame, alors Rone s’exécute avec un ‘Bye Bye Macadam’ qui masse l’âme. La messe est dite.

YouTube Preview Image

Réclame

Mirapolis, le quatrième album de Rone, est paru chez In Finé.
Rone sera en concert au Montreux Jazz festival, au Rock Wechter, au Megascene, à Musilac, au Melt!, aux Vieilles Charrues, aux Nuits Secretes, et au Crossover.
Lire l’interview de Rone


Remerciements : Virginie Freslon

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) : ,
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins