Isaac Delusion et UTO au Casino de Paris

Après les avoir aperçus au festival Pete The Monkey à l’été 2017, Le Transistor souhaitait de meilleurs conditions que la tente à la main, à chercher où se poser, pour découvrir Isaac Delusion en live. Depuis, leur second album Rust & Gold a tourné en boucle sur la platine, c’est donc avec grande impatience qu’on attendait cette date au Casino de Paris. Allaient-ils tout donner pour la dernière de leur scintillante tournée ? L’excitation est au maximum.

UTO

Pendant la première partie, le groupe UTO chauffe la salle avec sa chanteuse Neysa. Elle semble si grande, son corps et sa voix se tordent, s’harmonisant sur les boucles et les sons électros d’Emile. Signé chez Pain Surprise, UTO devrait bientôt sortir son premier EP et investir les scènes de plusieurs festivals cet été. Pour le moment, les quelques chansons attrapées au vol ne nous ont pas convaincus, à moins que ça ne soit à cause de la prestance scénique qui semblait surjouée.

Isaac Delusion

La salle s’est remplie, la fosse est comble. Les musiciens arrivent sur scène et le public vibre. Mais c’est à la voix de Loïc Fleury entamant ‘The Sinner’ que la foule devient fébrile. Le groupe joue aussi bien des morceaux de l’album éponyme Isaac Delusion (d’ailleurs ‘She pretends’ lors du rappel à clôt ce concert dans le feu !) que de Rust & Gold. En revanche là où les spectateurs ont été surpris et ravis, c’est d’entendre pour la première fois certaines chansons de leur prochain disque. On y retrouve la voix lancinante et mystique de Loïc bien entendu, mais accompagnée de sonorités qui paraissent plus discos que sur leurs précédents sons. On a hâte de pouvoir en écouter plus !!

Le groupe a aussi joué dans une ambiance douce et sucrée sa dernière sortie : une reprise de ‘Couleur Menthe à l’eau’ d’Eddy Mitchell. Cette version reste mignonne mais plutôt fade… donc on n’est pas emballés. Pourtant, lorsque Isaac Delusion se mettent à composer en français comme sur le titre ‘Cajun’, cela nous mets dans tous nos états. Cette chanson a d’ailleurs été un grand moment de communion et de complicité avec le public. A la fin de ce morceau, tous les membres du groupe ont entouré leur batteur, tapant tous en cadence sur différents éléments de batterie, comme une ode à l’esprit du rythme et de la musique.

Ce concert a été représentatif d’une fin de tournée : le groupe est soudé, les musiciens dégagent une affinité plus qu’enthousiasmante et le set est maitrisé. On a adoré les voir bouger ensemble dans un même mouvement, une même énergie, comme une danse. Le plaisir manifeste qu’ils ont à être sur scène a emporté le public, qui jusqu’à la fin du rappel n’a eu de cesse de scander sa liesse.

YouTube Preview Image

Réclame

Rust & Gold, second album de Isaac Delusion est paru chez microqlima
Dernière chance d’aller voir Isaac Delusion avant leur départ pour le Canada : début juillet à la Douve Blanche

Vous pouvez retrouver le travail de Kova sur Facebook KOVA, sur instagram @kovaview et sur le site www.kovaview.com


Remerciements : microqlima

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) : ,
Salle(s) :
Production(s) : ,
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins