Franz Ferdinand et The Vaccines au Zénith

Trois ans après leur incartade avec les Sparks, les Franz Ferdinand reviennent à leurs moutons écossais avec leur cinquième album, Always Ascending, produit par Mr. Zdar en personne. Et au final, comme ils n’ont jamais fini de nous surprendre, l’équipe d’Alex Kapranos a complètement changé : avec l’apparition de deux nouveaux membres – mais il fallait bien deux musiciens pour remplacer Nick McCarthy ! Après leur passage à Rock en Seine, les Franz Ferdinand transformaient l’essai au Zénith, complet.

The Vaccines


Franz Ferdinand

Les Franz Ferdinand ouvrent le set avec ‘Always Ascending’, et comme toujours leur performance live détrône de loin leurs production sur album. Alex Kapranos saute déjà sur place, et en quelques mesures, la foule lui obéit au doigt et à l’oeil. Puis le leader enchaîne avec le tube ‘The Dark of the Matinée’, qui part en slow presque langoureux, car comme à leurs habitudes, les Franz Ferdinand aiment à jouer avec les rythmes de leurs standards.

La foule saute, tentant de suivre le rythme cadencé d’Alex Kapranos. C’est d’autant plus facile sur la basse rebondissante de ‘No You Girls’, même si elle n’a pas l’énergie des grands soirs. Mais on se replonge, hypnotisé par le test de rorschach sur ‘Evil Eye’ ! Pour remonter le moral de la fosse, Alex Kapranos balance ‘Do You Want To’ avant de remuer de la calebasse sur ‘Lazy Boy’ aux gimmicks irrésistibles.

On regrette un peu que les nouveaux membres ne soient pas encore au point niveau chorégraphies, notamment sur ‘Take Me Out’. Dans la foulée de ce tube, la nouvelle ‘Finally’ détonne un peu, comme à contre-courant. De même ‘Feel The Love Go’ étonne par son electro dancefloor, même si la raison de ce tournant stylistique s’affiche en fond, sous la forme d’une photo peu flatteuse de Zdar, producteur de ce nouvel album.

Mais les fans retomberont toujours sur leurs pieds grâce à un ‘Walk Away’ qu’ils peuvent reprendre en choeur ou un bon vieux ‘Michael’ qui déclenche une ovation.

Cependant… Alex Kapranos n’est pas en forme ce soir. Certes, ses grands écarts sont impressionnants, mais ‘Ulysses’ est beaucoup plus courte qu’à leurs habitudes live, et le bain de foule se fera du bout des doigts. Et même la survitaminée ‘Love Illumination’ manque de luminosité.

Heureusement Franz Ferdinand ne manquent pas à leur traditionnel final sur ‘This Fire‘, pour laquelle la foule leur offre une magnifique chorale. Comme il l’explique sur Twitter, Alex Kapranos était malade, mais ça ne les a pas empêché de bien faire résonner leur hymne. Et pour le clin d’oeil de la fin, le batteur Paul Thompson revient une fois les lumières rallumées… pour chercher ses chaussures !

Réclame

Always Ascending, le cinquième album des Franz Ferdinand, est paru chez Domino.
Les Franz Ferdinand seront en concert le 19 mars à Toulouse, le 21 mars à Lyon, le 23 à Rennes, le 24 à Caen… et aux Jardins De La Palud en août
Lire l’interview de FFS


Remerciements : Florence [Domino]

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) : ,
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins