Daniel Alexander au Pop-Up du Label

Vous avez aimé Breton ? Vous adorerez Daniel Alexander. Le bassiste de la formation britannique, Daniel Mc Illvenny de son vrai nom, a décidé de partir en solo. Le label français Maison Ainsi vient de sortir son premier EP, Unfree, qu’il a composé, écrit et arrangé seul. Attiré par les vidéos léchées et les morceaux lourds de nostalgie, Le Transistor est allé voir le roux de la bande au Pop Up du Label, et on a pas été déçu du voyage.

Daniel Alexander

Seul sur scène accompagné d’une batterie seulement, Daniel Alexander décide de donner le la, en entonnant de sa voix soul un hymne douloureux. “Can you tell my pain ?” demande-t-il. Après cette honnête entrée en matière, l’ancien bassiste continue, sur un piano très grave, avec un intense morceau sur fond de chants noirs… On dirait presque qu’il tire sur le son pour le faire un peu souffrir. Puis de son bel accent londonien, il remercie en français la salle.

Son chant est déchirant, un peu suppliant par moments, et il semblerait que le Pop-Up du Label, déjà bas de plafond, commence à se rétrécir. A mesure du concert, sa voix prend de l’assurance, ses morceaux deviennent plus intenses encore, ses respirations sont ressenties par tout le public. Parfois, on reconnaît des sonorités propres à Breton, et parfois, c’est saisissant d’originalité.

Les sons s’entrelacent, sa voix se craquèle sur la douceur de la mélodie, puis il monte en puissance mais avec doigté. Décidément, même en première partie, face à un public à conquérir entièrement, Daniel Alexander a extrêmement bien géré. On ne se fait aucun souci pour la suite de ses projets ! Et Le Transistor sera au rendez-vous pour la sortie de l’album.

Réclame

Unfree, le premier EP de Daniel Alexander, est paru chez Maison Ainsi.
Lire l’interview de Breton


Remerciements : Kenji [Maison Ainsi] et Melissa

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins