Robert Le Magnifique au Point Ephemere

Un samedi soir à Paris, la Bretagne envahissait encore et toujours la Capitale. Le festival I’m From Rennes organisait une soirée avec Les Gérards, ce collectif qui inonde chaque Route du Rock de stickers à l’humour parfois douteux, sauf après quelques verres. Après un DJ set aux tubes quelques peu gluants, entrecoupés d’artistes programmés à la collection été du festival malouins, c’est Robert Le Magnifique qui venait jouer sur la scène du Point Ephémère, en guise d’introduction à un karaoké du meilleur goût. Si Si.

Robert Le Magnifique

Incontournable de la scène rennaise, qu’il soit à la construction de décors scéniques ou au bidouillages électroniques, c’est Robert le Magnifique qui trônait sur l’affiche de cette soirée. Après de longues années de silence, l’artiste revenait armé de son quatrième album, Fuck The Hell Yeah, entre 8-bit et post-rock, avec des relents de hip hop. En même temps Robert Le Magnifique en a vu du pays, à tourner avec Psykick Lyrikah. Aussi c’est sans aucune surprise qu’on retrouve Bertrand James, le batteur de Totorro à ses côté.

Un petit ‘The Good Old Days’, hop “Let’s Go’, et voilà Robert Le Magnifique qui danse. Une fois le public un peu détendu, il décroche son téléphone vintage, et s’adresse à la foule “Bonsoir Mulhouse”. Certes, l’humour n’est pas de toute première fraicheur, on le sent un peu nerveux, mais ce qu’on leur demande c’est de nous faire danser au son de leur duo basse/batterie. Parfois tout en douceur, parfois en brisant des rythmes à peine construits. Mais de toute façons, Bertrand James va se faire un plaisir de relever toutes les mélodies de quelques breaks de batterie bien placés. Du El Ten Eleven mais en plus ludique.

Robert Le Magnifique prend un pied manifeste sur scène, il s’amuse, comme un grand enfant. Surtout quand il enseigne à manier la MPC à son jeune Padawan. Puis d’un coup, il s’empare de sa basse comme d’une arme, slap à tout va et part dans un morceau plus grave avec des sons crades, Bertrand James part alors en metal pour faire décoller la foule. Car en fin de compte, on s’en fout du style, tant qu’il y a du talent.

YouTube Preview Image

Réclame

Fuck The Hell Yeah, quatrième album de Robert Le Magnifique est paru chez Yotanka
Robert Le Magnifique finit sa tournée aux Vieilles Charrues
Lire l’interview de Totorro
Le festival I’m From Rennes aura lieu du 14 au 24 septembre 2017
On compte sur Les Gérards cet été encore à La Route du Rock du 18 au 20 août


Remerciements : Patricia Teglia [Aoura]

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Evenement(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins