Tsugi H24 : Paradis, Frànçois & The Atlas Mountains et DBFC au Trabendo

Le magazine Tsugi fête ses 10 ans avec un marathon musical du vendredi au samedi soir, notamment au Trabendo. Après une première soirée purement électro (Laurent Garnier, Vitalic…), place ce samedi à une pop lorgnant pas mal vers le dancefloor. Entre les DJ sets de membres d’Isaac Delusion et de Django Django, on retrouve le groove de DBFC, la poésie de Frànçois & The Atlas Mountains et la deep-house romantique de Paradis.

DBFC

Le public est encore clairsemé quand le quatuor franco-mancunien démarre son set. Mais les bobo hipsters qui squattaient la terrasse du Trabendo vont peu à peu revenir vers la scène. Car avec des titres comme ‘Leave my room‘, ‘Autonomic‘ ou ‘Humdrum‘, le groupe tient de petits hits faits pour transformer les fosses en dancefloor. Et l’engagement des deux principaux protagonistes, passant de la guitare aux synthés ou au chant, pimente le live. Ca danse même plutôt pas mal dans l’assemblée. Avec des notes de pop, de rock, et des touches électro à la LCD Soundsystem, les DBFC ont su s’imposer et gagner un public au départ récalcitrant.

Frànçois & The Atlas Mountains

Cette fois, le Trabendo est bien rempli : les fans du groupe sont venus en nombre. D’entrée, ça hurle dans la fosse car le groupe envoie ‘Le grand dérèglement‘, un des titres les plus emblématiques de leur dernier album, Solide Mirage, paru en mars. Les trois morceaux suivants en seront également extraits, dont ‘Tendre est l’âme‘ avec sa construction pop plus classique et son gimmick qui reste dans le crâne, “Hi-you, Hiyouuuu!”… De toute façon, dans chaque chanson des charentais-anglo-saxons-africains, il y a un phrasé, un son ou un arpège bien reconnaissable, et qui en prolonge la personnalité. Le public joue le jeu et rentre dans cette transe souvent pop, mais aussi prog et psychédélique.

Le grand manitou du groupe, François Marry, est méga décontracté. Il ondule tout en jouant de la guitare; et ses comparses l’accompagnent avec le smile dans des chorégraphies typées musiques celtiques (?). Les plus anciens tubes ‘La vérité‘, ‘Dessine‘, ‘Les plus beaux‘, apparaissent en fin de set devant des fans conquis et qui en redemandent. Le moment est ultra positif, et le final instrumental presque énervé. Et même si le groupe devient de plus en plus engagé, voire politique, il reste toujours humain et poétique.

Paradis

A priori, les fans hurlants sont également là pour le duo Paradis, qui officie en quatuor sur scène. Le buzz entourant le groupe est bel et bien palpable, et semble même s’amplifier depuis leurs nombreuses dates récentes et la sortie de leur premier album, Recto Verso, l’an dernier. D’ailleurs, le joli morceau éponyme est rapidement joué, et nous transporte déjà loin dans leur univers : paroles mélancoliques en français, voix suave du chanteur Simon, nappes de synthé presque sensuelles… Tout ça sur une rythmique deep-house désuète, reprenant les sons loungy en vogue dans certains clubs il y a vingt ans. Mais voilà, ça donne une personnalité hyper affirmée et identifiable. Pas étonnant qu’en plus des sons numériques, on retrouve à la batterie Victor le Masne, qui officie notamment dans Housse de Racket.

En plus de leurs créations pures comme ‘Toi et Moi‘, viennent les reprises qui les ont fait connaître: ‘Paradis‘, d’Alain Chamfort, puis ‘La ballade de Jim‘ d’Alain Souchon. Et ces réinterprétations en mode remix feraient presque de l’ombre aux originaux. D’ailleurs, le public danse et chantonne; Didier Varot, Monsieur musique sur France Inter, se déhanche même les bras en l’air! Le charme agit clairement et tout le monde en veut encore. Bref, le phénomène Paradis est bien en marche.

Réclame

Jenks, le premier album de DBFC, sort le 2 juin chez PiAS
Solide Mirage, le quatrième album de Frànçois & The Atlas Mountains, est paru chez Domino.
Recto Verso, le premier album de Paradis, est paru chez Maison Barclay.
DBFC sera en concert le 31 mai à la PiAS Nite à la Maroquinerie et à Terra Incognita
Frànçois & The Atlas Mountains sera en concert au Week-end des Curiosités, à We Love Green, aux Francofolies de Montréal et de La Rochelle, à Nuit Sauvage, aux Nuits Carrées, aux Nuits de Fourviere, au Grand Souk, au Midi festival, et le 6 novembre à la Cigale.
Paradis sera au Luberon music festival, au Comete festival, au festival Art Rock, au Crossover, aux Francofolies de Montreal, au Montreux jazz festival, festival Sur le Champ, Musilac, Cabourg mon amour et le 16 juin à la Cigale.


Remerciements : Viviane [Domino]

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) : , ,
Salle(s) :
Evenement(s) :
Production(s) : , ,
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins